Parti socialiste brésilien

parti politique brésilien

Parti socialiste brésilien
(pt) Partido Socialista Brasileiro
Présentation
Président Carlos Siqueira
Fondation
Siège SCLN 304, bloco "A",
Entrada 63, sobreloja,
Brasilia
Organisation de jeunesse Jeunesse socialiste brésilienne (JSB)
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Socialisme démocratique
Affiliation internationale Alliance progressiste
Adhérents 644 855 (2020)[1]
Couleurs Rouge et jaune
Site web psbnacional.org.br
Représentation
Députés
32 / 513
Sénateurs
2 / 81
Gouverneurs
2 / 27

Le Parti socialiste brésilien (en portugais : Partido Socialista Brasileiro, PSB) est un parti politique brésilien. Sa devise est « Socialisme et liberté ». Le parti est aujourd'hui dirigé par Carlos Siqueira.

Fondation (1947)Modifier

Le parti est fondé sous le nom de Parti de la gauche démocratique en 1946 à Rio de Janeiro et renommé en son nom actuel le .

Sous la dictature militaire (1964-1985)Modifier

Le PSB est dissous lors de la dictature militaire entre 1965 et 1985. La majeure partie de ses membres rejoignent alors le MDB, seul parti d'opposition autorisé par le pouvoir.

Après le retour de la démocratieModifier

Après le retour à la démocratie, le PSB est reconnu par la cour électorale supérieure le .

Lors des élections de 1989, 1994 et 1998, le parti soutient le candidat du PT Lula.

En 2002, le parti présente son propre candidat Anthony Garotinho. Il termine troisième du premier tour, obtenant 17,86 % des voix.

En 2006, le parti ne présente pas de candidat et soutient le Président Lula, sans pour autant faire partie de sa coalition.

Lors de l'élection présidentielle de 2010, le parti soutient la candidate du PT Dilma Rousseff. Candidate à sa réélection en 2014, le PSB ne la soutient pas.

En 2014, dans le cadre de l'élection présidentielle, le parti soutient d'abord Eduardo Campos, Gouverneur du Pernambouc et membre du PSB. Mais ce dernier décède pendant la campagne dans un accident d'avion[2]. Le parti soutient alors Marina Silva, elle aussi membre du PSB et jusqu'alors candidate à la Vice Présidence[3].

Lors de l'élection présidentielle de 2018, le parti ne présente pas de candidat et ne soutient aucun candidat au premier tour. Au second tour, le parti annonce son soutien à Fernando Haddad, le candidat du PT[4].

Après ces élections, le parti rejoint l'opposition parlementaire au Président Jair Bolsonaro. De à , Alessandro Molon, député du PSB, dirige l'opposition à la Chambre des députés[5].

IdéologieModifier

Le PSB est un parti classé au centre-gauche.

DirigeantsModifier

PrésidentsModifier

Chef du groupe à la Chambre des députésModifier

  • Tadeu Alencar (2016-2017)
  • Tereza Cristina (2017)
  • Júlio Delgado (2017-2018)
  • Tadeu Alencar (2018-2020)
  • Alessandro Molon (depuis 2020)

Relations internationalesModifier

Le parti est membre de l'Alliance progressiste, au même titre que le PT[6].

Jusqu'en 2019, le parti est membre du Forum de São Paulo mais quitte ce dernier dénonçant son soutien au régime de Nicolas Maduro[7].

Résultats électorauxModifier

Élections présidentiellesModifier

Année Candidat Colistier Coalition 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Rang
1989 (en) Luiz Inácio Lula da Silva (PT) José Paulo Bisol (PSB) PT, PSB, PCdoB 11 622 673 17,18 2e 31 076 364 46,97 2e
1994 Luiz Inácio Lula da Silva (PT) Aloizio Mercadante (PT) PT, PSB, PPS, PV, PCdoB, PCB, PSTU 17 122 127 27,07 2e - -
1998 Luiz Inácio Lula da Silva (PT) Leonel Brizola (PDT) PT, PDT, PSB, PCdoB, PCB 21 475 218 31,71 2e - -
2002 Anthony Garotinho (PSB) José Antônio Figueiredo (PSB) PSB, PGT, PTC 15 180 097 17,86 3 - -
2006 Soutient Luiz Inácio Lula da Silva (PT), sans rejoindre sa coalition.
2010 Dilma Rousseff (PT) Michel Temer (PMDB) PT, PMDB, PDT, PCdoB, PSB, PR, PRB, PSC, PTC, PTN 47 651 434 46,91 1er 55 752 529 56,05 1er
2014 Marina Silva (PSB) Beto Albuquerque (PSB) PSB, PSL, PHS, PPS, PRP, PPL 22 176 613 21,32 3 - -
2018 - - - - - - -

Élections législativesModifier

Chambre des députés
Année Voix % Sièges Gouvernement
1994 995 298 2,2
15 / 513
Opposition
1998 2 273 751 3,4
19 / 513
Opposition
2002 5,3
22 / 513
Opposition
2006 6,2
27 / 513
Gouvernement Lula
2010 6 851 053 7,1
34 / 513
Gouvernement Rousseff
2014 6 267 878 6,4
34 / 513
Opposition
2018 5 386 400 5,52
32 / 513
Opposition

Élections d'étatsModifier

Lors des élections de 2018, le PSB fait élire trois Gouverneurs. Depuis, le Gouverneur de l'état du Paraiba a changé de parti. Le PSB comptabilise donc à l'heure actuelle deux Gouverneurs.

État Année Candidat Coalition 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Rang
Acre 2018
Alagoas 2018
Amapá 2018 João Capiberibe (PSB, PT) 119 500 30,1 2e 174 540 47,65 2e
Amazonas 2018
Bahia 2018
Ceará 2018
District fédéral 2018
Espírito Santo 2018 Renato Casagrande (PSB, PHS, PROS, PV, PSC, AVANTE, PTC, PPS, PSDB, PP, PCdoB, DEM, PDT, PPL, DC, SD, PRP, PSD) 1 072 224 55,49 1er - -
Goiás 2018
Maranhão 2018
Mato Grosso 2018
Mato Grosso do Sul 2018
Minas Gerais 2018
Paraná 2018
Paraíba 2018 João Azevedo (PSB, PDT, PT, DEM, PR, PTB, PRP, PODE, PRB, PCdoB, AVANTE, PPS, REDE, PMN e PROS) 1 119 758 58,18 1er - -
Pará 2018
Pernambouc 2018 Paulo Câmara (PSB, PCdoB, PT, MDB, PP, PV, PMN, PTC, PRP, PATRI, PRTB, PPL e SD) 1 918 219 50,7 1er - -
Piauí 2018
Rio de Janeiro 2018
Rio Grande do Norte 2018
Rio Grande do Sul 2018
Rondônia 2018
Roraima 2018
São Paulo 2018 Márcio França (PSB, PR, PSC, PPS, PTB, PV, PODE, PMB, PHS, PPL, PRP, PATRI, PROS, SD, AVANTE) 4 358 998 21,53 2e 10 248 740 48,25 2e
Santa Catarina 2018
Sergipe 2018 Valadares Filho (PSB, PDT, PPL, PROS, PTB, PRP) 212 169 21,49 2e 370 161 35,28 2e
Tocantins 2018 Carlos Amastha (PSB / PSDB / PR / MDB / PODE / PSC) 219 842 31,19 2e - -

Élections municipalesModifier

Après les élections municipales de 2020, le PSB contrôle deux capitales d'état :

Année Voix % Maires Conseillers municipaux
2000 135
2004 175
2008 310 2 956
2012 443 3 550
2016 8 407 656 415 3 625
2020 5 124 512 5,22 252 3 029

Notes et référencesModifier

  1. (pt) « Eleitores filiados », sur tse.jus.br (consulté le 21 décembre 2020).
  2. Le Point magazine, « Brésil: le socialiste Eduardo Campos tué dans le crash d'un jet », sur Le Point, (consulté le 21 décembre 2020)
  3. « Présidentielle Brésil 2014 : qui est Marina Silva, la "nouvelle Obama" ? », sur LCI (consulté le 21 décembre 2020)
  4. (pt) « PSB declara apoio a Fernando Haddad no segundo turno », sur pleno.news (consulté le 21 décembre 2020)
  5. (pt-BR) « Molon e Jandira líderes da oposição », sur BR Político (consulté le 21 décembre 2020)
  6. « Participants | Progressive Alliance », sur web.archive.org, (consulté le 21 décembre 2020)
  7. (pt-BR) esmael, « PSB aprova saída de Foro de São Paulo e critica Maduro », sur Blog do Esmael, (consulté le 21 décembre 2020)

Lien externeModifier