Ouvrir le menu principal

Passation des pouvoirs

cérémonie intervenant entre l'ancien titulaire d'une fonction et son remplaçant

La passation des pouvoirs est une cérémonie intervenant, dans diverses structures ou divers corps sociaux, entre l'ancien titulaire d'une fonction et son remplaçant.

Sommaire

HistoireModifier

Dans la Rome antique, les nouveaux consuls commençaient leur mandat d'un an chaque 1er janvier.

Changement de gouvernementModifier

 
Le Premier ministre des Pays-Bas Jan Peter Balkenende (droite) signe des documents de passation de pouvoirs à son successeur, Mark Rutte (gauche).

Par exemple, à l'occasion d'un changement de gouvernement, le ou les responsables ayant préalablement démissionné de leurs fonctions ont pour habitude d'expédier les affaires courantes jusqu'à la nomination de leurs successeurs et la cérémonie de passation des pouvoirs, qui intervient généralement le lendemain ou le surlendemain.

Passation formelleModifier

Dans certains cas bien particuliers, il peut y avoir effectivement transmission de pouvoirs réels entre l'ancien et le nouveau titulaire de la fonction.

Présidence de la République françaiseModifier

Dans le cadre de la passation de pouvoirs, les présidents de la République française se transmettent officiellement les codes d'accès de la force de dissuasion nucléaire[1]. De plus, 21 coups de canon sont tirés durant la passation des pouvoirs présidentiels, référence aux 101 coups de canons de l'Ancien Régime tirés lors de l'avènement d'un nouveau Roi de France (ce nombre a été ramené à 21 par le général de Gaulle).

Présidence des États-UnisModifier

Aux États-Unis d'Amérique l'inauguration du président des États-Unis d'Amérique a lieu le 20 ou le 21 janvier.

Notes et référencesModifier

  1. bien que ces codes soient conservés, à titre de sécurité, par quelques responsables civils et militaires de moindre niveau, dans l'éventualité d'un empêchement subit du président de la République.