Républicains (Brésil)

parti politique brésilien

Parti républicain brésilien
(pt) Partido Republicano Brasileiro
Image illustrative de l’article Républicains (Brésil)
Logotype officiel.
Présentation
Président Marcos Pereira
Fondation
Scission de Parti libéral
Siège SDS-Setor de Diversão Sul-
Ed. Miguel Badia, 30-Bloco
L-3º Andar, Sala 320-Brasilia
Positionnement Droite
Idéologie Évangélisme
Conservatisme sociétal
Libéral-conservatisme
Libéralisme économique
Adhérents 474 708 (novembre 2020)[1]
Couleurs Vert, jaune, bleu
Site web republicanos10.org.br
Représentation
Députés
32  /  513
Sénateurs
1  /  81

Les Républicains (en portugais : Republicanos), dont le nom précédent était Parti républicain brésilien (en portugais : Partido Republicano Brasileiro, abrégé en PRB), est un parti politique brésilien fondé en 2005 par les partisans du vice-président José Alencar Gomes da Silva, alors président honoraire du Parti libéral.

Petit parti, le PRB est en réalité le paravent politique de l'Église universelle du royaume de Dieu et sert essentiellement d'étiquette politique lorsque ses membres se présentent à des élections.

HistoireModifier

Fondé en 2005, le Parti républicain brésilien combat d'abord le président Luiz Inácio Lula da Silva, puis se rallie à lui après sa réélection en 2006[2]. En 2010, le PRB maintient son soutien à la coalition de centre gauche conduite par le Parti des travailleurs. Lors des élections parlementaires, il progresse très sensiblement à la Chambre des députés où il obtient huit sièges contre un seul précédemment, tout en perdant un siège au Sénat (un contre deux).

Les députés issus du PRB votent en faveur de la destitution de la présidente Dilma Rousseff en 2016, bien qu'ils étaient censés appartenir à sa majorité. Ils soutiennent ensuite le gouvernement de Michel Temer[2].

Les élus du parti sont majoritairement issus de l'Église universelle du royaume de Dieu. Il dispose du soutien du groupe Record, très présent dans les médias[2].

Lors de l'élection présidentielle de 2018, le Parti républicain brésilien apporte son soutien au candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne, Geraldo Alckmin[3]. Il soutient ensuite le président Jair Bolsonaro[2].

Le PRB compte trente-deux députés à l'issue des élections législatives de 2018, et dispose ainsi du huitième groupe parlementaire. Son président, Marcos Pereira, est aussi vice-président de la Chambre des députés. Le parti dirige également Rio de Janeiro depuis 2016, sous la houlette de Marcelo Crivella. En 2020, deux des fils de Jair Bolsonaro, Flavio (sénateur) et Carlos (conseiller municipal de Rio de Janeiro), et son ancienne épouse, Rogéria Braga, rejoignent le parti[2].

Notes et référencesModifier

  1. (pt) « Eleitores filiados », sur tse.jus.br, .
  2. a b c d et e Anne Vigna, « Ainsi soit la deuxième télévision brésilienne », sur Le Monde diplomatique,
  3. (pt) « PRB anuncia apoio à candidatura de Geraldo Alckmin », sur Radioagência Nacional, (consulté le 21 août 2018).

Liens externesModifier