Ouvrir le menu principal

Passage de la Main-d'Or

chemin de Paris, France

11e arrt
Passage de la Main-d'Or
Image illustrative de l’article Passage de la Main-d'Or
Le passage de la Main-d'Or, vu depuis la rue de Charonne.
Situation
Arrondissement 11e
Quartier Sainte-Marguerite
Début 131, rue du Faubourg-Saint-Antoine
Fin 58, rue de Charonne
Morphologie
Longueur 250 m
Largeur 2,5 m
Historique
Ancien nom Cour de la Main-d'Or
Géocodification
Ville de Paris 5847
DGI 5919

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Passage de la Main-d'Or
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le passage de la Main-d’Or est une voie du 11e arrondissement de Paris, en France[1].

Situation et accèsModifier

Le passage de la Main-d'Or est une voie publique du sud du 11e arrondissement de Paris, près de la limite avec le 12e arrondissement. Globalement orienté nord-sud, il débute au sud entre les nos 131 et 133, rue du Faubourg-Saint-Antoine et se termine au nord entre les nos 58 et 60, rue de Charonne. Il mesure au total 250 m de long.

Hormis les deux voies aux extrémités, le passage n'est rejoint que par la rue de la Main-d'Or, entre les nos 4 bis et 4 ter.

Les 70 premières mètres du passage, au sud du débouché de la rue de la Main-d'Or, forment une partie étroite et semi-piétonne. Le passage débouche sur la rue du Faubourg-Saint-Antoine au travers d'un immeuble. Le reste du passage, au nord, est accessible aux véhicules. Après les nos 15 et 16, le passage bifurque vers le nord-est pendant quelques mètres avant de reprendre sa direction vers le nord. Le sol du passage est intégralement pavé.

Comme il est d'usage à Paris, les numéros des immeubles débutent à l'extrémité sud (le côté le plus proche de la Seine) et augmentent en se dirigeant vers le nord. Les numéros impairs sont alors à gauche, les numéros pairs à droite.

La station de métro la plus proche est Ledru-Rollin (ligne 8), 100 m à l'ouest en remontant la rue du Faubourg-Saint-Antoine).

Origine du nomModifier

Le passage tire son nom de l'enseigne d'une auberge qui s'y trouvait.

HistoriqueModifier

Initialement appelée « cour de la Main-d'Or », cette voie a été classée dans la voirie de Paris par arrêté du 11 janvier 1966.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • No 4: le peintre Claude Lagoutte (1935-1990) y vécut.
  • No 15 : cité Dupuy ; théâtre de la Main d'Or. À ce numéro se trouve le porche de la cité Dupuy, datant de 1880[2]. L'on sait peu de choses ayant trait à la construction de l'immeuble. Le commanditaire, B. Dupuy, était domicilié rue de la Montagne-de-la-Cour à Bruxelles et l'architecte se nommait Léon Echard, domicilié 17, boulevard de Courcelles[3]. Le permis a été accordé en 1878. Cela semble confirmé par l'inscription située dans l'espace du bas à gauche de la fenêtre demi-lune, surmontée d'un mascaron qui pourrait représenter Mercure, dieu du commerce dans la mythologie romaine. Autrefois, les passages du faubourg Saint-Antoine étaient peuplés par des artisans de mobilier : ébénistes, bronziers, ciseleurs et autres. Quelques ateliers y ont survécu dans la cité Dupuy : les Ateliers de la Main-d'Or[4], les ateliers de bronze Marcotte[5] et l'atelier de cuivrerie Maison Schmidt[6]. Le théâtre de la Main d'Or occupe une partie de l’immeuble et partage la même adresse.
  • No 18 : maison avec niche et bas-relief représentant un ébéniste.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. « Passage de la Main-d'Or », Mairie de Paris, nomenclature des voies.
  2. « Passage de la Main-d'Or, 15 », meilleursagents.com.
  3. « Paris 1876-1939 : les permis de construire », arnaudl.github.io.
  4. [1], www.lesateliersdelamaindor.com.
  5. « Présentation des ateliers Marcotte », www.ateliersmarcotte.com.
  6. [2], www.schmidt-paris.fr.

Liens externesModifier