Paul Walden

chimiste russe
Paul Walden
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Walden
Naissance
Rozula (Gouvernement de Livonie, Empire russe)
Décès (à 93 ans)
Gammertingen (Allemagne)
Nationalité Drapeau de la Lettonie Letton, Drapeau de l'Allemagne Allemand
Domaines Chimie
Institutions Université de Rostock
Diplôme Université Technique de Riga
Renommé pour Inversion de Walden

Paul Walden (en letton : Pauls Valdens) ( - ) est un chimiste letton qui s'intéressa plus particulièrement à la stéréochimie[1]. L'inversion de Walden porte son nom.

Paul Walden sur le timbre poste de Lettonie (2013).
Monument de Pauls Valdens à Riga.

BiographieModifier

Né sur le domaine de Rozula le , Paul Walden est le treizième enfant de Janis Valden (1816-1867) et de sa femme Anne, née Kreišmane. Il est baptisé dans la congrégation lettone de Straupe. Paul à quatre ans, lorsque son père décède, il sera élevé à partir de 1873 dans la famille du professeur Ehrdeman à Rubene. Il est scolarisé à l'école municipale de Cēsis, puis à l'école réale (de l'allemand Realschule - l'établissement d'enseignement secondaire) de Riga, dont il est diplômé en 1882. Élève de Wilhelm Ostwald à l'école polytechnique de Riga (diplômé en 1888) il entretiendra avec son professeur des relations professionnelles étroites plus tard. Il poursuivit ses études à l'Université de Saint-Pétersbourg et soutient sa thèse à l'Université de Leipzig sous la direction de Wilhelm Ostvalda (1891). Il obtient sa maîtrise à l'université d'Odessa en 1893.

Professeur à l'Institut polytechnique de Riga depuis 1894, il publie en 1896 dans la revue de l'association allemande de chimie un article sur la conversion des antipodes optiques, qui conduit à un tournant dans la compréhension de l'influence de la structure moléculaire sur les propriétés des composés chimiques. En 1898, il soutient sa thèse de doctorat à Saint-Pétersbourg.

En 1902-1905, Walden est le directeur de l'Institut polytechnique de Riga. En 1911-1918, il dirige le laboratoire de chimie de l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg et l'Institut polytechnique de Riga après son évacuation à Moscou pendant la Première Guerre mondiale (1917-1918). Après la signature du traité de Brest-Litovsk, les autorités allemandes l'invitent à diriger la Baltische Technische Hochschule à Riga en 1918, mais le gouvernement provisoire letton le nomme premier recteur de l'Université de Lettonie en 1919.

Cependant, en , Walden déménage en Allemagne. Il dirige le département de chimie minérale et de pharmacologie de l'université de Rostock. Il y devient doyen de la faculté de chimie en 1922-1923. Il est professeur adjoint de Ithaca College en 1927-1928. En 1932, il est élu membre de la Leopoldina. Professeur émérite de l'université de Rostock en 1933, il reste à son poste pendant un an encore. Il adhère au Parti national-socialiste des travailleurs allemands en 1934[2].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, après les bombardements de Rostock en 1942, Walden s'installe à Berlin, puis part pour Bühl dans la Forêt-Noire en 1943. À partir de 1942, en tant que professeur invité, il enseigne l'histoire de la chimie à Francfort-sur-le-Main (1942-1944) et à l'université de Tübingen (1944, 1947, 1950-1953) pour subvenir à ses besoins, sa pension de Rostock n'étant pas payée.

Il meurt à Gammertingen dans l'état fédéral de Bade-Wurtemberg le .

Notes et référencesModifier

  1. (en) Everts Sarah, « Latvia Celebrates Paul Walden Organic and physical chemist, who would have been 150 this year, is feted by his homeland », Chemical & Engineering News, vol. 91, no 29,‎ , p. 28-29 (ISSN 0009-2347, lire en ligne).
  2. (de)Helmut Maier, Chemiker im "Dritten Reich": Die Deutsche Chemische Gesellschaft und der Verein Deutscher Chemiker im NS-Herrschaftsapparat, John Wiley & Sons, (ISBN 9783527691333, lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :