Ouvrir le menu principal

Paul Durrieu

historien de l'art français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durrieu.

Le comte Paul Durrieu, né à Strasbourg (Bas-Rhin) le et mort à La Rivière (Landes) le est un conservateur de musée et historien de l'art français.

Après avoir étudié au Lycée Bonaparte puis à l'École nationale des chartes (d'où il sort premier de sa promotion en 1878[1]), il est nommé membre de l'École française de Rome en 1879 puis assistant au département des peintures au Musée du Louvre chargé des enluminures et des primitifs français. Il est élu à l'académie des inscriptions et belles-lettres en 1907.

Ouvrages de Paul DurrieuModifier

  • Paul Durrieu, Les Gascons en Italie,
  • Paul Durrieu, Les archives angevines de Naples, t. 1,
  • Paul Durrieu, Les archives angevines de Naples, t. 2,
  • Paul Durrieu, Un Grand Enlumineur Parisien Au XVe Siècle
  • Paul Durrieu, L'Histoire du bon Roi Alexandre
  • Paul Durrieu, Les Très Riches Heures de Jean de France, duc de Berry, Plon, , 261 p.
    Première publication des miniatures du manuscrit et première étude approfondie sur le sujet
  • Paul Durrieu (auteur) et Arnaud de Solages (éditeur scientifique), Bernard VII, comte d'Armagnac, connétable de France : 136?-1418, Villemomble, A. de Solages, (notice BnF no FRBNF40945250)
    Transcription d'une thèse présentée à l'École de Chartes le 21 janvier 1878

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • A. de Laborde, Le Comte Paul Durrieu, membre de l’Institut 1855-1925: sa vie – ses travaux, Paris: A. Picard, 1930 [lire en ligne]
  • « Éloge funèbre de M. Paul Durrieu, membre de l'Académie », Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 69, no 4,‎ , p. 319 (lire en ligne)

Liens externesModifier

RéférencesModifier