Peter Chambers (écrivain)

Peter Chambers
Nom de naissance Dennis John Andrew Phillips
Alias
Simon Challis, Peter Chester, Philip Daniels, Dennis Phillips
Naissance
Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès 2006
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Peter Chambers, né Dennis John Andrew Phillips le à Londres en Angleterre et mort en 2006, est un écrivain britannique, auteur de roman policier et d’espionnage. Il utilise plusieurs pseudonymes : Simon Challis, Peter Chester, Philip Daniels et Dennis Phillips.

BiographieModifier

Il fait ses études de 1935 à 1940 à la Westminster School. De 1942 à 1947, il sert dans la Royal Air Force. Puis, pendant quelque temps, il est musicien de jazz avant de travailler dans les relations publiques au sein d'une industrie. Il se consacre ensuite entièrement à l’écriture.

En 1958, sous le pseudonyme de Peter Chester, il commence une série consacrée à Johnny, puis à Mark Preston, détective privé américain par admiration pour Raymond Chandler et Dashiell Hammett. En 1961, il change d'éditeur et, en hommage au détective privé créé par Henry Kane, prend le pseudonyme de Peter Chambers. C’est sous ce nom qu'il continue la série Mark Preston.

Dans les deux premiers romans de la série, le héros se prénomme Johnny. Il a quitté l'armée après la guerre de Corée. Pour Claude Mesplède, il n'a « rien à voir avec le privé minable qui attend le client en comptant ses factures impayées. Preston vit dans un quartier chic. Pour le reste, il relève du stéréotype : il aime le bourbon et fume des Old Favourite. Honnête et intransigeant, il est incorruptible, rien ne le fait dévier du droit chemin, ni l'appât du gain, ni les avantages d'une jolie fille aguicheuse. Rien pour lui n'est au-dessus de la justice et, lorsque la loi se fait quelque peu défaillante, il sait utiliser des moyens détournés pour faire triompher la moralité. Les enquêtes de Preston sont toujours d'agréables divertissements, des histoires bien construites »[1].

Il utilise de nouveau le pseudonyme de Peter Chester pour d’autres livres, dont en 1964 Jeu de fourbes (The Traitors), un roman d'espionnage. En 1979, sous la signature de Philip Daniels, il commence une nouvelle série se déroulant en Angleterre avec selon les romans le détective privé Jack Bradford ou des policiers de Scotland Yard.

ŒuvreModifier

Série Johnny Preston signée Peter ChesterModifier

  • Killing Comes Easy, 1958
  • Murder Forestalled, 1960)
    • C'est pas du folklore, Série noire no 732, 1962 (publié en français sous le nom de Peter Chambers)

Série Mark Preston signée Peter ChambersModifier

  • Murder Is for Keeps, 1961
    • Requiem session, Série noire no 786, 1963
  • The Big Goodbye, 1962
    • La Piste galante, Série noire no 877, 1964
  • Wreath for a Redhead, 1962
    • Œillade assassine, Série noire no 776, 1963
  • Dames Can Be Deadly, 1963
  • Down-beat Kill, 1963
  • Lady, This Is Murder, 1963
    • Profil de camée, Série noire no 902, 1964
  • Nobody Lives Forever, 1964
  • This'll Kill You, 1964
    • On n'en revient pas, Série noire no 998, 1965
  • Always Take the Big Ones, 1965
  • You're Better Off Dead, 1965
  • Don't Bother to Knock, 1966
    • Inutile de frapper, Série noire no 1137, 1967
  • No Gold When You Go, 1966
    • La Jungle du jonc, Série noire no 1107, 1967
  • The Bad Die Young, 1967
    • Caramba carambouille, Série noire no 1197, 1968
  • The Blonde Wore Black, 1968
    • La blonde était en noir, Série noire no 1239, 1968
  • No Peace for the Wicked, 1968
  • Speak Ill of the Dead, 1968
  • They Call it Murder, 1973
  • Somebody Has to Lose, 1975
  • Lady, You're Killing Me, 1979
  • The Deader They Fall, 1979
  • The Day of the Big Dollar, 1979
  • The Beautiful Golden Frame, 1980
  • Nothing Personal, 1980
  • The Deep Blue Cradle, 1980
  • A Long Time Dead, 1981
  • The Lady Who Never Was, 1981
  • Female - Handle with Care, 1981
  • The Highly Explosive Case, 1982
  • A Miniature Murder Mystery, 1982
  • Jail Bait, 1983
  • Dragons Can Be Dangerous, 1983
  • Bomb Scare - Flight 147, 1984
  • The Moving Picture Writes, 1984
  • The Vanishing Holes Murders, 1985
  • The Hot Money Caper, 1991

Autres romans signés Peter ChambersModifier

  • Murder Is Its Own Reward, 1982
  • The Day the Thames Caught Fire, 1989
  • No Place for a Lady, 1992

Autres romans signés Peter ChesterModifier

  • The Pay-Grab Murders, 1962
  • Blueprint for Larceny, 1964
  • The Traitors, 1964
    • Jeu de fourbes, Série noire no 928, 1965

Roman signé Simon ChallisModifier

  • Death on a Quiet Beach, 1968

Roman signé Dennis PhillipsModifier

  • Revenge Incorporated, 1970

Romans signés Philip DanielsModifier

  • Goldmine - London W.1, 1979
  • The Scarred Man, 1980
  • The Nice Quiet Girl, 1980
  • Alibi of Guilt, 1980
  • Foolproof, 1981
  • Suspicious, 1981
  • The Inconvenient Corpse, 1982
  • A Genteel Little Murder, 1982
  • Nice Knight for Murder, 1982
  • The Dracula Murders, 1983
  • Cinderella Spy, 1984
  • Enquiries Are Proceeding, 1986
  • The Hunting of Mr Gloves, 1986

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire des littératures policières volume 2 (notice Mark Preston)

Liens externesModifier