Pellegrino Tibaldi

peintre italien

Pellegrino Tibaldi ou Pellegrino di Tibaldo de Pellegrini dit il Pellegrini (Puria di Valsolda, 1527 - Milan, 1596) est un peintre italien de la Renaissance et un architecte appartenant à l'école lombarde.

Pellegrino Tibaldi
Image dans Infobox.
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Puria (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Maître
Mouvement
Œuvres principales
Façade du Collegio Borromeo à Pavie

BiographieModifier

Le père de Pellegrino Tibaldi est tailleur de pierres. Le jeune Pellegrino accomplit sa formation culturelle à Bologne, comme peintre à l'école de Bartolommeo Ramenghi dit il Bagnacavallo, et comme architecte dans l'ambiance des nouveautés apportées par Giulio Romano et Sebastiano Serlio.

Il séjourne de 1547 à 1549 à Rome, et ce séjour le met au contact des œuvres de Michel-Ange et de quelques-uns des maniéristes (en premier lieu Perin del Vaga), qui l'influencent dans ses premières œuvres, comme la décoration de l'appartement de Paul III à Castel Sant'Angelo.

Il effectue de nombreuses commandes pour le cardinal Luigi Poggi à Bologne. Il peint les fresques de l'Histoire d'Ulysse dans le Palazzo Poggi, les scènes de la Vie de saint Jean-Baptiste dans la chapelle des Poggi à Bologne, et les scènes de la Vie de Moïse dans le Palazzo Sacchetti à Rome.

Il habite à Ancône entre 1558 et 1561. Il peint des fresques pour la loggia dei Mercanti et le Palazzo Ferretti. En 1561, il rencontre le cardinal Carlo Borromeo, qui l'emploie à Milan, la plupart du temps comme architecte dans la tâche presque sans fin de construire la cathédrale, y travaillant sur divers projets, la cour du palais archiépiscopal (1564-1570), San Fedele (1569-1579) et San Sebastiano (1577). À Milan il travaille également en tant qu'architecte civil, projetant le Spinola, Erba Odescalchi et les palais de Prospero Visconti.

En 1586, il est en Espagne, où il a suivi et remplacé Federico Zuccari en tant que peintre principal de la cour. Il peint dans les cloîtres inférieurs de l'Escorial sur demande du roi Philippe II. Ses plus grands travaux sont les fresques de la bibliothèque.

Après neuf ans, il revient en Italie et est nommé architecte du dôme de Milan charge qu'il occupe jusqu'à sa mort.

On le trouve aussi ingénieur militaire à Ancône et à Ravenne avant son arrivée en Lombardie.

ŒuvresModifier

  • Histoire d'Ulysse - (v.1550), palazzo Poggi, Bologne
  • Sainte Famille (1550-1552), huile sur bois, 86 × 68 cm, Musée Capodimonte, Naples
  • Conception de Jean le Baptiste (1555) - fresque, San Giacomo Maggiore, Bologne
  • Incrédulité de saint Thomas (1565) - gravure, Pinacothèque Ambrosienne, Milan
  • Allégorie du Silence (1569) - Museo Civico, Bologne
  • Ecce Homo (1589) - El Escorial, Madrid
  • Mariage mystique de Sainte Catherine - Pinacoteca, Bologne
  • Saint Michel, fresque, Castel Sant'Angelo, Rome
  • Adoration des bergers - galerie Borghèse, Rome
  • Le Christ parlant à la foule - fresque, San Giacomo Maggiore, Bologne
  • Le Baptême du Christ - San Giacomo Maggiore, Bologne
  • Sainte Famille et saint Jean Baptiste - musée d'art d'Indianapolis, Indianapolis
  • Baptême du Christ - Ancône
  • Retable - Sant'Agostino, Ancône
  • Incrédulité de saint Thomas (recto); Étude pour saint Thomas (verso) - dessin, Getty Museum
  • Décapitation de saint Jean Baptiste - pinacothèque de Brera, Milan
  • Vierge à l'Enfant - collection privée
  • Sainte Famille et sainte Élisabeth
  • Histoire d'Ulysse, dont l'Aveuglement de Polyphème - Fresque de la salle de l'Académie des Sciences, Palazzo Poggi, Université de Bologne
  • Vie de la Vierge - Escorial, Madrid
  • Passion du Christ - Escorial, Madrid
  • Saint Michel - El Escorial, Madrid
  • Martyre de saint Laurent - Escorial, Madrid

Sujets mythologiquesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :