Parti démocrate (Corée du Sud, 1955)

parti politique
Parti démocrate (Corée du Sud, 1955)
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Président
Positionnement

Le Parti démocratique (coréen : 민주당 , Minju Dang , DP) était un parti politique en Corée du Sud . Le parti a été la première opposition libérale vraiment organisée contre Syngman Rhee du Parti libéral , et est considéré comme le prédécesseur de la lignée des partis libéraux sud - coréens.

HistoireModifier

Le parti démocrate a été créé le . Il avait été créé en 1952 par le parti nationaliste démocrate pour créer un mouvement en faveur de la réforme qui comprenait des membres du parti et des personnalités extérieures. Bien que n'ayant pas réussi initialement à vaincre la mauvaise image publique du parti, la controverse autour d'un vote sur un amendement constitutionnel à la fin de 1954 a conduit à la formation d'un bloc de 60 membres au Parlement, qui est devenu le parti démocrate[1].  Plusieurs conservateurs éminents ont rejoint le parti, ce qui a entraîné son refus d'admettre les hommes politiques de gauche[1].

Le parti n'a pas désigné de candidat à l' élection présidentielle aux élections de 1956 , mais a présenté Chang Myon comme candidat à la vice-présidence. Chang a été élu avec 46,4% des voix. L'attitude du public à l'encontre du pouvoir de Syngman Rhee et du Parti libéral a entraîné une augmentation des tensions et Chang a survécu à une tentative d'assassinat en 1957[1]

Lors des élections législatives de 1958, le PD a recueilli 34% des suffrages, remportant 79 sièges et terminant deuxième du parti libéral au pouvoir . Le parti a désigné Cho Byeong-ok comme candidat aux élections présidentielles de mars 1960. Cependant, il est décédé peu de temps avant les élections, laissant Rhee comme seul candidat. Chang a été battu par le candidat libéral Lee Ki-poong aux élections vice-présidentielles. Cependant, les protestations des étudiants à propos des résultats ont poussé Rhee à s'exiler avant les élections législatives de juin , remportant une victoire écrasante, remportant 175 sièges sur 233 à la Chambre des communes et 31 sur 58 au Sénat.

Malgré l’accession au pouvoir, le parti est tombé dans des querelles entre les "nouvelles" et les "anciennes" factions; un compromis a abouti à l'élection du Premier ministre de la faction Chang et à l' élection de Yun Posun de la "vieille" faction à la présidence lors d'élections indirectes tenues en août[1].  Cependant, les tensions internes ont finalement abouti à la dissolution de la "vieille" faction pour former un parti séparé.

Cependant, après moins d'un an au pouvoir, le gouvernement du PD a été renversé lors du coup d'État du 16 mai et le parti a cessé ses activités. Cependant, lorsque la démocratie a été réintroduite en 1963, le parti a été reconstitué[1].  Lors des élections législatives de 1963, il remporta 13 sièges et fusionna l'année suivante avec le parti des citoyens[1].

Résultats des électionsModifier

Élections présidentiellesModifier

Élection Candidat à la présidentielle Candidat à la vice-présidence Total des voix

(la Deuxième République)

pourcentage des voix

(sous la Deuxième République)

Total des voix

(Vice présidentielle sous la Première République)

pourcentage des voix

(Vice Présidentiel sous la Première République)

Résultat
1956 Shin Ik-hee Chang Myon - - 4 012 654 46,4% Chang Myon élu
Mars 1960 Cho byong-ok Chang Myon - - 1 843 758 17,5% Résultat de l'élection annulé
Août 1960 Yun Po-sun - 208 82,2% - - Élection gagnée

Élections législativesModifier

Élections Sièges Total des votes % siège au Sénat

(sous la Deuxième République)

Total des voix au Sénat

(sous la Deuxième République)

pourcentage des voix au Sénat

(sous la Deuxième République)

siège à la Chambre des communes

(sous la Deuxième République)

Total des voix à la Chambre des communes

(sous la Deuxième République)

pourcentage des voix à la Chambre des communes

(sous la Deuxième République

1958 79/233 2 914 049 34,0 - - - - - -
1960 - - - 31/51 5 491 527 51,4% 175/233 3 786 401 41,7%
1963 13/175 1 264 285 13,6 - - - - - -

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f John R. Wood et Haruhiro Fukui, « Political Parties of Asia and the Pacific. ("The Greenwood Historical Enciclopaedia of the World's Political Parties". », Pacific Affairs, vol. 60, no 2,‎ , pp667–668 (ISSN 0030-851X, DOI 10.2307/2758142, lire en ligne, consulté le )