Patrick Raynal (humoriste)

humoriste et chanteur français

Patrick Raynal, né Bernard Giraud le à Vierzon et mort le à Paray-le-Monial, est un chansonnier et un humoriste français[1],[2].

Patrick Raynal sur la pochette du disque La Dynastie des Berlodiot

BiographieModifier

Vierzonnais d'origine, Patrick Raynal débute en tant que chansonnier à l'armée, par des imitations de Charles Trenet, d'où son surnom de « fou chantant vierzonnais ».

Il devient célèbre dans les années 1950 en tant qu'humoriste, arpentant les scènes berrichonnes et bientôt nationales. Il développe ses personnages de la famille Berlodiot, caricature féroce des paysans berrichons. Patrick Raynal se produit notamment au Caveau de la République, où il se lie avec Pierre Dac et Francis Blanche. Puis il finit par se produire à Bobino et enfin à l'Olympia. Il enregistre en parallèle de nombreux 45 tours et devient très populaire dans le Berry et au-delà. En 1971, il reçoit des mains de son ami Fernand Raynaud le Prix de l'humour.

Au cinéma, il tourna Le journal d'une femme en blanc en 1965 avec Marie-José Nat.

En 1989 il reçoit le Prix Fernand Raynaud. Il se retire ensuite à Anzy-le-Duc en Saône-et-Loire, département où il meurt le à 83 ans.

Critique de la sociétéModifier

Il critique à travers ses histoires la société de consommation parisienne, qu'il considère comme stressée, peu respectueuse et uniformisée, qui vont tous au ski et qui collent un « autocollant sur la lunette arrière de la voiture » pour « emmerder les voisins qui n'ont pas pu y aller ». Il critique aussi ouvertement la « nouvelle cuisine ».

DiscographieModifier

Disques 33 toursModifier

  • 1962 : Le Coq du village
  • 1968 : Sports Divers
  • 1981 : Patrick Raynal
  • 1982 : Présentation Du Berrichon (Double)
  • 1983 : Le R'montant Compensatoire - Nouvelle Cuvée
  • 1984 : Stop ... Au Stress
  • 1985 : Les Clubs de vacances
  • 1986 : La Nouvelle Cuisine

Disques 45 toursModifier

  • 1960 : Du Berry à Paris
  • 1962 : Le Tango paysan
  • 1965 : Le Cornemuseux d'Marmignol
  • 1966 : Du Berry à Paris
  • 1974 : Le Rugby
  • 1987 : Le Petit radar d'Oscar

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Article du Berry Républicain à la suite de son décès
  2. Source : Extrait acte de naissance n°80 - Marc BRUN

Liens externesModifier