Permittivité du vide

Constante physique
Permittivité du vide
Unités SI F m−1
Dimension M-1·L-3·T4·I2
Nature Grandeur scalaire
Symbole usuel
Lien à d'autres grandeurs
Valeur 8,854 187 82 × 10−12 F m−1

La permittivité du vide, permittivité diélectrique du vide ou encore constante (di)électrique est une constante physique. Elle est notée ε0 (prononcée "epsilon zéro").

DéfinitionModifier

Historiquement, la permittivité du vide ε0 a été introduite en électrostatique dans la loi de Coulomb, alors que la constante magnétique μ0 a été introduite en magnétostatique dans le théorème d'Ampère. Les équations établies par Maxwell ont fait apparaître une vitesse de propagation des ondes électromagnétiques  .

Aujourd'hui on inverse cette formule en postulant constante la vitesse c des ondes électromagnétiques (vitesse de la lumière). Dans le Système international d'unités, on définit le mètre en imposant c = 299 792 458 m s−1. Avant la nouvelle définition de l'ampère en 2019, on imposait μ0 = 4π × 10−7 kg m A−2 s−2. Avec la nouvelle définition, où c'est la valeur de la charge électrique qui est imposée (e = 1,602 176 634 × 10−19 A s), cette valeur de la perméabilité magnétique du vide n'est plus donnée qu'avec une incertitude-type relative de 2,3 × 10−10.[1] La constante diélectrique reste définie par :

 .

Une unité dérivée équivalente et usuelle est le F m−1. On approche aussi souvent ε0 au millième près par  .

Interprétation physiqueModifier

Eugène Hecht, dans son livre Optique, nous donne cette interprétation : « De façon conceptuelle, la permittivité représente donc le comportement électrique du milieu. C'est, en un sens, une mesure du degré auquel le matériel est sensible au champ électrique dans lequel il se trouve »[2].

  peut ainsi être vu comme la réponse du vide en présence d'un champ électrique.

RéférencesModifier

  1. (fr + et + en) Comité international des poids et mesures (collectif), Le système international d'unités, Sèvres (France, 92), Bureau international des poids et mesures - BIPM, 2019 - 9ème édition, 218 p. (ISBN 978-92-822-2272-0), page 20
  2. « Optique (Eugene Hecht) », sur www.pearson.fr (consulté le 8 décembre 2015)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier