Ouvrir le menu principal

Patrick Lebreton

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lebreton.

Patrick Lebreton
Illustration.
Patrick Lebreton en 2007.
Fonctions
Député français

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 10 juin 2012
Circonscription 4e de La Réunion
Groupe politique SRC (2007-2016)
NI (2016-2017)
Prédécesseur Christophe Payet
Successeur David Lorion
Maire de Saint-Joseph
En fonction depuis le
(18 ans, 2 mois et 1 jour)
Élection
Réélection mars 2008
mars 2014
Prédécesseur Fred K-Bidy
Conseiller général de La Réunion
Circonscription Canton de Saint-Joseph-2
Prédécesseur Fred K-Bidy
Successeur Axel Vienne
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Saint-Joseph (La Réunion)
Nationalité Française
Parti politique PS (jusqu'en 2016)

Patrick Lebreton, né le à Saint-Joseph, est un homme politique français qui exerce actuellement les fonctions de député et de maire de Saint-Joseph, sur l'île de La Réunion.

Sommaire

Situation personnelleModifier

Né à Saint-Joseph d'une famille modeste[1] dans le quartier des Bas de Jean-Petit, Patrick Lebreton fait ses études au collège Joseph Hubert, à Saint-Joseph, puis au lycée Saint-Charles, à Saint-Pierre[2].

À l'issue du baccalauréat, il commence des études d'histoire et de bibliothécaire. Après son DEUG, il entre dans la fonction publique comme secrétaire administratif[2].

Carrière politiqueModifier

En 1982, il fonde une section des jeunes socialistes à Saint-Joseph[2] et participe activement aux campagnes électorales du PS. Il travaille à la région en contact avec Pierre Lagourgue, obtient une licence de droit public appliqué aux collectivités locales. Il est élu maire de Saint-Joseph en 2001 après avoir fait ses armes à Petite-Île aux côtés de Christophe Payet. Il rompt avec lui à l'occasion des élections régionales de 2004.

Devenu conseiller général entretemps, il remporte les élections législatives de 2007 dans la quatrième circonscription de La Réunion en captant 58,21 % des voix aux dépens de Michel Fontaine, le candidat UMP et maire de Saint-Pierre[3]. Vice-Président de la communauté de communes du Sud, Patrick Lebreton abandonne alors son mandat de conseiller général mais souhaite conserver celui de maire de Saint-Joseph. En tête des dossiers que le député PS juge prioritaires figure le droit au logement[3].

En 2008, lors des élections municipales, il est réélu maire de Saint-Joseph avec 75,53 % des voix exprimées[4]

Le , il est réélu député de la 4e circonscription de la Réunion au premier tour des élections législatives 2012 avec 51,16 % des voix.

Le 12 février 2013, il fait partie des 4 députés du groupe socialiste ayant voté contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe[5]. Il confirme son vote d'opposition au texte du gouvernement socialiste ouvrant le mariage aux couples de même sexe lors du vote définitif le 23 avril 2013.

En 2016, il quitte le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, critiquant le recours du gouvernement Valls à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution[6].

Il est membre de l'équipe de campagne d'Arnaud Montebourg pour la primaire citoyenne de 2017[7].

AffairesModifier

Le 17 mars 2017, Étienne Chéron, assistant parlementaire de Patrick Lebreton, rend sa démission dans la foulée de révélations issues d'une enquête de Contribuables associés et concernant du trafic d'influence et du détournement de fonds mettant en cause des subventions provenant de la réserve parlementaire[8],[9].

Le 27 mars 2017, le parquet de Saint-Pierre ouvre une enquête préliminaire[10] concernant un autre assistant parlementaire du député, Fabrice Lebon, pour un emploi fictif présumé.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourceModifier

NotesModifier