Parti chrétien-social indépendant

parti politique du Jura suisse

Le Parti chrétien-social indépendant (PCSI) est un parti politique jurassien de centre gauche, fondé en 1956. Il est membre du Parti chrétien-social suisse depuis 1997[1].

HistoireModifier

Quatrième force politique du canton du Jura, il naît d'une scission avec le Parti démocrate-chrétien[1] en pleins débats sur la question jurassienne, au sein de laquelle il est un ardent défenseur du séparatisme.

Le , il lance une initiative populaire cantonale afin que le canton compte plus qu'entre trois et sept communes, à l'exemple de Glaris[2].

Résultats électorauxModifier

Représentants au parlementModifier

Il est représenté au Parlement du canton du Jura par huit députés en 1979, puis par neuf députés depuis les élections de 2006.

Représentants au gouvernementModifier

Il est représenté dans le premier Gouvernement jurassien par le ministre franc-montagnard Jean-Pierre Beuret, alors chef du Département de l'économie, de 1979 à 1994. De 1994 à 2002, le PCSI se retrouve dans l'opposition.

En 2002, par l'élection de Laurent Schaffter, le PCSI retrouve un siège au gouvernement cantonal, siège qui est conservé par Laurent Schaffter lors des élections cantonales de 2006. En 2010, Laurent Schaffter n'est pas réélu et le PCSI n'a de nouveau plus de représentant au gouvernement pendant une législature[3], jusqu'à l'élection de David Eray en 2015[1].

RéférencesModifier

  1. a b et c Olivier Meyer, « Parti chrétien-social indépendant (PCSI) », Dictionnaire du Jura, .
  2. « Le PCSI veut redessiner le Jura », sur Radio Fréquence Jura, (consulté le )
  3. Serge Jubin, « Le Parti chrétien-social survivra-t-il? », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )

Lien externeModifier