Ouvrir le menu principal

Parti du peuple (Islande)

parti politique en Islande

Parti du peuple
(is) Flokkur fólksins
Image illustrative de l’article Parti du peuple (Islande)
Logotype officiel.
Présentation
Fondateur Inga Sæland
Fondation
Positionnement Gauche
Idéologie Socialisme[1]
Populisme[2]
Défense des droits des malades[3]
Défense des droits des personnes âgées[4]
Réduction de la pauvreté[4]
Euroscepticisme
Couleurs Rouge et bleu
Site web flokkurfolksins.is
Représentation
Députés
2 / 63

Le Parti du peuple (en islandais : Flokkur fólksins) est un parti politique islandais fondé par Inga Sæland (en).

Son objectif principal est de venir en aide aux personnes malades et pauvres[2]. Il est décrit par le New York Times comme un parti qui milite contre l'immigration, la pauvreté et la corruption[5].

Sommaire

HistoriqueModifier

Il participe aux élections législatives islandaises de 2016, mais ne remporte aucun siège. C'est à l'occasion des élections législatives islandaises de 2017 que le Parti du peuple fait son entrée à l'Althing en remportant quatre sièges sur 63.

En , deux de ses députés, Karl Gauti Hjaltason et Ólafur Ísleifsson, sont impliqués dans une affaire qui secoue l'opinion islandaise, après avoir tenu des propos sexistes dans un bar de Reykjavik en compagnie de quatre autres de leurs collègues membres du Parti du centre. Ils sont alors exclus de leur parti[6].

Auparavant, le parti avait fait l'objet de controverses lorsqu'Inga avait fait des commentaires considérés par les médias comme « xénophobes » et « anti-immigrés ». Inga a fait des efforts pour se démarquer de ces propos, appelant même à une prise en charge accrue des réfugiés[2].

Résultats électorauxModifier

Législatives : Au niveau nationalModifier

Élection Voix % Sièges
2016 6 707 3,5
0 / 63
2017 13 502 6,9
4 / 63

Législatives : Par circonscriptionModifier

Année Nord Ouest Nord Est Sud Sud Ouest Reykjavik Sud Reykjavik Nord
% Sièges % Sièges % Sièges % Sièges % Sièges % Sièges
2016 2,5
0 / 8
2,8
0 / 10
3,6
0 / 10
3,3
0 / 13
4,6
0 / 11
3,8
0 / 11
2017 5,3
0 / 8
4,3
0 / 10
6,5
1 / 10
8,9
1 / 13
8,2
1 / 11
7,1
1 / 11

Notes et référencesModifier

  1. Ragnhildur Siguroardottir, « A Guide to the Parties in Iceland’s Nail-Biter Election », sur The New York Times, (consulté le 29 octobre 2017)
  2. a b et c « Flokkur Fólksins: The Populist Uprising? - The Reykjavik Grapevine », sur The Reykjavik Grapevine, (consulté le 21 août 2017)
  3. Ragnhildur Siguroardottir, « Iceland's Ruling Conservatives Emerge Weakened After Vote », sur Bloomberg Politics, Bloomberg, (consulté le 29 octobre 2017)
  4. a et b Jelena Ćirić, « Icelandic Parliamentary Election 2017: Party Overview », Iceland Review,‎ (lire en ligne)
  5. (en-US) Dan Bilefsky, « Iceland’s Government Falls After Letter Asking to Pardon Pedophile », sur The New York Times, (ISSN 0362-4331, consulté le 26 avril 2018).
  6. Anne-Françoise Hivert, « En Islande, les railleries sexistes de six députés ne passent pas », Le Monde,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier