Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jourdy.
Paul Jourdy
Naissance
Décès
(à 50 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Lieu de travail
Distinctions
Œuvres principales
Homère chantant ses vers

Paul Jourdy né le à Dijon et mort le à Paris est un peintre français.

BiographieModifier

 
Homère chantant ses vers (1834), Paris, École nationale supérieure des beaux-arts.

Paul Jourdy entre à l'École des beaux-arts de Paris le . Élève de Guillaume Guillon Lethière et de Jean-Auguste-Dominique Ingres, Paul Jourdy obtient le 2e prix de Rome en 1828 et le prix de Rome en 1834[1]. Il expose des portraits et des peintures d'histoire au Salon de 1831 à 1853.

ŒuvresModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Ulysse et Néoptolème viennent chercher Philoctète dans l'île de Lemnos, 2e prix de Rome de 1828.
  • La Mort de Virginie, 1831.
  • Homère chantant ses vers, prix de Rome de 1834, Paris, École nationale supérieure des beaux-arts.
  • La Mort de Virginie, 1834.
  • Achille et Scamandre, vers 1834.
  • Thésée reconnu par son père, vers 1834.
  • Portrait en pied de Charles Curtis, fils de Mme la baronne C.D., 1835.
  • Ève tentée par le Démon, 1836.
  • Portrait de Charles X.
  • Ève tentée par le serpent, 1838.
  • Nu à la console.
  • Portrait de Simart à l'âge de 25 ans.
  • Les Trois Grâces, 1838.
  • Jeune fille mettant une boucle d'oreille, 1839.
  • Dame attachant des boucles de perles, 1841.
  • Prométhée enchaîné sur le rocher, Salon de 1842, Montauban, musée Ingres.
  • Le Christ au milieu des docteurs, 1843.
  • Portrait de M. Viennet, Salon de 1844.
  • La Vierge et l'enfant Jésus, Salon de 1844.
  • Baptême de Notre Seigneur, Salon de 1844.
  • Saint Louis, 1846.
  • Le Bon Samaritain, 1847.
  • Le Baptême du Christ, 1re médaille au Salon de 1847, église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux.
  • Une bacchante, figure d'étude, 1848.
  • Une tête d'homme, étude, 1848.
  • Portrait d'homme, pastel, 1848.
  • Portrait d'enfant, pastel, 1848.
  • Une tête de femme, étude, pastel, 1848.
  • Portrait de M. P. Delamain, pastel, 1849.
  • Portrait de M. Jules Rostaing, pastel, 1849.
  • Portrait de l'auteur, pastel, 1849.
  • Les Sept Sacrements, 1850, fresque, Paris, église Sainte-Élisabeth à
  • Une baigneuse, 1852.
  • Laissez venir à moi les petits enfants, 1853, Paris, église Saint-Roch.
  • Saint Léon pape, dessin, 1853.
  • Dessins de vitraux pour la basilique Sainte-Clotilde à Paris, 1854[2].
  • Les Douceurs de la paix.

Notes et référencesModifier

  1. Journal des savants, 1834.
  2. Gendré, « Les verrières de Paul Jourdy à Sainte-Clotilde », Revue des beaux-arts,‎ , p. 57-58.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Alphonse Pauly, Notice nécrologique sur Paul Jourdy, Paris, Imp. Émile Allard, 1857.
  • Nouvelle biographie générale, Firmin-Didot, 1858, p. 77.
  • Émile Bellier de La Chavignerie, Dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes, t. 1, Paris (lire en ligne), p. 841-842.

Liens externesModifier