Paule Andral

actrice française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andral.
Paule Andral
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte postale avec Paule Andral. Photo Léopold-Émile Reutlinger.
Nom de naissance Marthe Paule Roucole
Naissance
Paris, Île-de-France, France
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 76 ans)
Nice, Provence-Alpes-Côte d'Azur
Profession Actrice

Marthe Paule Roucole dite Paule Andral, née à Paris 1er[1] le 14 septembre 1879 et morte à Nice le 28 mars 1956, est une actrice française.

BiographieModifier

Fille naturelle de la comédienne Henriette Roucole dite Henriette Andral et du dramaturge Paul Ferrier, Paule Andral, après des études à l’Institution Sainte-Geneviève à Asnières, entre à l’âge de 16 ans au conservatoire de Paris. Reçue 7e sur 160 candidates, elle intègre la classe d’Eugène Silvain.

À sa sortie, elle est engagée par Paul Porel et Albert Carré au théâtre du Gymnase. Commence pour elle une longue carrière dramatique qui durera jusqu’aux années 1930. Elle passe successivement au théâtre du Vaudeville, puis au théâtre de l'Ambigu-Comique et au théâtre de l'Odéon.

Paule Andral était une grande amie de l’actrice Réjane avec qui elle fit de nombreuses tournées à l’étranger. Un temps la maîtresse d’Henri d'Orléans[réf. nécessaire], elle épouse en avril 1925 l'acteur Roger Karl dont elle divorcera moins d'un an plus tard[2]. Elle quitte la vie théâtrale en 1937 et se retire dans sa villa « Les Jasmins » à Villerville.

Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (10e division).

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

 
Paule Andral (à droite) dans la revue Les Dessous Élégants en 1904

DistinctionsModifier

SourcesModifier

  • Nos vedettes, Paris, préface de Joë Bridge, 1922
  • Paule Andral, Qu'il faisait bon vivre (souvenirs d'une comédienne), Paris, Nouvelles éditions latines, 1951

RéférencesModifier

  1. Acte de naissance no 1147 (vue 9/31) avec mentions marginales de reconnaissance, de mariage et de décès. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 1er arrondissement, registre des naissances de 1879.
  2. Acte de mariage no 807 (vue 14/21) avec mention marginale du divorce. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 17e arrondissement, registre des mariages de 1925.
  3. Ministère de la Justice. Décret conférant la médaille de la Reconnaissance française. Journal officiel, 30 septembre 1919, p. 10702, disponible sur Gallica.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :