Ouvrir le menu principal

Patrick Cabouat

réalisateur de documentaires
Patrick Cabouat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Films notables
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabouat.

Patrick Cabouat, né le à Nîmes, est un réalisateur français.

BiographieModifier

Patrick Cabouat, né le , fils de Jean-Pierre Cabouat[1], est auteur et réalisateur de films documentaires et de films de fiction.

Dans les pas de son père, il demeure successivement en Tchécoslovaquie, en Belgique, en Libye et aux États-Unis.

À l’âge de 16 ans, il réalise son premier court métrage Parabole qui est primé au Festival de San Sebastian.

Après un bac philo, obtenu à Washington en 1968, il se lance dans la réalisation d’un road movie qui l’entraîne jusqu’en Californie, puis il retourne sur la côte Est où il décroche son premier emploi dans une agence de presse TV américaine à Washington. Il déménage ensuite à New York et travaille comme assistant pour Alexis Waldeck, photographe du magazine Vogue.

De retour en France, à Paris, en septembre 1969, il rencontre le cinéaste Marin Karmitz, avec qui il écrit le long métrage Coup pour coup qui sortira en salle la même année.

De sa rencontre avec Jacques Kébadian, sortira le court-métrage Albertine ou les souvenirs parfumés de Marie-Rose et l’association « Eugène Varlin », destinée à conserver et à diffuser le catalogue des films documentaires réalisés pendant les évènements de Mai 68 et dans les années qui ont suivi.

Moniteur à l'IDHEC, puis chargé de cours à l'Université Paris VII - Jussieu, il est engagé en 1971 par le service de la recherche de l'ORTF où il assiste Raoul Sangla. Il obtient alors sa carte de premier assistant de long métrage qui l’autorise à travailler avec de prestigieux réalisateurs tels que Josée Dayan, Dirk Sanders, Jean Laviron, Jacques Tréfouël, Jean Kerchbron et Serge Moati.

Ayant obtenu en 1975, une avance sur recette pour son scénario Les Loulous, il rencontre la productrice Véra Belmont qui, avec sa société de production « Stephan Films » lui permet de réaliser son premier long-métrage en 1976. Ce film sélectionné dans la section « perspectives du cinéma français », est projeté au cours du Festival de Cannes 1976.

Les trois années suivantes, Patrick s’installe en Libye où il réalise plusieurs films documentaires : Mandara, Vercors et Le Sahara après le désert.

De retour à Paris, il réalise pour Pathé cinéma une série de courts-métrages destinés au ministère des Affaires Étrangères : Chroniques de France et Synthèse (magazine scientifique).

Il signe ensuite avec TF1 un contrat pour la réalisation de nombreuses émissions telles que L'Île aux enfants (Christophe Izard), Mardi femmes après-midi (Ève Ruggieri) et Clefs pour demain (Robert Clark).

En 1980, il crée, avec Jean-Luc Ormières, la société de production de longs métrages « Orca Productions ». Ensemble, ils produisent Rue Cases-Nègres (Lion d'argent au festival de Venise), Passage secret (Sélection « perspectives » Cannes 84) et Buisson ardent. Cette collaboration dure six ans et se termine avec la production d’un film franco allemand : High speed.

En 1986, il fonde avec Anne De Lataille, la société « Cinédit communication », productrice de films d'entreprise. Entre 1986 et 1989, il réalise de nombreux « programmes corporate » pour le GAN, la CGE, Matra, Heuliez, Accor, Novotel, Roussel Uclafetc.

C’est également dans le cadre de cette société de production qu’il réalise plusieurs reportages : Le Paris-Pékin et les "5° et le 6° éditions du "marathon des sables".

Parallèlement, à cette activité au sein de « Cinédit communication », il réalise des directs pour FR3 (Lille), Antenne 2, TV10 Angers et RFO.

À partir de 1989, il rejoint l'équipe de Philippe Chazal au sein de La Sept-Arte en tant que Conseiller de programmes, puis Chef de la continuité d'antenne à Paris et à Strasbourg. Il réalise, dans le cadre de cette fonction, de nombreux programmes courts : Visages, Promos, Le Dessous des cartes et Dissensus.

C’est toujours avec la société « Cinédit » qu’il produit l’année suivante pour l’unité de Thierry Garrel, quatre films documentaires destinés à être diffusés par la nouvelle chaîne franco allemande Arte : Anatomie d'une passion (52'), Comme des larrons en foire (26'), La saga des Anglo-Normandes (60') et La peinture de Lacalmontie (15').

En 1991, il crée une nouvelle société de production : « Version Originale Productions ». Pendant les cinq années suivantes, il initie, réalise et produit de nombreux films documentaires destinés aux chaînes françaises et étrangères : Les touaregs au Mali, Cheikh Anta Diop, The year 1967, Le royaume Bamanan de Ségou' et Berlin at all costs.

Détenteur d’un mandat de distribution d’un fonds d’archives soviétiques, il fournit chaque semaine la célèbre émission Histoire parallèle d’Arte.

Entre 1995 et 1996, il réalise deux documentaires de 52 minutes, produits par « Pathé télévision » et écrits par Henri de Turenne : La reconstruction de la France et De Gaulle et la Gauche.

La même année, il réalise pour la société « Arts Maillot productions » un documentaire de 52’, écrit par Guy Darbois, Nathan Charansky du Goulag au gouvernement. Ce film est diffusé en 1996 par La Cinquième dans le cadre de son émission Le Sens de l'histoire.

Entre 1995 et 1998, il produit, toujours pour « Arts Maillot », plusieurs soirées thématiques destinées à Arte : L'argent tombé du ciel, La Française des jeux, Sur la route des croisades et Portrait d'une famille bourgeoise. C’est au cours de cette même période qu’il réalise pour La Cinquième une série documentaire de 10 fois 26 minutes : Le Français, Histoire d'un combat, écrite par Claude Hagège, professeur au Collège de France.

En 1998, il coécrit et réalise, avec Axel Clévenot, une série de 16 documentaires de 13 minutes : Un drapeau pour quoi faire ? , pour la société de production « Ex Nihilo », La série sera multi diffusée par la cinquième les années suivantes.

L’émission Le Sens de l'histoire de France 5, lui demande alors de réaliser, en 1999, un film de 52 minutes : Bourguiba, le combattant suprême.

Cette même année, il réalise avec Carole Bouquet et pour le compte de son association « Enfance et partage », un court métrage financé par le ministère des Relations extérieures, Le droit à l’enfance, qui est destiné à être projeté lors de la cession plénière de la « Convention des Droits de l’Enfant des Nations Unies ».

Parallèlement, il collabore régulièrement à l’émission hebdomadaire de la chaîne Histoire, Une semaine d’Histoire, présentée par Guillaume Durand.

En 2000, il écrit et réalise pour France 3, Panique à la bourse, un documentaire sur le krach boursier de 1987.

En 2001, il coécrit avec Alain Moreau et réalise pour la société « Ampersand », un documentaire, Le métier de Bourreau, diffusé la même année sur France 5.

En 2002, il réalise pour France 3, Le baccalauréat, deux siècles d’épreuves et pour France 5, Fusillés pour l'exemple dans lequel il anime les dessins de Jacques Tardi.

L’année suivante, il réalise un Portrait du général Jaruzelski pour la chaîne polonaise TVP1 et la chaîne Histoire, sous la forme d’une série de cinq fois 52 minutes.

En 2004, il réalise pour la société « Program 33 », Gauchers, des gens à l’envers, puis, l’année suivante 1945, France année Zéro, un grand format (de 90 minutes) entièrement réalisé avec des images d’archives.

Ayant acquis les droits de diffusion de la série de la NHK HD, Eurasia (8 fois 50 minutes) il l’adapte pour le marché occidental. Cette nouvelle version sera vendue par le département distribution de la société « Point du Jour » dans une trentaine de pays. Elle sera ensuite multi diffusée par France Télévisions.

La même année, il réalise pour la société Program 33 La face cachée des libérateurs, qui sera diffusé sur France 3 en mars 2006 et Grand Orient : les frères invisibles de la République, diffusé sur France 5 en avril 2006.

Il écrit avec Alain Moreau, puis réalise en 2006, un documentaire de 90 minutes, Le Roman des années cinquante qui constitue le deuxième volet (après France année zéro) d’une collection en 6 épisodes relatant la vie des français de l’après guerre jusqu’au vingt et unième siècle. Diffusé dans sa version longue par France 2, ce film sera ensuite remanié dans une version de 2 fois 52 minutes pour sa diffusion sur France 5.

En 2007, il écrit et réalise pour la société System TV, un film de 52 minutes : L’Énigme, René Bousquet, qui est diffusé par France 3 dans la case « Passé sous silence ».

2008, 2009 et 2010, le verront poursuivre la réalisation de sa collection « nos années »… avec quatre nouveaux épisodes de 70 minutes : Nos années 60, les mythologiques, Nos années 70 les insouciantes, Nos années 80 les désenchantées et Nos années 90, les incertaines. Cette collection produite par la société Program 33, est diffusée de nombreuses fois les années suivantes par France 2 et France 5.

Fin 2010, il part tourner en Chine un documentaire produit par la société Arturo Mio, La Grande Famine de Mao. Ce film est sélectionné au FIPA, au FIGRA et au Festival international du film d'histoire de Pessac en 2012, puis est diffusé sur les antennes de France 5.

L’année suivante, il réalise Menaces sur les droits de l’Homme diffusé par France 5 en janvier 2012.

En 2016, il écrit et réalise un documentaire fiction de 90 minutes destiné à la case « L'Aventure humaine » : Le Tragique Destin des Romanov. Ce film est diffusé dans le cadre des commémorations du centenaire de la Révolution russe de 1917.

En 2017, il réalise un documentaire sur le photographe américain Robert Capa et sa fameuse Tondue de Chartres (1944).

En 2018, il écrit un docu fiction de 90 minutes Un Opéra pour un Empire destiné à être diffusé sur Arte en 2019 et un documentaire de 52 minutes FBI : le dossier Chaplin diffusé sur France 5 en mai 2019.

FilmographieModifier

Cinéma
Télévision

2019 FBI : Le dossier Chaplin.

Documentaire de 52 minutes. Comment et pourquoi E. Hoover, patron du FBI, a traqué Charlie Chaplin pendant près de trois décennies. France 5. Une production Skopia Films.

2018- Un Opéra pour un Empire

En préparation : Docu fiction de 90 minutes évoquant les péripéties de la construction de l’Opéra Garnier pendant le second Empire. (ARTE « L’aventure humaine »)

2017- La tondue de Chartres

Documentaire de 52 minutes. L’épuration en France en 1944 racontée à partir du célèbre cliché de Robert Capa. Diffusion RTBF, LCP, Toute l’Histoire et France 5.

2016 – Le tragique destin des Romanov.

Docu fiction de 90 minutes pour « l’aventure humaine » : les trois révolutions russes racontées par le précepteur suisse des enfants Romanov. (Multidiffusions Arte à partir de Novembre 2017)

2013- Menace sur les droits de l’Homme

Ce film de 52 min. produit par Mat films pour France télévisions, s’inspire des actions d’Amnesty International et fait un tour d’horizon planétaire des luttes pour la défense des droits de l’Homme menacés par la mondialisation.

2012- La Grande Famine de Mao

Ce film de 52 min, réalisé (clandestinement) en Chine au cours du printemps 2012 raconte comment le Grand bond en Avant de Mao a engendré une famine faisant 35 millions de victimes. Il a été produit par la société Arturo Mio et diffusé sur France 5. (Sélection Festivals : FIPA 2012/FIGRA 2012 et Pessac. 2013)

2011- Nos années 90- Les incertaines

Sixième et dernier volet de la collection « nos années », ce film de 70 minutes (tout archives), a été produit par Program 33 pour France Télévisions. (Diffusé par France 2 dans la case « Infra rouge). Il relate la vie culturelle, politique et l’évolution des mœurs des français tout au long de la dernière décennie du XX° siècle.

2010- Nos années 80, les cabossées

Cinquième volet de la collection « nos années… », ce film de 70 minutes (tout en archives), a été produit par Program 33 pour France Télévisions. (Diffusé par France 2 dans la case « Infra rouge). Il relate la vie culturelle, politique et l’évolution des mœurs des français tout au long de cette décennie.

2009- Nos années 70, les insouciantes

Quatrième volet de la collection « nos années… », ce film de 70 minutes (tout en archives), a été produit par Program 33 pour France Télévisions. (Diffusé par France 2 dans sa case « Infra rouge). Il relate la vie culturelle, politique et l’évolution des mœurs des français tout au long de cette décennie.

2008- Nos années 60, les mythologiques

Troisième volet de la collection « nos années… », ce film de 70 minutes (tout en archives), a été produit par Program 33 pour France Télévisions. (Diffusé par France 2 dans sa case « Infra rouge). Il relate la vie culturelle, politique et l’évolution des mœurs des français tout au long de cette décennie.

2007- L’énigme Bousquet

Ce film de 52 min. produit par System TV pour France 5, cherche à comprendre pourquoi et comment le collaborateur René Bousquet a été réhabilité à la libération.

2006- Grand orient : les frères invisibles de la République

Ce film de 52 min. est un voyage au sein de la plus grande obédience de la Franc maçonnerie française, de son origine à nos jours. Il a été produit par Program 33 et diffusé par France 5.

2006- Le Roman des années cinquante

Troisième volet de la collection nos années , ce film de 90 minutes (tout en archives), a été produit par Program 33 pour France Télévisions. (Diffusé par France 2 dans sa case « Infra rouge). Il relate la vie culturelle, politique et l’évolution des mœurs des français tout au long de cette décennie.

2006- La face cachée des libérateurs

Ce film de 52 min. révèle les meurtres et les viols commis par les soldats de l’armée US en Angleterre, en France et en Allemagne, tout au long de la campagne de libération de l’Europe (1944/1945). Il a été produit par Program 33 et diffusé sur France 3.

2005- 1945 : France année zéro

Ce film de 85 min. est le premier volet de la série « nos années… ». Il relate la vie des français tout au long de cette terrible année 1945. Il a été produit par Program 33 et diffusé sur France 2

2004 - Eurasia

Une collection de 8 documentaires de 52 minutes qui relate La rencontre de l’Orient et de l’Occident d’Alexandre le Grand à l’empire Mongol. Produite par la chaine de télévision japonaise NHK et Point du jour, puis éditée par TF1 Vidéo, cette série a été multi diffusée par France Télévisions.

2004 - Gauchers, des gens à l’envers.

Ce film de 52 min. est au voyage au pays des gauchers. Produit par Program 33, il a été diffusé par France 5.

2004 - L’énigme Jaruzelski

Cette collection de cinq films de 52 min. se présente comme un portrait du célèbre général qui dirigea la Pologne lors des évènements insurrectionnels enclenchés par le syndicat Solidarnosc. Elle a été produite par la société Arts Maillot Productions et diffusée dans son intégralité par la Chaîne Histoire.

2003 - Fusillés pour l’exemple

Ce film de 52 minutes raconte l’histoire de ces soldats qui furent fusillés pour l’exemple lors de la guerre de 1914/1918. Il a été produit par Program 33 et multi diffusé par France 3 et France 5.

2002- Le baccalauréat, deux siècles d’épreuves

Ce film de 52 minutes relate l’histoire du baccalauréat de son origine à nos jours. Il a été produit par la société Ampersand et il a été diffusé par France 5.

2001 - Profession bourreau

Ce film de 52 minutes évoque de manière poétique la condition du bourreau du Moyen âge à nos jours. Il a été produit par la société Ampersand et diffusé par La Cinquième.

2000 - Panique à la Bourse : Le Krach de 1987

Ce film de 52 minutes explore les causes et les conséquences du fameux Krach financier de 1987, aux USA et dans le monde. Il a été produit par la société Arts Maillot et a été diffusé par France 3.

