Ouvrir le menu principal

Pepinster
Pepinster
Rue Neuve - maison communale - Rue Pépin
Blason de Pepinster
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Verviers
Bourgmestre Philippe Godin (PEPIN)
Majorité PEPIN
Sièges
PS / Vivre Pep.
DEFI
PEPIN
21
4
1
16
Section Code postal
Pepinster
Cornesse
Soiron
Wegnez
4860
4860
4861
4860
Code INS 63058
Zone téléphonique 087
Démographie
Gentilé Pepin(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
9 765 ()
48,80 %
51,20 %
394 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
24,89 %
60,49 %
14,62 %
Étrangers 2,91 % ()
Taux de chômage 13,73 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 506 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 34′ nord, 5° 48′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
24,79 km2 (2005)
49,51 %
31,34 %
17,58 %
1,57 %
Localisation
Localisation de Pepinster
Situation de la commune dans l’arrondissement de Verviers et la province de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Pepinster

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Pepinster
Liens
Site officiel pepinster.be

Pepinster[1] (de même en wallon[2], prononcé localement Pepinstèr [3]) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège et faisant partie de l'agglomération de Verviers, ainsi qu’une localité où siège son administration.

Le bourg se trouve à quelques kilomètres à l'ouest de Verviers, au confluent de la Hoëgne et de la Vesdre.

Sections de communeModifier

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Pepinster
Herve
Olne
Trooz
Sprimont
  Verviers
Theux

DémographieModifier

Elle compte au 1er novembre 2018, 9 794 habitants, 4 780 hommes et 5 014 femmes[4], pour une superficie de 24,79 km2, soit une densité de 352,43 habitants/km2.

Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année :

 

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[5]

ÉtymologieModifier

Défrichement (wallon stèr).

HéraldiqueModifier

 
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 11 août 1926 et à nouveau le 7 novembre 1980. Les lions dans le chef sont ceux du Marquisat de Franchimont auquel le village appartenait de 898 à 1848. Les quatre moulins symbolisent tant les anciens moulins à eau de la région que les industries textiles locales qui connurent une grande importance du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle.
Blasonnement : Coupé, en chef d; argent à trois lions de sinople, armés et lampassés de gueules, couronnés d'or, en pointe d'azur à quatre fers de moulin d'or rangés 3 et 1.
Source du blasonnement : Heraldy of the World[6].



PatrimoineModifier

  • L’église des Saints-Antoine-Ermite-et-Apolline[7], de style néo-gothique, a été bâtie en moellons de grès du Condroz. La simplicité des lignes et des matériaux ne laisse pas présager de la richesse de la décoration intérieure qui recèle plus de 593 personnages peints ou sculptés. La construction a duré six ans (1893-1899) et l'architecte en est Clément Léonard.
  • La façade art déco de l'usine La Textile de Pepinster.
  • Le sanctuaire de Tancrémont contient le Vi Bon Dju (Vieux Bon Dieu), statue de bois représentant le Christ, datant de l'an mille et découverte dans la terre en 1825.
  • Le fort de Tancrémont : dernier fort belge à déposer les armes en mai 1940.
  • Le patrimoine immobilier classé.
  • Gastronomie : la tarte au riz est une spécialité de la région.

SportsModifier

JumelageModifier

PhotographiesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. prononcé Pépinstèr (son é) en français de Belgique.
  2. Pèpinstêr (son è).
  3. Dénasalisation (in ⇒ é) typique des parlers wallons du Nord-Est de la province de Liège.
  4. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
  5. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf
  6. https://www.heraldry-wiki.com/heraldrywiki/index.php?title=Pepinster
  7. Emmanuel Vanderheyden, L'église néogothique des Saints-Antoine-Ermite-et-Apolline de Pepinster, Agence Wallonne du patrimoine, coll. « Carnets du patrimoine » (no 39), , 40 p. (ISBN 978-2-930466-51-4)
  8. « Golf du Haras »
  9. Léopold, Roi des Belges, « Projet de loi : arrêté du 31 octobre 1848 », Annales parlementaires de Belgique,‎ , p. 142 (lire en ligne, consulté le 17 septembre 2016).
  10. André Dagant, « La société de Saint-Léonard à Liège », Bulletin de l'institut archéologique liégeois, t. XCII,‎ , p. 26-99 (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2016).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier