Ouvrir le menu principal

Perfluorotributylamine

composé chimique

Perfluorotributylamine
Perfluorobutylamine Structure V.1.svg
Structure de la perfluorotributylamine
Identification
Nom UICPA 1,1,2,2,3,3,4,4,4-nonafluoro-N,N-bis(nonafluorobutyl)butan-1-amine
Synonymes

PFTBA,
heptacosafluorotributylamine

No CAS 311-89-7
No ECHA 100.005.659
No CE 206-223-1
PubChem 9397
ChEBI 38854
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C12F27N  [Isomères]
Masse molaire[1] 671,092 ± 0,0098 g/mol
C 21,48 %, F 76,44 %, N 2,09 %,
Propriétés physiques
ébullition 178 °C[2]
Masse volumique 1,883 g·cm-3[2] à 25 °C
Précautions
SGH[2]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
Attention
H315, H319, H335, P261, P305+P351+P338,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La perfluorotributylamine (PFTBA) est un composé chimique de formule N(C4F9)3. Il s'agit d'un liquide incolore, chimiquement inerte et insoluble dans l'eau. Des chercheurs de l'Université de Toronto au Canada ont montré que cette substance constituerait, lorsqu'elle est rejetée dans l'atmosphère, le gaz à effet de serre ayant le forçage radiatif le plus élevé, estimé à 0,86  W· m−2· ppb−1, avec une durée de vie dans l'atmosphère d'au moins 500 ans[3],[4]. Cela correspond à un potentiel de réchauffement global (PRG) plus de 7 000 fois plus élevé que celui du dioxyde de carbone. Cependant, ce composé n'étant actuellement présent dans l'atmosphère que sous forme de traces, son impact réel sur le réchauffement climatique représente environ 1/10 000e de celui du CO2.

Le PFTBA est utilisé dans l'industrie électronique, par exemple sous le nom de Fluorinert FC-43[5] ainsi que dans des applications de substitut sanguin telles que le Fluosol (en), utilisé lors de certaines interventions médicales particulières, voire, dans le transport aérien, pour le comptage des particules lors des vols commerciaux[6].

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b c et d Fiche Sigma-Aldrich du composé Perfluorotributylamine (PFTBA) analytical standard, consultée le 10 décembre 2013.
  3. (en) Angela C. Hong, Cora J. Young, Michael D. Hurley, Timothy J. Wallington et Scott A. Mabury, « Perfluorotributylamine: A novel long-lived greenhouse gas », Geophysical Research Letters,‎ (lire en ligne) DOI:10.1002/2013GL058010
  4. Détection d'un nouveau gaz à effet de serre très résistant, RTS Info, 10 décembre 2013
  5. (en) Fluorinert Electronic Liquid FC-43, fiche du fabricant 3M.
  6. (en) Manfred Wendisch, Jean-Louis Brenguier, Airborne Measurements for Environmental Research: Methods and Instruments, John Wiley & Sons, , 166 p. (ISBN 978352765324-9, lire en ligne)