1999 - Bourguiba, le combattant suprême

Ce film de 52 minutes est un portrait de celui qui fut l’artisan de l’indépendance tunisienne. Il a été produit par la société Arts Maillot et diffusé par La Cinquième.

1999 - Le droit à l'enfance

Ce film de 20 min, réalisé pour l’association « enfance et Partage » en collaboration avec Carole Bouquet, fait le point sur la charte des droits de l’Enfant adoptée par l’ONU. Il a été diffusé dans le monde entier par le Ministère des Affaires Etrangères.

1998 - Nathan Charansky, du Goulag au gouvernement

Ce film de 52 minutes est un portrait du fameux dissident soviétique devenu leader du parti des russes d’Israël. Il a été produit par la société Arts Maillot et diffusé par La Cinquième.

1997/98 - Un drapeau pour quoi faire ?

Cette série de 16 documentaires de 13 minutes raconte l’Histoire de l’Europe à travers ses drapeaux. Elle a été coproduite par la société Ex Nihilo et « La Cinquième » puis multi diffusée sur France Télévisions.

1996 - Le Français, Histoire d'un combat.

Une série de 10 documentaires de 26 minutes. Claude Hagège, professeur au Collège de France raconte l’Histoire de la langue française. Coproduite et diffusée par La Cinquième.

1995 - La Reconstruction de la France

Ce film de 52 minutes, tout en archives, raconte le relèvement de la France dans les années qui suivent la Libération. Il a été produit par la société Pathé cinéma et diffusé sur La Cinquième.

1995 - De Gaulle et la gauche

Ce film de 52 minutes analyse les relations politiques et idéologiques que le général de Gaulle a entretenu avec la gauche de 1914 à 1969. Il a été produit par Pathé cinéma et diffusé par La Cinquième.

1993 - Paris Pékin : La croisière Jeunes.

Ce film de 26 minutes est construit comme le carnet de route des concurrents de la course automobile entre Paris et Pékin. Il a été produite par la société Cinédit communications et diffusé par TF1.

1991 - Tournoi des petits as

Direct finale junior de tennis / Vidéo mobile “ France 3 ”.

1990 – 1989- 5e et 6e Marathon des sables.

Un film en deux volets de 52 minutes qui suit deux éditions de la fameuse course à pied à travers le désert du sud marocain. Ce film a été diffusé sur TF1, Antenne2 et La Cinquième.

1983 - Une planète sans frontières

Une série de 10 documentaires de 26 minutes sur l’économie mondiale produite par Orca productions pour les laboratoires Roussel Uclaf.

1976-1979 - Chroniques de France

5 courts métrage, produits par Pathé cinéma pour le Ministère des Affaires Étrangères.

1977 - Mandara.

Film documentaire de 13 minutes produit par Orca Productions pour l’Office du cinéma Libyen.

1976 - Le Câblier Vercors

Ce film de 52 minutes réalisé à bord du câblier Vercors, raconte la pose du câble téléphonique sous-marin entre Marseille et Tripoli en Libye. Il a été produit par la société Orca Productions.

1976 - Les Loulous.

Long métrage cinéma (90 minutes) produit par Véra Belmont pour sa société Stéphane Films, distribué par Parafrance. Sélection Festival de Cannes de 1976 (« perspectives du cinéma français » de la SRF).

1970 - Albertine

Court-métrage (20 minutes en 35 mm) Prime à la qualité du Centre national de la cinématographie.

1969- Parabole

Court-métrage (16 mm). Primé au festival de Saint-Sébastien.

  • 1999 : Bourguiba, le combattant suprême
  • 2001 : Profession : bourreau
  • 2003 : Fusillés pour l'exemple
  • 2007 : L'Énigme René Bousquet
  • 2011 : Menace sur les droits de l'Homme
  • 2011 : La Grande Famine de Mao (coréalisateur : Philippe Grangereau)
  • 2017 : Le tragique destin des Romanov

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier