Pashupata

religion de l'hindouisme

Pashupata (sanskrit IAST: Pāśupata) est dans l'hindouisme un courant du shivaïsme dont les fidèles adorent le dieu Shiva sous la forme du « Maître du troupeau » (Pashupati)[1]. L'existence des pashupata remonterait au moins au IIIe siècle av. J.-C.[2]. Au IIe siècle, certains se réclament de Lakulisha. Ce courant a connu son apogée au Xe siècle en Inde du Sud et a influencé d'autres sectes au cours des siècles. Disparu à la fin du Moyen Âge, ses fidèles se donnaient à la méditation, à la récitation de mantra et se couvraient de cendres. Il suivaient une ligne proche du bhakti yoga. Leur but était bien sûr la libération: le moksha.

Pāśupata est aussi le nom de l'arme avec laquelle Shiva tranche la cinquième tête de Brahmā. Dans le Mahābhārata, Shiva remet l'arme à Arjuna après qu'il l'eut vaincu[3].

RéférencesModifier

  1. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 154, (ISBN 8170945216)
  2. Ysé Tardan-Masquelier, Un milliard d'hindous : Histoire croyances mutations, Albin Michel, , 352 p. (ISBN 978-2-226-30985-3, lire en ligne), p. 96
  3. Gérard Huet, Dictionnaire Héritage du Sanscrit (lire en ligne).

Voir aussiModifier