Ouvrir le menu principal

Parti ouvrier indépendant démocratique

parti politique français
Parti ouvrier indépendant démocratique
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
POIDVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Pays
Organisation
Fondateurs
Idéologie
Site web

Le Parti ouvrier indépendant démocratique (POID) est un parti politique français. Il est issu de la scission du Parti ouvrier indépendant (POI).

Lors du 5e congrès du POI, en , les secrétaires nationaux sortants, Daniel Gluckstein, Jean Markun et Gérard Schivardi sont exclus. Ils fondent alors le POID.

Sommaire

HistoireModifier

Fondation du partiModifier

À l'approche du 5e congrès du Parti ouvrier indépendant (POI), fin 2015, de fortes tensions se font sentir au sein du parti. Alors que le congrès national du courant trotskyste, le Courant communiste internationaliste (CCI), confirme en 2015 les orientations historiques de l'organisation, la direction nationale restée inchangée adopte des positions limitant l'expression du POI comme parti et met au centre de ses préoccupations les positions adoptées par les différents appareils syndicaux. Daniel Gluckstein annonce alors vouloir créer une tendance — le droit de constituer une tendance est reconnue dans les statuts du courant — soutenue par plus d'un tiers de la direction nationale du courant communiste internationaliste et intitulée « Revenir à une politique de construction de parti ». Daniel Gluckstein est alors suspendu du CCI ainsi que les autres membres de la direction nationale l'ayant soutenu au motif qu'il ne saurait y avoir de tendance dans le CCI hors période de préparation de congrès.

La crise se reporte alors dans le POI. Un bureau national démet Daniel Gluckstein, Gérard Schivardi et Jean Markun de leur mandat de secrétaires nationaux.

À l'issue de deux congrès distincts se tenant les 21 et 22 novembre 2015, la tendance exclue du CCI (dite Tendance communiste internationaliste, TCI) initiée par Daniel Gluckstein devient une composante du Parti ouvrier indépendant démocratique[1].

La direction du POID est composé de quatre secrétaires nationaux : Daniel Gluckstein, Gérard Schivardi et de Jean Markun jusqu'à son décès le 13 avril 2017[2] ainsi que, depuis début 2017, de Christel Keiser. Des comités départementaux et des comités locaux composent le maillage territorial.

Depuis 2015Modifier

En novembre 2016, le POID qui s'est adressé aux membres de l'Entente internationale des travailleurs, organise, avec des délégués de 46 pays, une conférence mondiale à Mumbai (Bombay - Inde) « contre la guerre, l'exploitation et le travail précaire ». Cette conférence décide de la création du Comité ouvrier international contre la guerre et l'exploitation, pour l'Internationale ouvrière (COI), dans la continuité de l'Entente internationale des travailleurs. Elle adopte un manifeste[3]. Le COI mène campagne pour la libération des ouvriers syndicalistes de l'usine Suzuki de Maruti en Inde[4], emprisonnés pour avoir voulu constituer leur syndicat indépendant. Les 4 et 5 avril 2017 notamment des manifestations et délégations se sont multipliées en Inde, à Paris, Johannesbourg, San Francisco , etc.

Lors de son IIIe congrès, en janvier 2019, les délégués représentent les comités de 63 départements[réf. souhaitée].

ÉlectionsModifier

Le POID a des élus (anciens élus du POI) dans un certain nombre de communes : maires, adjoints ou conseillers (voir Mailhac, Aucaleuc, Lagrange, Ploulec'h, Montreuil, Kerbors, Chanceaux-sur-Choisille, Gérard Schivardi).

Il a présenté 64 candidats aux élections législatives françaises de 2017[5].

PresseModifier

Le POID publie l'hebdomadaire La Tribune des travailleurs[6] (« Tribune libre de la lutte des classes »)[7],[8].

Notes et référencesModifier

  1. Communiqué fondant le Parti ouvrier indépendant démocratique
  2. Gérard Schivardi et Daniel Gluckstein, « Jean Markun, secrétaire national du POID, est décédé le 13 avril 2017 », sur La Tribune des travailleurs, (consulté le 16 mai 2019).
  3. https://coi-iwc.org/wp-content/uploads/2017/03/manifeste-francais-12-mars.pdf
  4. https://coi-iwc.org/2017/03/20/une-lettre-du-syndicat-des-travailleurs-de-maruti-suzuki/
  5. « Le POID présente 64 candidats aux législatives pour la rupture avec l’Union européenne et la 5e République, pour une Assemblée constituante souveraine, pour un gouvernement ouvrier. », La Tribune des travailleurs,‎ (lire en ligne)
  6. « LA TRIBUNE DES TRAVAILLEURS », sur LA TRIBUNE DES TRAVAILLEURS (consulté le 1er mars 2019)
  7. « La Tribune des travailleurs », sur La Tribune des travailleurs (consulté le 25 mai 2017)
  8. « Qui sommes-nous ? », La Tribune des travailleurs,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mai 2017)

Voir aussiModifier