Ouvrir le menu principal

Phala Thupten Woenden
Illustration.
Phalha au Tibet en 1948 ou 1949
Fonctions
Représentant du Bureau du Tibet en Suisse
Prédécesseur -
Successeur Nehnang Lobsang Choephel
Ministre de l'Intérieur
Gouvernement tibétain en exil
Prédécesseur -
Successeur Sonam Wangdu
Premier ministre religieux (Chikyap Khènpo)
Prédécesseur Lobsang Samten
Successeur -
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Lhassa, Drapeau du Tibet Tibet
Date de décès
Lieu de décès Drapeau de la Suisse Suisse
Nationalité Tibétaine

Phala Thupten Woenden
Liste des ministres de l'administration centrale tibétaine

Phala Thupten Woenden, aussi écrit Thoubtèn Eudèn P’ala et Thubten Woyden Phala tibétain : ཐུབ་བསྟན་འོད་ལྡན་ཕ་ལྷ, Wylie : thub bstan 'od ldan pha lha (né en 1910 à Lhassa, mort en Suisse le 27 mai 1985) est un homme politique tibétain.

Sommaire

FamilleModifier

Il était le fils aîné de Phuntsok Namgyal, le maire de Shöl[1] qui a pris sa retraite en 1932. Depuis lors, il était à la tête de la famille Phala qui possédait des terres près de Gyantsé[2]

CarrièreModifier

En 1929, il est devenu moine et officiellement membre du gouvernement du Tibet. Il était responsable de la collecte des céréales pour l'armée tibétaine jusqu'à ce qu'il soit nommé en 1939 Tsen-Dron (5e rang)[2].

En août 1942, il a été promu au Khen-Chhung (4e rang) et nommé commissaire pour le Tibet du Nord (Chang-chi). En avril 1947, il a été nommé maréchal (Dronyer Chhem-po)[2].

Phala devint Chikyap Khènpo (grand chambellan ou Premier ministre religieux) en 1957 remplaçant Lobsang Samten après que ce dernier décida de rester en Inde[3].

En janvier 1958, Gompo Tashi Andrugtsang organisa une rencontre entre Phala et 2 Khampas de la résistance tibétaine qui lui demandèrent l'aide du gouvernement tibétain. Il leur répondit que ce n'était pas possible pour plusieurs raisons. D'une part, concernant le Kashag, il souligna la division des ministres sur les actions à suivre et le risque de fuite aux autorités chinoises, d'autre part le 14e dalaï-lama était opposé à la résistance armée contre l'armée d'occupation. Pour lui, les atrocités chinoises au Kham et en Amdo risquaient de se produire dans l'ensemble du Tibet en cas de combat. Aussi, Phala ne donna pas suite à la demande des résistants tibétains[3].

En mars 1959, lors du soulèvement tibétain, il a accompagné le dalaï-lama en exil en Inde et n'est jamais revenu au Tibet[4]. Il conduisit avec M. Ghadrang et Phuntsok Tashi Takla la première phase de l'évasion, avant que les résistants du Chushi Gangdruk ne prennent le relais[5]

Il a été ministre de l'Intérieur du gouvernement tibétain en exil du 1e Kashag (Cabinet ministériel) du 21 septembre 1960 au 1er août 1963[6],[7].

Entre 1964 et 1973, il est le premier représentant du Bureau du Tibet à Genève en Suisse[8].

Après avoir pris sa retraite du gouvernement tibétain, il est mort le 27 mai 1985 des suites d'une brève maladie dans un hôpital en Suisse[9].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Tibet Album, British photography in Central Tibet 1920-1950, Phuntsok Namgyal Biographie
  2. a b et c (en) Tibet Album, British photography in Central Tibet 1920-1950, Phalha Biographie
  3. a et b Michael Harris Goodman, Le Dernier Dalaï-Lama ?, Claire Lumière, 1993, (ISBN 2905998261), p. 236
  4. (en) Tsering Shakya The Dragon in the Land of Snows - A history of modern Tibet since 1947, 2000, Penguin Compass, Columbia University Press, (ISBN 978-0140196153), p. 185-211
  5. Mary Craig, Kundun: une biographie du dalaï-lama et de sa famille, préface du 14e dalaï-lama, traduction François Vidonne, Presses du Châtelet, 1998, (ISBN 2911217330), p. 243
  6. (en) The former Kalons
  7. (en) Former Kalons, Department of Home
  8. The Tibet Bureau in Geneva
  9. (en) Information Office of the Central Tibetan Secretariat, Phala Thupten Woedhen Expires., Tibetan Bulletin, 1985, Volume 16, p. 24 : « Phala Thupten Woedhen, a retired Tibetan Government official, expired on May 27, 1985 in a Swiss hospital after a brief illness. He was 76. Born in the Iron-Dog year in Lhasa »

Liens externesModifier