Ouvrir le menu principal

Paul (archevêque de Rouen)

archevêque de Rouen
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul.

Paul
Biographie
Décès vers 858
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Archevêque de Rouen
– vers 858
Autres fonctions
Fonction religieuse
Missus dominicus de Louis le Pieux

Paul est un archevêque de Rouen du milieu du IXe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Paul suit les cours d'Amaury, futur archevêque de Tours (851-856)[1].

Environ un an après la mort de Gombaud, Paul devient archevêque de Rouen ; il est consacré le [1],[2].

En 849 Paul assiste au quatrième concile de Tours[3],[n 1] - qui s'est peut-être déroulé à Paris, le lieu est incertain - : le duc de Bretagne Nominoë ayant fait déposer quatre évêques de son duché en 848, ce concile de 22 évêques assemblés lui adresse une lettre de protestation énergique contre ses agissements, y compris pour les ravages qu'il exerce envers les biens d’Église ses sujets et le roi, et menacent de l'excommunier[5].

En novembre 853 il est l'un des personnages nommés par Charles le Chauve comme missi dominici pour combattre dans les provinces du royaume les abus de l'administration ecclésiastique et civile[6] ; il doit visiter le territoire de Rouen et a pour assistants l'évêque Hildemar ainsi que Herloin et Hungarius[7].

En août 855 il assiste au concile se tenant à Verberie au palais de Charles le Chauve[6].

Il meurt après six ans d'épiscopat en 855[7] (début 856 de notre calendrier) ou vers 858[2],[8].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le « concile de Tours » de 849 s'est déroulé soit à Tours soit à Paris (lieu incertain)[4].

RéférencesModifier

  1. a et b [Pommeraye 1667] François Pommeraye, Histoire des archevesques de Rouen..., Rouen, impr. L. Maurry, 1667, sur books.google.fr (lire en ligne), p. 205.
  2. a et b [Neveux 2009] François Neveux, L'aventure des Normands : VIIIe – XIIIe siècle, Paris, Perrin, coll. « Tempus », , 368 p. (ISBN 978-2-262-02981-4), p. 57.
  3. Pommeraye 1667, p. 205-206.
  4. [Migne 1847] Abbé Migne, Dictionnaire universel et complet des conciles, t. 2, 1847, 1424 p., sur books.google.fr (lire en ligne), p. 1037.
  5. [Migne 1847] Abbé Migne, Dictionnaire universel et complet des conciles, t. 2, 1847, 1424 p., sur books.google.fr (lire en ligne), p. 241-242. Le « concile de Tours » de 849 s'étant déroulé soit à Tours soit à Paris, l'abbé Migne l'a porté parmi les conciles de Paris.
  6. a et b Pommeraye 1667, p. 206.
  7. a et b Pommeraye 1667, p. 207.
  8. [Deniaux et al 2002] Elisabeth Deniaux, Claude Lorren, Pierre Bauduin et Thomas Jarry, La Normandie avant les Normands : de la conquête romaine à l’arrivée des Vikings, Rennes, Éditions Ouest-France, coll. « Université », (ISBN 2-7373-1117-9), p. 286.

Voir aussiModifier