Petites ouvrières des Sacrés-Cœurs

Les Petites ouvrières des Sacrés-Cœurs (en latin : Congregationis Sororum Parvarum Operariarum a SS. Cordibus) sont une congrégation religieuse féminine enseignante et hospitalière de droit pontifical.

Petites ouvrières des Sacrés-Cœurs
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 22 décembre 1931
par Pie XI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement, soins des malades et des personnes âgées, aide dans les séminaires
Structure et histoire
Fondation 12 septembre 1894
Acri
Fondateur François Marie Greco
Abréviation P.O.S.C
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

HistoriqueModifier

La congrégation est fondée le à Acri par le Père François Marie Greco (1857-1931) pour l'enseignement du catéchisme et pour aider les plus pauvres[1]. Sa collaboratrice, Raphaëlle De Vincenti, prononce ses vœux religieux le 21 novembre et prend le nom de sœur Marie Thérèse (1872-1936)[2].

En 1940, les religieuses ouvrent leurs premières maisons à l'étranger, en Albanie, mais sont expulsées du pays en 1945. En 1948, elles commencent à se répandre aux États-Unis.

L'institut reçoit le décret de louange le et l'approbation définitive du Saint-Siège le .

Activités et diffusionModifier

Les sœurs se consacrent à l'enseignement de la jeunesse, à l'aide dans les séminaires et les collèges ecclésiastiques, aux soins des malades et des personnes âgées.

Elles sont présentes en Italie, Albanie, Argentine, Inde, États-Unis[3].

La maison généralice est à Rome.

En 2017, la congrégation comptait 271 sœurs dans 50 maisons[4].

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Piccole operaie dei Sacri Cuori » (voir la liste des auteurs).