Patronite

minéral

Patronite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Patronite
Patronite de Minas Ragra, Pérou
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique VS4
Identification
Masse formulaire 179,21 uma
Couleur Gris plomb sur les surfaces fraîches à gris-noir après exposition à l'air
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique (2/m)
(mêmes symboles H-M)
I2/c
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais a = 12,11 Å, b = 10,42 Å,
c = 6,78 Å ; β = 100,8°; Z = 8
Clivage Distinct, colonnaire
Habitus Sous forme agrégats de cristaux colonnaires et sous forme massive
Échelle de Mohs 2
Trait Noir
Éclat Métallique
Propriétés optiques
Pléochroïsme Fort
Transparence Opaque
Propriétés chimiques
Densité 2,82

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La patronite est le minéral sulfure de vanadium de formule VS4. Il est habituellement décrit comme V4+(S22−)2[2]. Structurellement, c'est un composé à "chaîne linéaire" avec des contacts alternativement liants et non-liants entre les centres vanadium. Le vanadium est octa-coordonné, ce qui est une géométrie inhabituelle pour ce métal[3].

Le minéral fut décrit pour la première fois en 1906 pour une occurrence dans la mine de vanadium Minas Ragra (en) située près de Junín, Cerro de Pasco, Pérou. Il a été nommé d'après le métallurgiste péruvien Antenor Rizo-Patron (1866–1948), le découvreur du gisement[4],[5]. Au topotype au Pérou, il se trouve dans des fissures au sein d'un shale rouge probablement issu d'un dépôt d'asphalte. Les minéraux associés comprennent le soufre natif, la bravoïte, la pyrite, la minasragrite, la stanleyite, la dwornikite, le quartz et le lignite contenant du vanadium[5]. Il a également été rapporté dans la gorge Yushkinite sur la Middle Silova-Yakha River dans les monts Paï-Khoï de la chaîne de l'Oural polaire en Russie et dans la mine Tsumeb en Namibie[4].

RéférencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Vaughan, D. J.; Craig, J. R. “Mineral Chemistry of Metal Sulfides" Cambridge University Press, Cambridge: 1978. (ISBN 0-521-21489-0).
  3. (de) Allmann, R.; Baumann, I.; Kutoglu, A.; Rosch H.; Hellner E., « Die Kristallstruktur des Patronits V(S2)2  », Naturwissenschaften, vol. 51,‎ , p. 263–264 (DOI 10.1007/BF00638454, Bibcode 1964NW.....51..263A)
  4. a et b (en) « Patronite », sur Mindat.org
  5. a et b (en) « Patronite », sur Handbook of Mineralogy

Liens externesModifier