Percé

ville du Québec (Canada)

Percé
Percé
Percé
Blason de Percé
Vaillance et persévérance
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Subdivision régionale Le Rocher-Percé
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Cathy Poirier
2017 - 2021
Code postal G0C 2L0 (Percé),
G0C 1A0 (Barachois),
G0C 1G0 (Cap-d'Espoir),
G0C 2X0 (Saint-Georges-de-Malbaie),
G0C 3G0 (Val-d'Espoir)
Constitution
Démographie
Gentilé Percéen, enne
Population 3 051 hab. ()
Densité 5,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ nord, 64° 13′ ouest
Superficie 55 030 ha = 550,3 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418, +1 581
Code géographique 02005
Devise Vaillance et persévérance
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Percé
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Percé
Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Voir sur la carte administrative de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Percé
Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Voir sur la carte topographique de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Percé
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Percé est une ville du Québec (au Canada) située à la pointe de la péninsule gaspésienne en face du célèbre rocher Percé et de l'île Bonaventure. Si le village centre de Percé s'étend sur environ trois kilomètres entre le Pic de l'Aurore et la Côte Surprise, la nouvelle ville, constituée en 1971, comprend le territoire des cantons de Percé et Malbaie[1]. On y retrouve donc depuis les communautés de Barachois, Belle-Anse, Bougainville, Bridgeville, Cap-d'Espoir, Cannes-de-Roches, Coin-du-Banc, L'Anse-à-Beaufils, Pointe-Saint-Pierre, Rameau, Saint-Georges-de-Malbaie et Val-d'Espoir.

Percé, reconnue mondialement pour la beauté de son paysage et de son patrimoine bâti, est membre de l'Association des plus beaux villages du Québec.

ToponymieModifier

Elle doit son nom au rocher Percé. Samuel de Champlain mentionne cette merveille dès 1603 sous l'appellation « Isle Percée »[2].

Les Micmacs identifient ces lieux sous les appellations de Sigsôq (rochers escarpés) et de Pelseg (place de pêche)[3].

Autre nom connu : cap de Pratto[4].

GéographieModifier

 
Dans la MRC : Le Rocher-Percé.

Percé fait partie de la MRC Le Rocher-Percé, dans la région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine[5].

Son territoire comprend 2 cantons : Malbaie (au nord) et Percé (au sud). Chaque canton mesurant environ 16 km par 16 km, la somme des deux donne environ 500 km2.

Le point Nord-Ouest se situe à 48° 41′ 48″ N, 64° 27′ 00″ O.

Le point Nord-Est se situe à 48° 41′ 48″ N, 64° 15′ 27″ O à Prével.

Le point Sud-Ouest se situe à 48° 24′ 59″ N, 64° 23′ 24″ O à Cap-d'Espoir.

L'est du territoire suit la côte du golfe du Saint-Laurent faite de pointes et d'anses.

La pointe Saint-Pierre est au nord à 48° 37′ 33″ N, 64° 10′ 05″ O.

En descendant vers le sud, La Malbaie à 48° 35′ 00″ N, 64° 13′ 58″ O creuse le littoral sur 10 km.

Puis vient le Rocher Percé à 48° 31′ 27″ N, 64° 11′ 58″ O et l'île Bonaventure à 48° 29′ 38″ N, 64° 09′ 38″ O.

Enfin il y a l'anse à Beaufils à 48° 28′ 42″ N, 64° 17′ 03″ O et le cap d'Espoir à 48° 25′ 08″ N, 64° 19′ 00″ O.

Des rivières coulent des montagnes à l'ouest vers la côte. Du nord au sud, se présentent :

Parmi les montagnes, les plus hauts sommets sont :

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

La ville actuelle est le résultat du regroupement en 1971 de cinq municipalités : Percé, Cap-d'Espoir, Barachois, Bridgeville et Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2[7].

Aujourd'hui, on distingue, outre le village de Percé au centre, les localités[8] suivantes[9]:

 
Percé en 1969

Depuis plus de 8 000 ans, les Micmacs vivent dans la région.

