Ouvrir le menu principal
Pelagornis sandersi
Description de cette image, également commentée ci-après
Pelagornis sandersi (au centre) comparé aux deux plus grands oiseaux actuels, le condor des Andes (à gauche) et l'albatros hurleur (à droite).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre  Odontopterygiformes
Famille  Pelagornithidae
Genre  Pelagornis

Nom binominal

 Pelagornis sandersi
Ksepka, 2014

Pelagornis sandersi est une espèce éteinte du genre Pelagornis et le plus grand oiseau volant découvert, avec une envergure de 6,1 m à 7,4 m[1]. Son envergure n'atteint en revanche pas celle des plus grands ptérosaures, Quetzalcoatlus et Hatzegopteryx qui restent les plus grands animaux connus à avoir jamais volé.

Crâne d'un Pelagornis sandersi.

L'espèce semble avoir existé entre 28 millions d'années et 3 millions d'années avant notre ère environ, du Chattien (Oligocène)[2] jusqu'au Pliocène. On ignore les causes de son extinction, mais son temps d'existence, Miocène et Pliocène, correspond en grande partie à celui de Megalodon, requin de grande taille, et on peut supposer que leur disparition est peut-être liée à la raréfaction de leurs proies, des poissons de grande taille, elle-même liée au refroidissement du climat durant le Pliocène[3].

Sommaire

DécouverteModifier

Le seul fossile connu de Pelagornis sandersi a été découvert en 1983 lors des travaux de construction d'un nouveau terminal pour l'aéroport international de Charleston en Caroline du Sud (États-Unis). L'oiseau est nommé en l'honneur d'Albert Sanders, l'ancien conservateur du musée de Charleston (en), qui a dirigé les fouilles[4]. Il se trouve au musée de Charleston, où il a été identifié comme nouvelle espèce par Dan Ksepka en 2014[2]. Ksepka a pu extrapoler la masse de l'oiseau, son envergure et la forme de l'aile à partir des os fossilisés. Il n'y avait plus de plumes sur le fossile[5].

ReconstitutionModifier

Son envergure est deux fois plus grande que celle de l'albatros hurleur qui détient le record des espèces vivant de nos jours[6]. Il supplante l'ancien plus grand oiseau volant connu, Argentavis magnificens (également éteint) qui avait une envergure d'environ 4 m sans les plumes[4]. Son bec portait des excroissances pointues faisant office de dents. En l'absence de plumage et de contenu stomacal, on ignore sa couleur et son régime alimentaire, mais les sédiments et les excroissances de son bec, pouvant aisément capturer des poissons au ras de l'eau, laissent penser qu'il menait une vie proche de celles des albatros actuels, et on le reconstitue donc avec un coloris proche de ceux-ci.

L'oiseau avait des pattes courtes et trapues, peut-être palmées, et était probablement capable de s'envoler en sautant à partir du bord des falaises. Il a été estimé qu'il était capable de voler jusqu'à 60 km/h[5]. Son poids est estimé entre 22 et 40 kg[7]. Dan Ksepka du National Evolutionary Synthesis Center (en) à Durham (Caroline du Nord), qui a découvert l'espèce, pense qu'avec son petit corps et ses grandes ailes il était plus près de 25 kg que de 40, et volait en jouant sur les ascendances à la manière d'un planeur[8].

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Flight performance of the largest volant bird », PNAS.
  2. a et b Hannah Osborne, « Pelagornis Sandersi: World's Biggest Bird Was Twice as Big as Albatross with 7,3 m Wingspan », International Business Times, (consulté le 7 juillet 2014).
  3. Jean Trichet, Jérome Gaillardet, Monica Rotaru, Michel Steinberg, Les climats passés de la Terre, Vuibert, 2006 (ISBN 978-2-7117-5394-9), 216 p.
  4. a et b Charles Q. Choi, « World's largest flying bird was like nothing alive today », Fox News, (consulté le 7 juillet 2014).
  5. a et b (en) Karim Nishad, « Fossils dug up at airport may be largest flying bird ever found », The Guardian, (consulté le 7 juillet 2014).
  6. Rebecca Morelle, « Fossil of 'largest flying bird' identified », BBC News, (consulté le 8 juillet 2014).
  7. Robert Lee Hotz, « Scientists Identify Largest Flying Bird », Wall Street Journal, (consulté le 7 juillet 2014).
  8. (en) Amina Khan, « Fossil's 21-foot wingspan shows Pelagornis was 'largest flying bird' », Los Angeles Times, (consulté le 8 juillet 2014).