Parti socialiste yéménite

Parti socialiste yéménite
الحزب الاشتراكي اليمني
Image illustrative de l’article Parti socialiste yéménite
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Abdelraham al-Saqqaf
Fondation 1978[1]
Siège Aden, Yémen
Fondateurs Abdul Fattah Ismail (en)
Ali Nasser Mohamed
Ali Salem al-Beidh
Positionnement Centre gauche à gauche
Avant 1990 :
Extrême gauche
Idéologie Socialisme arabe
Nationalisme arabe
Social-démocratie
Socialisme démocratique
Factions :
Marxisme
Avant 1990 :
Communisme
Marxisme-léninisme
Affiliation internationale Internationale socialiste
Alliance progressiste
Couleurs Rouge
Site web www.aleshteraki.netVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Députés
5 / 301

Le Parti socialiste yéménite (en arabe : الحزب الاشتراكي اليمني, al-Hizb al-Ishtiraki al-Yamani) est un parti politique yéménite constitué d'anciens membres du Mouvement nationaliste arabe puis du Front de libération nationale.

Ancien parti unique de la République démocratique populaire du Yémen, il est membre de l'Internationale socialiste.

HistoireModifier

Quand le Yémen du Sud est devenu indépendant, les dirigeants mirent en place un régime de type marxiste, la République démocratique populaire du Yémen (communément appelée « Yémen du Sud »). Unique régime communiste du monde arabe, elle a été largement financée par l'URSS et la République populaire de Chine. Les femmes représentaient 10 % des adhérents du parti, et six femmes ont siégé au Conseil suprême du peuple.

Le Yémen du Sud fut intégré au Yémen du Nord lors de la réunification du pays le . Le parti perdit la majorité de ses cadres dirigeants après la guerre civile yéménite de 1994. Aux dernières élections législatives (en) du le parti a obtenu 3,8 % des voix et a eu huit sièges sur les 301 de la Chambre des députés. Des membres du PSY sont régulièrement arrêtés et torturés par les forces de sécurité. Le secrétaire général du parti est Abdulraham Al-Saqqaf.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Frank Tachau, Political parties of the Middle East and North Africa, Greenwood Press, , p. 638