Avant 1534, des pêcheurs européens d'origines basque, bretonne et normande y venaient pour prendre de la morue[11].

En , lors de son premier voyage, Jacques Cartier passe par Percé avant d'aller planter sa croix à Gaspé.

En est créé la seigneurie de Percé.

Le , François de Montmorency-Laval fait escale à Percé où il célèbre sa première messe en Nouvelle-France et confirme 140 fidèles dont 55 Micmacs.

En arrivent les premier colons.

En des soldats anglais détruisent tous les bâtiments du village de Percé[12].

En Percé renaît avec l'arrivée de Loyalistes.

le une arche du Rocher Percé s'écroule.

Le , le couple Jacques Mesrine et Jeanne Schneider quitte l'hôtel Les Trois Sœurs à Percé, où il s'était réfugié, et franchit illégalement la frontière des États-Unis. Le , le corps étranglé d'Évelyne Le Bouthilier, patronne de l'hôtel, est découvert dans sa résidence à Percé.

DémographieModifier

 
Église Saint-Michel de Percé
Évolution démographique
1971 1976 1981 1986 1991
5 6175 1984 8394 6864 028
1996 2001 2006 2011 2016
3 9933 6143 4193 3123 103
Démographie de 1861 à 1966
Année Municipalité Population Total
1871 Percé 1 743
L'Anse-du-Cap 1 533
Malbaie 1 387 4 663
1881 Percé 1 805
L'Anse-du-Cap 1 490
Saint-Pierre de la Malbaie 1 545 4 840
1891 Percé 1 497
L'Anse-du-Cap 1 800
Malbaie 1 827 5 124
1901 Percé 1 868
L'Anse-du-Cap 2 294
Malbaie 1 993 6 155
1911 Percé 1 768
L'Anse-du-Cap 2 510
Malbaie 2 428 6 706
1921 Percé 1 472
L'Anse-du-Cap 2 503
Malbaie No 1 1 241
Malbaie No 2 1 270 6 486
1931 Percé 1 520
L'Anse-du-Cap 1 735
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 1 1 422
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 1 300 5 977
1941 Percé 1 192
Cap-d'Espoir 2 527
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 1 1 010
Bridgeville 810
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 1 318 6 857
1951 Percé 1 766
Cap-d'Espoir 2 017
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 1 915
Bridgeville 1 016
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 1 232 6 946
1956 Percé 1 636
Cap-d'Espoir 2 140
Barachois 887
Bridgeville 1 061
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 1 333 7 057
1961 Percé 1 723
Cap-d'Espoir 1 986
Barachois 779
Bridgeville 1 015
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 1 164 6 667
1966 Percé 1 481
Cap-d'Espoir 1 649
Barachois 571
Bridgeville 1 018
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 1 082 5 801

HéraldiqueModifier

Vaillance et persévérance

L'écu de Percé se blasonne ainsi :

D'azur à une morue courbée posée en fasce, accompagnée en chef d'une représentation du rocher de Percé et en pointe d'un trilobite posé en pal, le tout d'or.[15]

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[16]

Percé
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Georges Mamelonet Député libéral de Gaspé (2008-2012) Voir
2005 Voir
2008 Denis Cain n/d
2009 Bruno Cloutier Voir
2013 André Boudreau Voir
2017 Cathy Poirier Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

TransportModifier

 
La route 132 à Percé

La route 132 traverse tout le territoire. La route Lemieux permet de contourner le village de Percé.

Des autocars d'Orléans Express effectuent une fois par jour le trajet Montréal-Gaspé et Gaspé-Montréal, passant par Percé.

Le train Chaleur de VIA Rail effectuait trois fois par semaine l'aller-retour entre Montréal et Gaspé. Depuis 2012, il n'y a pas de service. Le gouvernement du Québec est devenu propriétaire du chemin de fer de la Gaspésie en mai 2015. À partir de 2017, la voie ferrée a commencé à être réhabilitée. On prévoit le retour du service pour passagers en 2025[17].

Depuis 2012, la Régie inter-municipale de transport Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM) a la responsabilité d'organiser les services de transport collectif sur le territoire de la Gaspésie-Les Îles[18].

ÉconomieModifier

Le principal secteur d'activités économiques est le tourisme en raison de la présence du rocher Percé ainsi que de l'Île Bonaventure et ses fous de Bassan. On calculait d'ailleurs que 60 000 visiteurs par année marchaient au pied du rocher. Par contre, il est maintenant non recommandé pour les visiteurs de s'approcher à moins de 500 mètres de celui-ci en raison des risques d'éboulement.

AttraitsModifier

Percé donne accès au parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, refuge d'une colonie de fous de Bassan accueillant plus de 120 000 de ces oiseaux du mois d'avril au mois d'octobre, faisant de cette colonie la plus importante au monde, en plus d'être facile d'accès.

Les gens visitant Percé peuvent aussi jouir des plages environnantes où il est possible d'y trouver des agates.

Le pavillon d'accueil du géoparc de Percé suscite la réflexion sur l'origine géologique de Percé.

Les marcheurs peuvent gravir le mont Sainte-Anne dominant le village de Percé. Une plateforme vitrée suspendue dans le vide peut donner des vertiges aux aventuriers[19]. À côté, une tyrolienne est à la disposition des amateurs de sensations fortes[20].

Le parc municipal de la Rivière Émeraude avec sa cascade d'eau qui se jette dans un bassin aux reflets vert émeraude offre un accès sécuritaire au lieu[21].

Sur le plan culturel, il est possible de découvrir l'art des artisans locaux à la Vieille usine de L'Anse-à-Beaufils[22].

JumelageModifier

Dans la culture populaireModifier

  • Percé figure parmi les lieux à visiter dans le jeu vidéo Assassin's Creed: Rogue, sorti le . On peut y apercevoir le Rocher Percé, mais il aurait dû présenter deux trous à l'époque.
  • Percé est le théâtre de plusieurs nouvelles du recueil Glauque : Là où la terre de termine (Joyce Baker, Québec Amérique, 2020). L'autrice y reprend, entre autres, l'histoire de la Blanche du Rocher et de la Table à Rolland.

GalerieModifier

 
Vue panoramique depuis le mont Sainte-Anne, s'étalant du Rocher Percé au Cap Blanc

Notes et référencesModifier

  1. Une partie du canton de Percé fait maintenant partie de Sainte-Thérèse-de-Gaspé.
  2. Toponymie : Percé.
  3. histoire-du-quebec.ca
  4. « La Vraie Vie | Percé » (consulté le )
  5. Répertoire des municipalités : Percé, page consultée le 10 janvier 2011.
  6. toponymie.gouv.qc.ca
  7. Bilan du siècle: L'urbanisme au Québec
  8. statcan.gc.ca
  9. Carte de Percé[PDF].
  10. info-gaspesie.com.
  11. ledevoir.com
  12. ville.perce.qc.ca
  13. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2006 - Percé, V » (consulté le )
  14. « Statistique Canada - Profils des communautés de 2016 - Percé, V » (consulté le )
  15. « Ville de Percé », sur Le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada (consulté le ).
  16. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  17. « Réhabilitation du Chemin de fer de la Gaspésie - Transports Québec », sur www.transports.gouv.qc.ca (consulté le )
  18. « À propos de la RÉGÎM – RÉGîM » (consulté le )
  19. « Plateforme vitrée suspendue », sur Géoparc de Percé (consulté le )
  20. « Tyrolienne », sur Géoparc de Percé (consulté le )
  21. « Parc municipal de la Rivière Émeraude », sur Percé destination vacances (consulté le )
  22. « Accueil | La Vieille Usine | Percé, Québec », sur La Vieille Usine (consulté le )

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier