Paul Coll

joueur de squash néo-zélandais

Paul Coll
Image illustrative de l’article Paul Coll
Paul Coll en 2018.
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Naissance (29 ans)
Greymouth, Nouvelle-Zélande
Surnom Superman
Taille / poids 179 cm / 83 kg
Prise de raquette Droitier
Entraîneurs Robert Owen, Paul Hornsby, Tommy Berden
Palmarès
Individuel
Titres 15
Finales perdues 10
Meilleur classement 4e (décembre 2020)
Championnat national V(5)
Meilleurs résultats
World Open British Open Hong Kong Qatar Classic US Open
Individuel -
F(1)
1/2 F(1)
Dernière mise à jour : mai 2021

Paul Coll, né le à Greymouth, est un joueur professionnel de squash représentant la Nouvelle-Zélande. Il atteint, en décembre 2020, la quatrième place mondiale sur le circuit international, son meilleur classement[1]. Il est champion de Nouvelle-Zélande à cinq reprises entre 2015 et 2019[2].

CarrièreModifier

Au début de l'année 2016, Paul Coll attire l'attention des médias internationaux par son rallye épique, ponctué de plusieurs plongeons, faisant le tour du Web[3]. En , il fait à nouveau sensation en gagnant le tournoi Channel VAS Championships International 100 doté de 100 000 $. Il débute par le tournoi de qualification qu'il remporte en battant au passage Lucas Serme puis il enchaîne les performances majeures en sortant le 18e mondial Max Lee puis Miguel Ángel Rodríguez 13e mondial, le joueur local Daryl Selby 16e mondial qui avait battu le no 1 mondial Mohamed El Shorbagy au 1er tour et enfin l’Égyptien Tarek Momen 11e mondial en finale. Cette série de succès l'oblige à reporter son vol de retour préalablement réservé[4]. Il intègre le top 10 en septembre 2017 et obtient une victoire de prestige au premier tour de l'US Open en éliminant la tête de série no 1 et champion du monde Karim Abdel Gawad[5],[6]. En mars 2019, il remporte le tournoi Canary Wharf Squash Classic et dédie sa victoire aux victimes des attentats de Christchurch[7]. Il intègre pour la première fois le top 5 en . En novembre 2019, il est finaliste du championnat du monde face à Tarek Momen[8]. Il est ainsi le premier joueur néo-zélandais à atteindre cette finale depuis Ross Norman, qui lors des championnats du monde 1986 avait mis fin à l'invincibilité de Jahangir Khan.

En , il poursuit sa montée en puissance en éliminant le no 1 mondial Mohamed El Shorbagy lors du tournoi Windy City Open[9] et se qualifie pour sa première finale d'un tournoi platinum face à l'ancien champion du monde Ali Farag. Il s'incline pour cette première finale après voir mené deux jeux à zéro[10]. En novembre 2020, il retrouve et s'incline face à Ali Farag, no 1 mondial, en finale du tournoi platinum Qatar Classic 2020. Suite à cette performance, il accède à la 4e place mondiale, plus haut rang obtenu par un Kiwi depuis Ross Norman en 1989[11].


PalmarèsModifier

TitresModifier

FinalesModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier