Ouvrir le menu principal

Patrick IV comte de March (né vers 1242 – mort le ), parfois nommé Patrick de Dunbar 8e comte de March[1],[2],[3],[4],[5], le plus important magnat de la région des Scottish Borders qui fut un des Compétiteurs lors de la crise de succession écossaise.

Sommaire

SuccessionModifier

Il est réputé être âgé de 47 ans lorsqu'il succède à son père, Sir Patrick de Dunbar, chevalier, comte de Dunbar, hérite des domaines de Patrick III comte de Dunbar le . Il est le premier comte de Dunbar à assumer le titre additionnel alternatif de comte de March, c'est ainsi qu'il est désigné Comes de Marchia dès le Parlement de Birgham-on-Tweed de 1290[6], qui confirme les fiançailles de la reine Marguerite Ire avec le fils du roi Édouard Ier d'Angleterre.

Ambition et soumissionModifier

Il est un également un des Compétiteurs lors de la crise de succession écossaise qui suit le décès prématuré de la jeune reine. Dès 1291, il réclame formellement les droits qu'il tient de son arrière-grand-mère, Ada, comtesse de Dunbar, une fille illégitime de Guillaume le Lion, roi d'Écosse[7]. Comme de nombreux noble écossais, dont la famille Bruce, Dunbar détient des domaines en Angleterre et à ce titre il doit un service armé de chevalier au roi Édouard Ier qui le convoque afin de l'assister contre le roi de France en 1294 lors de sa guerre en Gascogne.

Fidélité mouvanteModifier

Le comte de Dunbar et de March, comme le comte d'Angus Gilbert d'Umfraville, Robert Bruce l'Ainé, et son fils et homonyme comte de Carrick, jurent fidélité au roi anglais à Wark le 25 mars 1296. Lors de cette même année troublée il est trahi par son épouse qui se range dans le camp écossais et place le Château de Dunbar du côté de Jean de Balleul, mais il est contraint de se soumettre au roi Édouard Ier en avril 1296[7]. En 1297 il semble que le comte abandonne son allégeance envers Édouard Ier, met ses domaines sous le contrôle de la Couronne d'Écosse et est favorablement accueilli par William Wallace, à qui il livrait de durs combats l'année précédente. En 1298 il est lieutenant du roi pour l'Écosse, et en 1300 il est présent lors du siège du château de Caerlaverock, avec son fils aîné et héritier, Patrick.

MariageModifier

le comte épouse avant 1282, Marjorie, fille d'Alexander Comyn 6e comte de Buchan[8] et de sa femme Elizabeth[9], fille de Roger de Quincy, 2e comte de Winchester et d' Ellen de Galloway[10],[11],[12].

Ils ont les enfants connus suivants:

Notes et référencesModifier

  1. Richardson, Douglas, Magna Carta Ancestry, Baltimore, 2005, pps:60 & 209, (ISBN 0806317590) où il est mentionné comme 8e Earl de Dunbar ou March
  2. Anderson, Wiliam, The Scottish Nation, Edinburgh, 1867, vol.iv,p. 74, où il est nommé comme le 8e Earl de Dunbar et lors de sa mort datée de 1309
  3. Bain (1888) vol.iv
  4. James Miller, The History of Dunbar, Haddington dans l'East Lothian, 1830, p. 25, où enfin il est désigné comme 8e Earl de Dunbar et March (surnommé Blackbeard c'est-à-dire Barbe noire)
  5. Dunbar, Sir Alexander H., Scottish Kings, Edinburgh, 1899, p. 282, où il apparaît comme Patric de Dunbar, 8e Earl de March.
  6. Anderson (1867), vol.iv,p. 74
  7. a et b Anderson (1867), vol.iv, p. 74
  8. Richardson, Magna Carta Ancestry, 2005:60
  9. Sir Bernard Burke, Ulster King of Arms, The Dormant, Abeyant, Forfeited, and Extinct Peerages of the British Empire, London, 1883: 447
  10. Riddell, Robert, of Glenriddell, The Lordship of Galloway, Society of Antiquaries of Scotland, November 1787
  11. Sir Bernard Burke, Ulster King of Arms, The Dormant, Abeyant, Forfeited, and Extinct Peerages of the British Empire, London, 1883: 447 - the 1st of de Quincey's 3 wives
  12. Anderson, Alan O., M.A., Scottish Annals from English Chroniclers, 500 to 1286, London, 1908: 358 - where she is named as Helen
  13. Sir Bernard Burke, Ulster King of Arms, The Dormant, Abeyant, Forfeited, and Extinct Peerages of the British Empire, London, 1883: 606


BibliographieModifier

  • (en) James Miller, The History of Dunbar, Dunbar, 1830, pps: 24 - 34.
  • (en) Joseph Bain, Calendar of Documents relating to Scotland, vol.IV, 1357–1509, pps.xx - xxiv, Edinburgh, 1888, for relationships in this Dunbar family refer to the 'Introduction' with other references in the main sections of the volume.
  • (en) Sir Archibald Dunbar, Bt., Scottish Kings, a Revised Chronology of Scottish History, 1005 - 1625, Edinburgh, 1899, pps: 87-93 and 282.