Pete Burns

chanteur et compositeur britannique
Pete Burns
Description de cette image, également commentée ci-après
Pete Burns en 2008.
Informations générales
Nom de naissance Peter Jozzeppi Burns
Naissance
Port Sunlight (Royaume-Uni)
Décès (à 57 ans)
Londres (Royaume-Uni)
Activité principale Chanteur
Compositeur
Activités annexes Participant à de nombreuses émissions de Téléréalité
Genre musical Pop, rock, new wave, dance, disco, rock gothique, punk
Instruments Chant
Années actives 1977 - 2016
Labels Epic, Sony Japan, Cleopatra, Avex

Peter Jozzeppi Burns, dit Pete Burns, est un chanteur et compositeur britannique né le à Port Sunlight près de Liverpool (Angleterre) et mort le [1] à Londres (Angleterre).

Il est le leader du groupe Dead or Alive qui a connu son heure de gloire internationale dans les années 1980. Sa personnalité androgyne a fortement aidé à la popularisation du groupe. Le groupe est resté notamment célèbre au Japon, ayant accumulé les hits dans ce pays jusqu'en 2000[2].

BiographieModifier

EnfanceModifier

Sa mère Evelina Maria Bettina Quittner von Hudec est une aristocrate née à Heidelberg[3]. Comme son père était juif, elle a déménagé à Vienne pour échapper aux lois antisémites des nazis[4]. Elle y rencontre Francis Burns, un soldat Anglais de Liverpool. Alcoolique et toxicomane, elle a fréquemment tenté de se suicider durant cette époque, Pete étant parfois témoin de ses tentatives[4],[5],[6]. Burns a un grand frère, Tony, né en 1948, qui a 11 ans de plus que lui. Même s'ils se voient peu, ils s'entendent bien et aiment écouter des disques ensemble.

Il parle allemand et français à la maison jusqu'à l'age de 5 ans, il est régulièrement retiré des écoles durant son enfance[7],[5].

Il abandonne l'école à l'âge de 14 ans après avoir été convoqué au bureau du directeur pour être arrivé en classe sans sourcils, avec des cheveux roux et une énorme boucle d'oreille[4].

Burns travaille par la suite dans un magasin de disques de Liverpool, Probe Records, puis dans une boutique de vêtements[8],[9]. Il vend également ses propres créations vestimentaires à cette époque[2].

CarrièreModifier

Burns fait partie des groupes The mystery girls puis Nightmares in Wax[9],[4]. Ce dernier s'est formé à Liverpool en 1979 et à sorti les singles "Black Leather" suivi de "Birth of a Nation", sans jamais faire d'album. En 1980, il a renommé le groupe en Dead or Alive.

Le groupe connait un petit succès en 1984 avec la reprise de That's The Way I Like It, tiré de l'album Sophisticated Boom Boom sorti en 1984.

En 1985, le groupe trouve un immense succès avec You Spin Me Round (Like A Record) de l'album Youthquake, sorti en 1985 qui devient un hit planétaire[8]. Le titre lance également les carrières de producteurs de Stock Aitken et Waterman qui deviendront plus tard les faiseurs de tubes de Kylie Minogue ou Rick Astley. Dans cet album, il y a également eu quelques petits hits, comme Lover Come Back To Me, My Heart Goes Bang et In Too Deep.

La même année, Pete chante et joue avec le groupe The Smiths au Royal Albert Hall[10].

En 2004, Pete Burns sort le single (simple) Jack & Jill Party produit par les Pet Shop Boys.

En 2006, il fait une apparition dans l'émission britannique de télé-réalité Celebrity Big Brother, aux côtés de Dennis Rodman, Jodie Marsh, Michael Barrymore, Traci Bingham, Samuel Preston, ou encore l'homme politique George Galloway. Au bout de quelques heures d'antenne, les forces de police pénètrent dans le studio pour saisir son manteau de fourrure « en peau de gorille » (donc interdit par la loi britannique) selon l'artiste, après un aveu en direct (en fait, cette déclaration était fausse).

En 2006, sort son autobiographieFreak Unique: My Autobiography, qui n'a pas été traduite en français.

Dès 2007, il passe dans des émissions télévisées dérivées de Big Brother.

En 2009, le sample du tube You Spin Me Round par Flo Rida pour son succès Right Round permet à la nouvelle génération de découvrir la musique de Pete Burns[11]

En sort le premier single solo de Pete Burns Never Marry an Icon.

Il meurt le d'une crise cardiaque[12].

Vie privéeModifier

Il est marié durant 28 ans à la coiffeuse Lynne Corlett, sa plus proche collaboratrice artistique. Ils se sont rencontrés dans un salon de coiffure à Liverpool, où ils travaillaient tous les deux. Ils se sont séparés en 2006. La même année, il se remarie avec son compagnon de longue date, Michael Simpson. Ils se séparent en . Pete est néanmoins resté très proche de Lynne comme de Michael jusqu'à sa mort[10].

Il subit plus de 300 opérations de chirurgie esthétique et réparatrice[9]. Sa transformation et l'aspect féminin qui en résulte vont rapidement engendrer des questions sur son identité de genre auxquelles il répondait qu'il s'était toujours identifié comme un homme, et n'avait jamais eu l'intention de devenir une femme.

Le chanteur comptait Boy George ou Morrisey parmi ses amis[9].

DiscographieModifier

Avec Dead or Alive

  • Sophisticated Boom Boom (1984)
  • Youthquake (1985)
  • Mad, Bad, and Dangerous to Know (1986)
  • Rip It Up (1987)
  • Nude (1989)
  • Fan the Flame (Part 1) (1990)
  • Nukleopatra (1995)
  • Fragile (2000)

Discographie de la Période indieModifier

Sous le nom Nightmares in Wax:

  • 1980: Nightmares in Wax (réédité en 1985 sous le titre "birth of a nation")

Sous le nom Dead or Alive:

  • 1980: I'm Falling (EP)
  • 1981: Number Eleven (EP)
  • 1982: It's Been Hours (EP)
  • 1982: The Stranger (EP)

RéférencesModifier

  1. « Le chanteur de Dead Or Alive Pete Burns meurt à 57 ans », sur fr.canoe.ca,
  2. a et b (en-GB) Alexis Petridis, « Pete Burns – provocateur with a pop brain and a sensitive side », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 22 mai 2020)
  3. « PSYCHIC THERAPY with Pete Burns Part 3 »
  4. a b c et d (en) « Pete Burns, frontman of Dead Or Alive, dies aged 57 », sur the Guardian, (consulté le 22 mai 2020)
  5. a et b « PSYCHIC THERAPEY with Pete Burns Part 4 »
  6. « PSYCHIC THERAPY with Pete Burns »
  7. « PSYCHIC THERAPY PART 1 »
  8. a et b (en) « Pete Burns | British singer and celebrity », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 21 mai 2020)
  9. a b c et d « Qui était Pete Burns, l'excentrique chanteur de Dead Or Alive ? », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 21 mai 2020)
  10. a et b (en) « Pete Burns timeline: The life of the most eccentric icon the 1980s produced », sur Metro, (consulté le 21 mai 2020)
  11. « Peter Burns voulait être parfait », sur France Bleu (consulté le 21 mai 2020)
  12. (en) Ellie Henman, « Pete Burns is dead at 57 », sur thesun.co.uk,

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier