Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Perugina est une marque historique du secteur de la confiserie italienne[1]. La société alimentaire qui est spécialisée dans la production et commercialisation de chocolat et confiserie a été fondée à Pérouse le . En 1988 elle entre dans le groupe suisse Nestlé.

Perugina
logo de Perugina

Création 30 novembre 1907
Dates clés 1988 (Intègre le groupe Nestlé)
Fondateurs
  • Francesco Buitoni
  • Annibale Spagnoli
  • Luisa Spagnoli
  • Leone Ascoli
  • Francesco Andreani
Personnages clés Francesco Buitoni
Siège social Milan et Pérouse
Drapeau d'Italie Italie
Actionnaires NestléVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Chocolaterie
Société mère Drapeau de la Suisse Suisse Nestlé
Site web [1]

Le produit le plus connu est le Bacio Perugina, un rocher de chocolat fondant rempli de gianduja pâte de chocolat et noisettes broyées[2].

Sommaire

HistoireModifier

La « Società Perugina per la Fabbricazione dei Confetti » est fondée le 30 novembre 1907 avec un capital social de 100,000 lires [3],[4]. Elle a pour base un atelier artisanal de Pérouse et les associés sont Francesco Buitoni, Annibale Spagnoli et son épouse Luisa, Leone Ascoli et Francesco Andreani[1],[5].

En 1915 la production est transférée dans un nouveau établissement dans le quartier de Fontivegge, à proximité de la gare de Pérouse.

Dans les années 1920  la Società Perugina se rapproche de Buitoni : Giovanni Buitoni président de Buitoni en devient l'administrateur délégué. La Società Perugina per la Fabbricazione dei Confetti change de raison sociale et devient « La Perugina - Cioccolato e Confetture »[1],[5]

Dans les années 1930 afin d'augmenter les ventes, la société se lance dans la promotion publicitaire[6].

À partir de 1935 les produits Perugina sont lancés aux États-Unis avec la fondation à New York[7] de la société La Bomboniera, société de gestion sur la Fifth AvenueBuitoni présentait déjà ses produits (sauces et pâtes)[1].

À partir de 1954 la production de chocolat se diversifie avec la production industrielle de masse et la vente de chocolat sous toutes ses formes aboutissant dans les années 1960 à l'ouverture de filiales dans le monde et le déménagement dans le nouveau établissement dans le quartier de San Sisto.

 
Nestlè-Perugina, établissement de San Sisto, Pérouse
 
Boeing 747 de Alitalia aux couleurs de Baci Perugina

En 1969 Buitoni est incorporé à Perugina donnant naissance au groupe IBP-Industrie Buitoni Perugina qui suite à des difficultés économiques est vendu 1985 au CIR - Compagnie Industriali Riunite (it) de Carlo De Benedetti devenant Buitoni S.p.A[1],[8]

En 1988, De Benedetti cède le groupe à Nestlé dont le siège social est à Milan[8]. À Pérouse il reste l'établissement de production où a été créé le musée historique « Casa del Cioccolato Perugina »[9], retraçant l'histoire de la société à travers le chocolat[10],[11].

Perugina a organisé et sponsorisé de 1924 al 1927 l'épreuve de vitesse automobile Coppa della Perugina (it)[12].

Produits principauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c, d et e (it) AA. VV.,Vittoria Ferrandino,Maria Rosaria, Storia d’impresa e imprese storiche. Una visione diacronica: Una visione ..., Milan, Franco Angeli, (lire en ligne), p. 74-76
  2. (it) « Perugina-dal-cazzotto-al-bacio », sur Umbria24.it
  3. (it) « Storia », sur Perugina.it (consulté le 12 février 2016)
  4. (it) AA. VV., Vittoria Ferrandino et Maria Rosaria Napolitano, Storia d’impresa e imprese storiche. Una visione diacronica : Una visione diacronica, FrancoAngeli, , 508 p. (ISBN 9788891711731 et 889171173X, lire en ligne), p. 74-77.
  5. a et b (it) « Francesco Buitoni », sur Treccani.it
  6. (it) Giulio Nascimbeni, « Quel genio pubblicitario che reinventò il Feroce Saladino », sur Archiviostorico.corriere.it, , p. 13.
  7. (it) Frances Park, Ginger Park, I piaceri intimi del cioccolato, Piemme, (lire en ligne), p. 43
  8. a et b (it) « Morto-a-perugia-bruno-buitoni », sur Lastampa.it (consulté le 13 février 2016)
  9. (it) « Eventi », sur Eurochocolate.com
  10. (it) « Casa del cioccolato », sur Umbriaonline.com
  11. Elsa Mazzolini,Alessandra Meldolesi 2004
  12. (it) Giuseppe Prisco, Coppa della Perugina. Giro automobilistico dell'Umbria. Genialità di altri tempi, Asi Service, , 208 p. (ISBN 8898344171)
  13. (it) « Rossana_perugina », sur Nestle.it
  14. (it) « Perugina vende Rossana: le caramelle tornano in Italia », sur Repubblica.it, Repubblica.it, (consulté le 8 juin 2016)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Crédits de traductionModifier

BibliographieModifier

  • (it) Fabrizio Ricci, préface Guglielmo Epifani et introductioni Renato Covino, La Perugina è storia nostra : i lavoratori raccontano i cento anni di storia della fabbrica, Roma, Ediesse, (ISBN 8823012325, OCLC 191812206).
  • (it) Gianpaolo Ceserani, Renato Covino et Gianpaolo Ceserani, Perugina : una storia d'azienda, ingegno e passione, Cinisello Balsamo (Milano), Silvana, (ISBN 8882150429, OCLC 37994672).
  • (it) Francesco Chiapparino et Renato Covino, La fabbrica di Perugia: Perugina 1907-2007, ICSIM, , 319 p.
  • (it) AA. VV., Consumatori tra pubblicità, prezzi e prodotto reale. Atti del Premio ... (lire en ligne), p. 94-97
  • (it) Elsa Mazzolini,Alessandra Meldolesi, L'Italia del cioccolato, Milan, Touring club italiano, (ISBN 8836532926, lire en ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier