Patrick Castro

Patrick Castro
Image illustrative de l’article Patrick Castro
Présentation
Nom de naissance Patrick Castro
Naissance
Aigues-Vives
Décès (à 65 ans)
Lunel
Nationalité Française
Carrière
Fin de carrière 1988
Distinction Médaille de la jeunesse et des sports
Entourage familial
Père Félix Castro
Mère Carmen Castro
Famille Fabien Castro
Christine Castro (frère et sœur)
Josiane dite Josy Castro (épouse)
Laurent Castro (fils)

Patrick Castro, né le à Aigues-Vives et mort le à Lunel, est un raseteur français, octuple vainqueur du Trophée des As. Victime d'une rupture d'anévrisme, il reste hémiplégique de 2001 à sa mort.

BiographieModifier

FamilleModifier

Il est le fils de Carmen et Félix Castro, qui tiennent le bar des arènes de Marsillargues. Son père, également raseteur, décédera en 2009. Il a un frère, Fabien, et une sœur, Christine, épouse en premières noces du futur maire d'Aimargues Jean-Paul Franc.

Marié en 1974 avec Josiane, dite Josy, ils ont deux enfants : Laurent, né en 1969, footballeur professionnel, et Elsa.

ÉtudesModifier

Il fait ses classes à l'école primaire d'Aigues-Vives puis intègre le lycée Alphonse-Daudet. Il échoue au baccalauréat, ce qui l'empêche de devenir professeur de gymnastique comme il l'ambitionnait[1].

Carrière de raseteurModifier

Il prend sa première cornada à 16 ans. Encouragé par son père Félix, également raseteur, et le cafetier Charles Peirolles, il devient vite un raseteur de renom.

Après son mariage, il retourne vivre à Aigues-Vives en 1974.

Il est considéré comme le principal rival du taureau Goya, dans les années 1970.

Remportant à huit reprises le Trophée des As, il détient le record jusqu'à ce que Sabri Allouani ne le détrône.

Il est le premier raseteur à avoir été récipiendaire de la Médaille de la jeunesse et des sports. Il est ensuite honoré par l'UCIA puis par le club taurin d'Aigues-Vives.

Il pratique également le football en jouant au FC Vauvert puis au Nîmes Olympique, où il lie amitié avec Marcel Rouvière. Il remporte avec le Nîmes Olympique la Coupe Gambardella en 1966 (victoire en finale contre le SC Toulon 3 à 2). Composition de l'équipe : Vellas, Dupont, Petit, Jover, Ponce, Foubetty, Malassagne, Castro, Iniesta, Mėzy, Odasso.

Il prend sa retraite en 1988.

Gérant du Bar national à LunelModifier

La même année, il se consacre à la gérance du Bar national, à Lunel, qu'il avait acheté en 1981[1].

Handicap puis décèsModifier

Le , il est victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC). Il en ressort hémiplégique et privé de la parole. Entouré par son épouse et ses deux enfants, il vit près de douze ans avec ce handicap, avant de décéder en 2013 chez lui, à Lunel.

De nombreuses personnes et instances du monde de la bouvine font alors part de leur deuil, telle l'UCTPR[2].

Ses obsèques, accompagnées d'un dernier hommage dans les arènes Francis San Juan où son cercueil est porté par ses anciens compagnons de piste Daniel Pellegrin, Jean Jouannet, Émile Dumas, Gérard Muscat, Raymond Siméon, Frédéric Lopez et Patrice Meneghini[3], ont lieu le à Lunel.

PalmarèsModifier

DistinctionsModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Patrick Castro : un grand raseteur s'en est allé, dans le Midi libre du 27 septembre 2013.
  2. Communiqué de l'UCTPR
  3. « Obsèques de Patrick Castro », sur coursecamarguaise.midiblogs.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :