Pertes humaines de la Direction générale de la Sécurité extérieure

état des décès et disparitions lors des opérations clandestines françaises

Cet article fait état des pertes humaines de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE), c'est-à-dire les décès, hostiles et accidentels, comme les disparitions, lors des opérations clandestines menées par le service de renseignement.

Vue d'ensembleModifier

Pays Date Conflit Morts Disparus Pertes totales Déroulement des faits Identités des personnels décédés
Combat Autre
  Somalie Tentative de libération de Denis Allex 1 1 1 3 Lors d'une opération héliportée en Somalie visant la libération de l'agent Denis Allex, le capitaine Patrice Rebout, chef du détachement de 50 commandos du Service Action qui conduit la mission, est tué au combat. Un second soldat français, un sergent-chef de 40 ans, "Fidélio", dont l'identité n'a jamais été révélée par le gouvernement français, est porté disparu. L'otage Denis Allex est également abattu au cours de l'assaut.
  Libye Deuxième guerre civile libyenne 0 3 0 3 Trois sous-officiers du Service Action sont tués lors d'un « accident d'hélicoptère » reconnu par le Gouvernement français. Il s'agissait vraisemblablement d'un hélicoptère de fabrication russe appartenant aux forces du général Khalifa Haftar. Une milice islamiste a revendiqué l'avoir abattu[1],[2].
  Libye Deuxième guerre civile libyenne 0 3 0 3 Trois personnels de la DGSE trouvent la mort dans l'écrasement accidentel au décollage d'un avion de renseignement Fairchild Metroliner sur l'aéroport de Malte. L'appareil se dirigeait vraisemblablement vers le secteur de Misrata en Libye. Deux autres membres d'équipage, civils appartenant à une société privée mais jeunes retraités de la DGSE, ont également péri dans l'accident[3],[4].
  • Inconnue
  • Inconnue
  • Inconnue

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cyril Bensimon, Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) et Madjid Zerrouky, « Trois membres de la DGSE tués en Libye, le gouvernement libyen proteste », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)
  2. « Jean-Yves Le Drian reconnait la mort de six « agents de renseignement » en 2016 », sur www.lopinion.fr,
  3. « DGSE : série noire avec le crash d’un avion à Malte », L'Opinion,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)
  4. « Malte : cinq morts dans le crash d’un avion de reconnaissance de la défense française », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)