Passage Saint-Paul

passage de Paris, France

4e arrt
Passage Saint-Paul
Image illustrative de l’article Passage Saint-Paul
Passage Saint-Paul ; en arrière-plan, l'église Saint-Paul.
Situation
Arrondissement 4e
Quartier Saint-Gervais
Début 43, rue Saint-Paul
Fin En impasse
Morphologie
Longueur 60 m
Largeur m
Historique
Création Mentionné sur le plan de Gomboust (1652)
Ancien nom Avenue des Jésuites, passage Saint-Louis
Géocodification
Ville de Paris 8945
DGI 8722
Géolocalisation sur la carte : 4e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 4e arrondissement de Paris)
Passage Saint-Paul
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Passage Saint-Paul

Le passage Saint-Paul est une voie du 4e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Le passage Saint-Paul est situé dans le 4e arrondissement de Paris. Il débute au 43, rue Saint-Paul et se termine par l'entrée de l'église Saint-Paul-Saint-Louis et sur un passage privé qui conduit à la rue Charlemagne.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Ce passage est un havre de tranquillité au cœur du Marais.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Origine du nomModifier

Elle porte ce nom en raison du voisinage de la rue et de l'ancienne église Saint-Paul-des-Champs, également de l'actuelle église Saint-Paul-Saint-Louis.

HistoriqueModifier

Ce passage était un des accès à l'hôtel Rochepot ou de Damville qui avait appartenu à Madeleine de Savoie veuve d'Anne de Montmorency. Cette demeure qui s'étendait jusqu'à la rue Saint-Antoine comprenait plusieurs bâtiments, cours et jardins fut donné en 1580 par cardinal Charles de Bourbon aux Jésuites qui y firent construire une chapelle remplacée par l'église Saint-Paul-Saint-Louis construite de 1627 à 1641. Le passage date de la construction de l'église[1].

Cette voie indiquée sur le plan de Gomboust en 1652 a été dénommée « avenue des Jésuites » puis « passage Saint-Louis » avant de prendre sa dénomination actuelle par un arrêté du .

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • No 5 : vers 1871, emplacement de l'atelier du photographe Ferdinand Carlier (1829-1893), dont une autre entrée donnait au no 43, rue Saint-Paul[2], membre de la Société française de photographie (1859) et photographe de l'École des beaux-arts de Paris (1860)[3].
  • Les maisons des Nos 5, 6, 7 ont été construites vers 1680 par les Jésuites.

Notes et référencesModifier

  1. Danielle Chadych, Le Marais : évolution d'un paysage urbain, Paris, Parigramme, , 638 p. (ISBN 978-2-84096-683-8), p. 172
  2. Thésaurus du CERL.
  3. Notice d'artiste du musée d'Orsay[réf. incomplète].

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier