Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour le skeletoneur canadien, voir Paul Boehm.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boehm.
Paul Boehm
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Paul Boehm (1918-1994) fut un sous-officier de la Geheime Feld Polizei à Dijon sous l'Occupation pendant la Deuxième Guerre mondiale.

BiographieModifier

Alsacien, il est sous les drapeaux en 1939. Il est incorporé dans l'armée allemande en application de l'accord d'Armistice qui précise que l'Alsace est annexée au Reich. Adjoint du lieutenant Kurt Merk de l'Abwehr III F (contre-espionnage offensif de la Wehrmacht), il contribue à la pénétration de Combat Zone Nord.

Denise Boehm, sa femme, va chercher à Lyon (zone libre) le courrier de Berty Albrecht qu'elle ramène à Dijon (zone occupée) où il est lu par le lieutenant Merk avant d'être apporté à Jane Sivadon par Paul Boehm.

Spécialiste de l'infiltration des maquis, il tourne de nouveau casaque au moment opportun. Quand il est arrêté, il est officier de renseignements dans une unité de la Première Armée française.

Jugé à Dijon sur le même banc que les agents français de l'Abwehr, il est condamné à mort. La sentence n'est pas exécutée. Son épouse est condamnée à 8 ans de travaux forcés.

SourcesModifier

  • Patrice Miannay, Dictionnaire des agents doubles dans la Résistance, Le Cherche Midi, 2005.