Ouvrir le menu principal

Phil@Poste est une direction opérationnelle à compétence nationale (DOCN), rattachée à l’une des 5 branches du groupe La Poste, la branche services-courrier-colis. Phil@poste est chargée d’exécuter le programme philatélique officiel français, fixé par un arrêté ministériel, publié au Journal Officiel. Elle imprime les timbres sur son site de Boulazac en Dordogne.

Sommaire

HistoriqueModifier

 
L'entrée de Phil@poste Boulazac.

Après avoir sous-traité l'impression des premiers timbres-poste à Anatole Hulot de 1848 à 1876 et à la Banque de France de 1876 à 1880, l'administration des Postes rachète l'imprimerie parisienne de la rue d'Hauteville et le matériel s'y trouvant, qui réalise les timbres au type Sage depuis 1876.

En 1895, une nouvelle imprimerie et un dépôt de timbres-poste sont construits dans le sud de Paris, au 103 boulevard Brune, dans le 14e arrondissement.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, la production est temporairement délocalisée à Limoges[1].

Le 15 juin 1970, Yves Guéna, ministre des Postes et Télécommunications, inaugure l'imprimerie des timbres-poste et des valeurs fiduciaires à Boulazac, dans une zone industrielle proche de Périgueux[2]. Le premier timbre imprimé sur ce site est la Marianne de Cheffer (0,40 franc rouge).

En 1989 a lieu la création du Service national des timbres-poste et de la philatélie (SNTP), service chargé « de l'ingénierie, de la fabrication, de la vente et de la promotion des timbres-poste, des produits philatéliques et des valeurs fiduciaires ».

En mars 2006, le SNTP devient Phil@poste. L'Imprimerie des timbres-poste et valeurs fiduciaires est alors rebaptisée Phil@poste Boulazac, du nom de la commune de Dordogne où elle est située, en périphérie de Périgueux. Les premiers timbres à porter le nouvel intitulé de l'imprimerie sont émis au type Marianne des Français attenants à des vignettes personnalisées[3].

L'actuel[Quand ?] directeur de Phil@poste est Gilles Livchitz depuis 2014.

Phil@poste est membre de l'Association pour le développement de la philatélie[réf. nécessaire].

FonctionsModifier

Phil@poste organise la commission des programmes philatéliques, qui propose les sujets des timbres-poste à émettre. Chaque année, La Poste reçoit plus de 1 200 demandes de timbres-poste formulées par des élus locaux, des parlementaires, des institutions privées ou publiques, des philatélistes ou des particuliers. Seule une soixantaine d’entre elles sont satisfaites. La sélection s’opère lors de la commission des programmes philatéliques, qui se réunit deux fois par an. Elle se compose de représentants de la Poste, du Ministère de la Culture, de la Philatélie (collectionneurs et négoce), de la presse spécialisée, des artistes créateurs de timbres, de clients, qui choisissent les sujets de ses prochains timbres parmi les demandes adressées au Ministre de l’Économie. Le choix définitif est confirmé par un arrêté ministériel qui regroupe les émissions en programmes annuels, au cours de l'année qui précède leur mise en œuvre.

Phil@poste assure l'émission du programme philatélique.

OrganisationModifier

Phil@poste regroupe trois entités : le siège à Gentilly (en région parisienne), l’imprimerie Phil@poste Boulazac (en Dordogne) et une boutique à Paris. L'imprimerie de Boulazac comporte 27 000 m2 et emploie entre 420 et 430 personnes. Phil@poste fait travailler une quinzaine de graveurs.

L’imprimerie Philaposte Boulazac regroupe sur un site la publication assistée par ordinateur (PAO), les techniques d’impression taille-douce (TD), héliogravure, offset à plat et en continu, typographie, sérigraphie et numérique et les clicheries correspondantes, les compléments à l’impression, la finition, le conditionnement, un service client et la vente à distance.

Phil@poste Boulazac exerce les techniques d’impression suivantes : taille-douce, héliogravure, offset, numérique, mixte offset/taille douce, ainsi que dorure à chaud, gaufrage, sérigraphie, perforation multiformes, typographie…

Un nouveau timbre est émis chaque semaine.

ActivitésModifier

L'imprimerie réalise les timbres de France métropolitaine et des territoires d'outre-mer exerçant leur autonomie philatélique et postale. Elle a aussi été l'imprimerie du Bureau d'études des postes et télécommunications d'outre-mer (BEPTOM) de 1958 à 1994 au bénéfice des administrations postales de pays africains. Elle livre également des clients postaux étrangers.

Ses timbres portent la signature d'imprimerie : « ITVF » en bas du timbre jusqu'en 2006, puis « Phil@poste » [4].

Les activités de l'imprimerie sont régulièrement présentées lors d'expositions philatéliques françaises[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. Timbres de France. Le Spécialisé, page 265.
  2. Annette Apaire, Jean-François Brun, Le patrimoine du timbre-poste français, Flohic, , p. 607
  3. « Marianne de Lamouche - Phil@poste », article de Didier Moreau et Dominique Stéphan publié sur le site du Cercle des amis de Marianne.
  4. Adrien Vergnolle, « Complètement Timbré ! », Le Mag no 166, supplément à Sud Ouest, , p. 5-10.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier