Ouvrir le menu principal

Paul Dedieu

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dedieu.
Paul Dedieu

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance
à Toulouse
Décès (à 79 ans)
Taille 1,68 m (5 6)
Poste arrière
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1951-1955
1955-1957
1957-1974
1974-1977
Toulouse Athlétique Club
Stade toulousain
AS Béziers
RC Nîmes
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1963-1965Drapeau : France France12 (25)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Paul Dedieu, est né le à Toulouse et mort le . C’est un ancien joueur de rugby à XV, évoluant au poste d'arrière, qui obtient douze sélections avec l'équipe de France de 1963 à 1965, inscrivant 25 points. Il passe la majorité de sa carrière au sein de l'AS Béziers où il remporte le championnat de France en 1961 et le Challenge Yves du Manoir en 1964.

Sommaire

CarrièreModifier

Il fait ses débuts au Toulouse Athlétique Club en 1951. Il y joue demi de mêlée et conquiert le titre de champion de France de 2e série en 1952. En 1954, il remporte le championnat de France de division Honneur. C'est alors qu'il est appelé à jouer avec l'équipe de France B. « Suite au double forfait du Clermontois Boussenac et du Bitterois Salinas, je me suis retrouvé sur la liste des remplaçants pour le match France C-Espoirs du 19 décembre 1954 à Auch. Un dirigeant du TAC m'a conduit dans le Gers et j'ai finalement été titulaire à la place de l'arrière auscitain Cayol sur lequel j'étais tombé en arrivant et qui m'avait lancé : « Je préfère aller à la chasse ! » Je m'en suis pas mal sorti, tout est parti de là[1] ».

Une semaine avant l'ouverture du Tournoi 1955 contre l’Écosse, un France B contre Combined Services était programmé à Clermont-Ferrand le jour de l'An et Paul Dedieu est titularisé à l'arrière. En 1955, le Stade toulousain s'attacha sans tarder les services du jeune international B, en même temps que ceux de l'entraîneur du TAC Chevalier. Il rejoint ainsi un club où son oncle, le troisième ligne Henri Vignolles, avait été champion de France en 1922. Il jouera deux saisons à Toulouse puis rejoindra l'AS Béziers. L'immense carrière de Paul à l'ASB commença par une saison sans rugby (1957-1958), à cause de la licence rouge[2]. Elle s'acheva quinze ans plus tard (été 1972)… au Stadium de Toulouse. Finaliste en 1960, 1962 et 1964, il remporte le Bouclier de Brennus en 1961, le premier titre de Béziers[3].

Il a disputé son premier test match le , contre l'équipe d'Angleterre, et son dernier test match fut contre l'équipe du pays de Galles, le .

En 1964, il a participé avec l'équipe de France à une tournée en Afrique du Sud et en particulier à une victoire contre les Springboks (8-6).

Il joue à l'AS Béziers jusqu'en 1974 où il glane un nouveau titre de champion de France des équipes réserves en 1973. Sa carrière se poursuit ensuite au RC Nîmes de 1974 à 1977 où il emmène le club de la 3e à la 1re division.

Il fera partie de la Commission de sélection de la FFR de 1981 à 1985.

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Paul Dedieu obtient douze sélections en équipe de France entre le à Twickenham contre l'équipe d'Angleterre et le contre le pays de Galles à Colombes[4]. Il inscrit 25 points, deux pénalités, un drop et huit transformations[4]. Il participe à trois éditions du tournoi des Six Nations, en 1963, 1964 et 1965.

ProfessionsModifier

Chaudronnier-formeur sur métaux léger, puis carrossier à partir de 1958. Il est retraité à partir de 1993. Il a été maire-adjoint aux Sports de la ville de Béziers.

Notes et référencesModifier

  1. http://www.ffr.fr/index.php/ffr/documentation/communications/rugby_mag
  2. Un transfert ou une mutation est un événement inhabituel pour l'époque, le rugby étant un sport amateur ; les transferts se font alors sous licence rouge, c’est-à-dire avec interdiction de jouer en championnat de France pendant un an si le club quitté refuse le départ. La licence rouge ne permet pas au joueur d'évoluer en équipe première de l'association ; seulement en équipe réserve.
  3. « Finale du championnat de France de rugby : AS Béziers - US Dax », sur fresques.ina.fr (consulté le 13 février 2016).
  4. a b et c (en) « Paul Dedieu », sur espn.co.uk (consulté le 13 février 2016).

Lien externeModifier