Ouvrir le menu principal

Parti des communistes de la république de Moldavie

Parti des communistes de la république de Moldavie
(ru) Партия коммунистов Республики Молдова
(ro) Partidul Comuniștilor din Republica Moldova
Image illustrative de l’article Parti des communistes de la république de Moldavie
Logotype officiel.
Présentation
Président Vladimir Voronin
Fondation
Siège Chișinău
Slogan « République ! Le pouvoir au peuple ! Socialisme ! »[1]
Positionnement Gauche à extrême gauche
Idéologie Communisme
Socialisme démocratique[1],[2]
Moldavisme (en)
Affiliation régionale Union des partis communistes - KPSS
Affiliation européenne Parti de la gauche européenne
Affiliation internationale Solidnet[3]
Adhérents 11 700 (juillet 2018)[1]
Couleurs Rouge
Site web pcrm.md
Représentation
Présidents de districts
1 / 32

Le Parti des communistes de la république de Moldavie (en russe : Партия коммунистов Республики Молдова, en roumain : Partidul Comuniștilor din Republica Moldova, PCRM) est un parti politique de gauche moldave. Il est dirigé par Vladimir Voronin, président de la République entre 2001 et 2009.

Sommaire

HistoireModifier

Le PCRM est l'héritier du Parti communiste de la République socialiste soviétique moldave, affilié au Parti communiste de l'Union soviétique. Contrairement à beaucoup d'anciens partis communistes des pays de la sphère d'influence soviétique, le PCRM n'a pas bifurqué vers un modèle de parti social-démocrate. Il a gardé comme insignes la faucille et le marteau. Le PCRM souhaite un rapprochement économique et politique avec la Russie alors que d'autres partis moldaves souhaitent un rapprochement avec la Roumanie.

Lors des élections législatives du , le parti est sorti largement en tête avec 45,98 % des voix et 56 des 101 sièges de l'Assemblée moldave. Le Premier ministre Vasile Tarlev, son gouvernement et le président du Parlement Marian Lupu sont issus de ses rangs. En avril 2009, le Parti est déclaré vainqueur des élections législatives, ce qui provoque des accusations de fraude et de nombreuses manifestations : des élections anticipées sont alors organisées en juillet, et sont remportées par l'opposition libérale. Le PCRM conserve néanmoins le groupe le plus important au parlement, avec 48 sièges sur 101. Le , Vladimir Voronin a démissionné de son poste de président de la République et a été remplacé par Mihai Ghimpu, président par intérim. Lors de nouvelles élections, en avril 2010, le score du PCRM baisse de 6 %, et son nombre de sièges descend à 42.

En 2011, le parti se scinde par consentement mutuel entre Vladimir Voronin qui garde la direction de la moitié continuant à s'appeler « communiste », et Igor Dodon qui prend la direction de l'autre moitié, qui adhère au Parti des socialistes de la république de Moldavie, le faisant subitement grossir et adopter les mêmes orientations politiques que le PCRM[4].

Résultats électorauxModifier

Élections législatives
Année Voix % Sièges Gouvernement
1998 487 002 30,01
40 / 101
Opposition
2001 794 808 50,07
71 / 101
Majorité
2005 716 336 45,98
56 / 101
Majorité
2009 (avril) 760 551 49,48
60 / 101
Majorité
2009 (juillet) 706 732 44,69
48 / 101
Opposition
2010 677 069 39,34
42 / 101
Opposition
2014 279 372 17,48
21 / 101
Opposition
2019 53 172 3,75
0 / 101
Extra-parlementaire

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (ro) « Partidul Comuniştilor din Republica Moldova (PCRM) », sur e-democracy.md (consulté le 10 mai 2019).
  2. (en) Wolfram Nordsieck, « Moldova », sur parties-and-elections.eu, (consulté le 10 mai 2019).
  3. (en) « Communist and Workers' Parties », sur solidnet.org (consulté le 16 février 2019).
  4. (ro) Dodon, Greceanîi şi Abramciuc se retrag din PCRM!, Infoprut, 4 novembre 2011.

Liens externesModifier