Ouvrir le menu principal

Pensée abstraite

capacité de l'esprit à créer et utiliser des concepts dans le raisonnement

Sommaire

En psychologie, la pensée abstraite, dite aussi capacité d'abstraction, désigne la capacité de l'esprit à créer et utiliser des concepts dans le raisonnement.

L'abstraction de concepts à partir d'un ensemble d'objets spécifiques fait elle-même appel à une capacité de généralisation qui permet de s'affranchir des propriétés individuelles des objets pour ne retenir que l'information pertinente qui les unit et les différencie d'autres objets. L'abstraction est un processus de passage du concret à l'abstrait. Soit pour schématiser : regardé globale (concret réel) ⇒ abstraction (catégorie abstraite/classée : tout/sphère ⇔ parties du tout/cellules) ⇒ concept/théorie (concret pensé).

Si chez l'être humain, la pensée abstraite est particulièrement développée, d'autres espèces animales possèdent des formes plus ou moins rudimentaire de capacité d'abstraction. Ainsi, les pigeons, les rats, les chimpanzés ou les dauphins possèdent une capacité à généraliser une propriété (comme la couleur) à partir d'une série d'exemples ou encore à manipuler des concepts numériques[1],[2] ou temporels.

RéférencesModifier

  1. Alain Content, « Les bases non verbales des représentations numériques », sur Université Libre de Bruxelles.
  2. (en) S Dehaene, G Dehaene-Lambertz et L Cohen, « Abstract representations of numbers in the animal and human brain », Trends in Neuroscience, .

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier