Ouvrir le menu principal

Paul Herbé

architecte français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herbé.
Paul Herbé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Archives conservées par
Institut français d'architecture (088 Ifa, HERPA et 306 AA, HERBE)Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul Herbé, né à Reims le et mort à Paris le , est un architecte français.

BiographieModifier

Paul Charles Auguste Herbé, fils d’Edmond Herbé, fut élève d'Emmanuel Pontremoli à l’École des beaux-arts de Paris.

Il réalisa, avec Robert Camelot, le collège Jules-Ferry de Beaune[1],[2] en 1933. Collaborateur de Bernard Zehrfuss en Tunisie en 1943, il est nommé, en 1948, urbaniste du Soudan et du Niger. Il sera associé à Jean Le Couteur jusqu’à sa mort.

Architecte-conseil du Service d’architecture du ministère de la Reconstruction. Il succéda à Auguste Perret comme chef d’atelier à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Il réalise avec le sculpteur Herbé, le monuments aux morts de la commune de Cormicy dans la Marne et qui sera inauguré le 29 mai 1927. Il réalisa principalement le pavillon de la céramique à l’Exposition de 1937 (avec Camelot), le palais des expositions de Lille en 1951 (avec Jean Prouvé), l’hôpital de Fort-Lamy en 1953 (avec Jean Le Couteur), la Cathédrale du Sacré-Cœur d'Alger en 1955, plusieurs groupes de logements à Bagneux, Massy, Louveciennes, Sevran, Ermont, etc.

Il est l’auteur du premier plan d’aménagement du quartier de la Défense, avec Robert Auzelle, Robert Camelot, Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier