Ouvrir le menu principal

Pernay

commune française du département d'Indre-et-Loire

Pernay
Pernay
L'église de Pernay.
Blason de Pernay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Chinon
Canton Château-Renault
Intercommunalité communauté de communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan
Maire
Mandat
Jean-Pierre Peninon
2014-2020
Code postal 37230
Code commune 37182
Démographie
Gentilé Pernaisiens
Population
municipale
1 325 hab. (2016 en augmentation de 21,23 % par rapport à 2011)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 40″ nord, 0° 30′ 01″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 119 m
Superficie 17,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pernay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pernay
Liens
Site web pernay.fr/

Pernay est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

Pernay est situé sur le plateau septentrional de la Loire. Celui-ci est composé de calcaire lacustre et de tuffeau recouvert d'argile à silex. Trois cours d'eau traversent la commune : la Garande et la Petite Vienne se jettent dans la Bresme qui, elle, rejoint la Loire au niveau de Saint-Étienne-de-Chigny.

La commune compte 580 ha de taillis et de futaies principalement composée de feuillus et 1 100 ha de terres cultivable.

Communes limitrophesModifier

Pernay est délimitée par cinq autres communes — dans le « sens des aiguilles d'une montre » et « à vol d'oiseau » — : Sonzay, située 9,6 km en direction du nord ; Semblançay, localisée à 8,6 km en axe nord-est ; Saint-Roch, distante de 6,2 km en direction de l'est ; Luynes, située à 7,9 km en axe sud-sud-est ; et Ambillou, distante de 4,1 km du centre-bourg, en direction ouest-nord-ouest[1],[2],[3].

Communes limitrophes de Pernay
Sonzay Semblançay
Ambillou   Saint-Roch
Ambillou Luynes Luynes

HydrographieModifier

 
Réseau hydrographique de Pernay.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 16,27 km, comprend deux cours d'eau notables, la Bresme (5,8 km) et le Braineau (0,098 km), et huit petits cours d'eau dont la Garande (1,354 km) et le Beaufou (0,767 km)[4],[5].

La Bresme, d'une longueur totale de 26,9 km, prend sa source sur la commune de Semblançay au lieu-dit le Plessis de la Gagnerie, à 120 m d'altitude[6] et se jette dans la Loire sur la commune de Saint-Étienne-de-Chigny, à 39 m d'altitude[7] à la pointe de l'île Belle Fille, après avoir traversé 7 communes[8]. Sur le plan piscicole, la Bresme est classée en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[9].

Le Braineau, d'une longueur totale de 10,6 km, prend sa source dans la commune de Souvigné et se jette dans la Bresme à Ambillou[10]. Sur le plan piscicole, le Braineau est également classé en deuxième catégorie piscicole[9].

Cinq zones humides[Note 1] ont été répertoriées sur la commune par la direction départementale des territoires (DDT) et le conseil départemental d'Indre-et-Loire : « la vallée de la Bresme de Pernay à la Houssière », « la vallée de la Bresme de la Boiderie à Pernay », « l'étang du Harroir », « les étangs du Bois de l'Hérissaudière » et « l'étang de la Garellerie »[11],[12].

ToponymieModifier

HistoireModifier

C'est à Grégoire de Tours au VIe siècle que l'on doit la première mention de la commune, elle est alors appelée Paternacencis Parochia. Au fil des ans le nom évolue, passant par Perronay, puis Perrenay et enfin Pernay qui apparaît au XIXe siècle.

La châtellenie de Perrenay, fut tout d'abord rattachée à la seigneurie de Maillé puis au duché-pairie de Luynes.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Claude Cormery    
mars 2014 En cours Jean-Pierre Peninon SE  

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2016, la commune comptait 1 325 habitants[Note 2], en augmentation de 21,23 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400380362406408448488506500
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
576609595586622603621571574
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
581591606531563529534586526
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5465185115656778669971 0161 132
2016 - - - - - - - -
1 325--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

La commune de Pernay possède une école maternelle et primaire accueillant les enfants de la petite section jusqu'au CM2.

Le collège de rattachement est celui de la commune de Luynes.

Vie associativeModifier

SportsModifier

  • Stade de football
  • Minigolf
  • Skate Park
  • Terrains de basket
  • Chemins de randonnée

ÉquipementsModifier

  • Maison des associations
  • Bibliothèque
  • Salle des fêtes
  • Salle informatique

CultesModifier

Depuis le 1er janvier 2007, l'église de Pernay fait partie de la paroisse Bse Jeanne-Marie de Maillé de Fondettes qui regroupe les communes de Fondettes, Saint-Roch, Saint-Étienne-de-Chigny, Luynes et Pernay. Le curé est le père Jean-Pierre Gaillard.

ÉconomieModifier

Secteur primaireModifier

On compte trois agriculteurs ou éleveurs et une exploitation forestière

Secteur secondaireModifier

  • 2 charpentiers-couvreurs
  • 1 blanchisseuse
  • 1 métallier-miroitier
  • 2 réparateur-vendeur en électroménager et matériel portatif
  • 1 entreprise de chauffage et climatisation
  • 1 solier-moquetiste
  • 1 carreleur
  • 1 fabricant de dallage, de terrasse et de piscines

Secteur tertiaireModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Fronton de l'église.
  • Église dédiée à saint Denis dont l'originalité tient au fait que sur son fronton on peut lire la devise de la France, « Liberté, Égalité, Fraternité ». Cette inscription est le fruit d'une décision du conseil municipal datant de 1880.
  • Château de la Ronde.
  • Château de l'Hérissaudière.
  • Ancien lavoir sur la Garande.
  • Egalement connue pour avoir accueilli le 24ème Teknival en 2017.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de Pernay se blasonnent ainsi :

D'azur à la croix d'argent perronnée de trois degrés sur les quatre branches, à la margelle du même, en cœur, ajourée du champ, au chef d'or à la fasce nébulée de gueules, au franc-canton de gueules à l'aigle d'or[17].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. D’après l’article L. 211-1 du Code de l’environnement, « on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Pernay - recherche par proximité », sur le site Lion1906 (consulté le 22 août 2017).
  2. « Pernay - Villes proches de Peranay », sur le site Lion1906 (consulté le 22 août 2017).
  3. « Relation : Pernay (77131) », sur le géoportail OpenStreetMap (consulté le 22 août 2017).
  4. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 3 février 2019)
  5. « Carte hydrologique de Pernay », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  6. « Source de la Bresme » sur Géoportail (consulté le 24 janvier 2019).
  7. « Confluence de la Bresme avec la Loire » sur Géoportail (consulté le 24 janvier 2019).
  8. « Fiche Sandre - la Bresme », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  9. a et b (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  10. « Fiche Sandre - le Braineau », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  11. Direction Départementale des Territoires d'Indre-et-Loire-37, « Liste des Zones humides d'Indre-et-Loire-37 », sur http://terresdeloire.net/ (consulté le 3 février 2019)
  12. « L'inventaire départemental des zones humides », sur http://www.indre-et-loire.gouv.fr/, (consulté le 3 février 2019)
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :