Peter Iden

critique de théâtre et critique d'art allemand
Peter Iden
Description de cette image, également commentée ci-après
Peter Iden
Nom de naissance Iden
Naissance (82 ans)
Międzyrzecz
Distinctions
médaille Goethe de la ville de Francfort

Peter Iden (né le à Meseritz, aujourd'hui Międzyrzecz, en Pologne) est un critique de théâtre et critique d'art allemand.

BiographieModifier

La famille d'Iden a fui l'Armée rouge vers la zone occupée par les Britanniques et s'est installée à Lauenburg sur l'Elbe. Là, Iden a grandi et fréquenté la branche humaniste du lycée Johanneum de Lunebourg. À partir de 1955, il a passé deux ans en Californie. Après avoir déménagé à Francfort-sur-le-Main et être diplômé de l'école Helmholtz de Francfort en 1958, Iden a étudié la philosophie, l'histoire et le théâtre à l'Université Goethe de Francfort. Il a entendu des conférences avec Theodor W. Adorno et Max Horkheimer, mais il a été particulièrement impressionné par le néo-kantien Wolfgang Cramer. Il poursuit ses études à l'Université de Vienne. Là, Iden était ami avec les artistes Arnulf Rainer et Markus Prachensky.

Depuis 1961, Iden a écrit des articles journalistiques, notamment pour le Frankfurter Rundschau. À la même époque, Iden rencontre le metteur en scène Erwin Piscator à Francfort, devient son assistant et voyage avec lui pendant deux ans à travers l'Allemagne. Inspiré par Piscator, il organise "Experimenta" avec l'éditeur de théâtre Karlheinz Braun de 1966 à 1971 au Theater am Turm, qui est l'un des premiers festivals internationaux de théâtre expérimental en Allemagne. En 1972, Iden était membre du comité d'organisation de la Documenta 5, organisée par Harald Szeemann et la même année, il est devenu membre du Centre PEN club allemand. En 1980, il devient professeur à la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst de Francfort-sur-le-Main. Iden vit à Francfort-sur-le-Main et sur le lac de Garde.

Fonctions culturellesModifier

De 1978 à 1987, il a été le directeur fondateur du Musée d'art moderne de Francfort. En 1981, après de longues négociations avec les héritiers de l'entrepreneur de Darmstadt Karl Ströher, il a pu acquérir 87 œuvres de pop américaine et d'art minimal, ainsi que des œuvres d'art allemand et européen de haute qualité des années 1950 à 1970, pour le musée en construction[1]. Iden s'agrandit jusqu'en 1987. la collection d'œuvres importantes d'art allemand et européen[2]. À partir de 1988, Jean-Christophe Ammann[3] prend la direction du musée et ouvre le nouveau bâtiment de l'architecte viennois Hans Hollein[4] en .

À partir de 1982, Iden était professeur de théâtre et de théorie de l'art à l'Université de musique et des arts du spectacle de Francfort-sur-le-Main et chef du département de théâtre. Il s'est fait connaître en tant que journaliste culturel en tant que critique d'art et de théâtre du Frankfurter Rundschau, pour lequel il a écrit plus de 3000 contributions au fil des ans. Il a été rédacteur en chef et de 1993 à 2000 chef de la section des arts (code éditorial «P.I.») au Frankfurter Rundschau.

En juin 2004, Peter Iden réalise un entretien avec Jutta Lampe Partager l’évènement de la métamorphose pour la revue du théâtre national de Strasbourg L'Outrescène.

En 2009, Iden étais le porte-parole des conservateurs qui ont dirigé l'exposition très appréciée «Soixante ans. Soixante œuvres - Art de la République fédérale d'Allemagne» dans le Martin-Gropius-Bau à Berlin.

Iden est l'auteur et éditeur de nombreux écrits sur le théâtre contemporain et l'art contemporain[5].

PrixModifier

En 1995, il a reçu le Prix Goethe du ministère des Sciences et des Arts de Hesse et en 2006 Prix Goethe de la Ville de Francfort.

ŒuvresModifier

  • Peter Iden, Dieter Hacker, Oedipus: Maler : neue Bilder und Blätter, Catalogue, éd. Brusberg, Berlin, 1992
  • Peter Iden, Der Schein, was ist er, dem das Wesen fehlt?, Patronatsverein für die Theater der Stadt Frankfurt am Main, Francfort-sur-le-Main, 1992
  • Peter Iden, Meine liebste Rolle, Insel-Verl., Francfort-sur-le-Main, 1993 (ISBN 3-4583-3224-3)
  • Peter Iden, Warum wir das Theater brauchen, Suhrkamp, Francfort-sur-le-Main, 1995 (ISBN 3-5183-8983-1)
  • Ingrid Mössinger, Peter Iden, Sam Francis, the shadow of colors, Kunstverein Ludwisgsburg, Ludwigsburg, 1995 (ISBN 3-9055-1449-4)
  • Ingrid Mössinger, Peter Iden, Sam Francis, the shadow of colors, éd. Stemmle, Kilchberg/Zurich, 1995 (ISBN 3-9055-1459-1)
  • Peter Iden, Jürgen Flimm, Fischer-Taschenbuch-Verl., Francfort-sur-le-Main, 1996 (ISBN 3-5961-0544-7)
  • Ingrid Mössinger, Beate Ritter, Gottfried Boehm, Peter Iden, et Wieland Schmied, Raimund Girke zum Siebzigsten, Quantum Books, 2000 (ISBN 3-9352-9302-X)
  • Éric Darragon, Peter Iden, Beate L. Ritter Georg Baselitz Mondrians Schwester, Berlin, 1997 / Kunstsammlungen Chemnitz, Kulturstiftung der Länder, 2003
  • Peter Palitzsch, Peter Iden, Theater muss die Welt verändern, Henschel, Berlin, 2005 (ISBN 3-8948-7511-9)

Notes et référencesModifier

  1. Peter Iden; Rolf Lauter: Bilder für Frankfurt. Bestandskatalog des Museums für Moderne Kunst. Prestel, München 1985. (ISBN 3-7913-0702-9)
  2. Peter Iden, Rolf Lauter: Dalla pop art americana alla nuova figurazione : opere del Museo d'arte moderna di Francoforte, Padiglione d'arte contemporanea, Mazzotta, Milan 1987 (ISBN 9788820207632)
  3. Rolf Lauter (ed.): Für Jean-Christophe Ammann, Festschrift zum 60. Geburtstag, Societätsverlag, Frankfurt am Main, 2001. (ISBN 9783797307897)
  4. Hollein, Hans: Ausstellen, Aufstellen, Abstellen Überlegungen zur Aufgabe des Museums für Moderne Kunst. In: Museum für Moderne Kunst. Schriftreihe des Hochbauamtes zu Bauaufgaben der Stadt Frankfurt am Main. Der Magistrat der Stadt Frankfurt am Main. Frankfurt 1991. (ISBN 9783433024058)
  5. Voir le dernier interview avec Iden: [1]

SourcesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :