Parti chrétien-social du Haut-Valais

parti cantonal en Suisse

Parti chrétien-social du Haut-Valais
(de) Christlichsoziale Volkspartei Oberwallis
Image illustrative de l’article Parti chrétien-social du Haut-Valais
Logotype officiel.
Présentation
Président Konstantin Bumann
Fondation
Positionnement Centre droit
Idéologie Christianisme social
Couleurs jaune
Site web cspo.ch
Représentation
Législatif cantonal[1]
8  /  130
Exécutif cantonal[1]
1  /  5

Le Parti chrétien-social du Haut-Valais (en allemand : Christlichsoziale Volkspartei Oberwallis, CSPO) est un parti politique suisse, actif dans le canton du Valais. Ses membres sont appelés les jaunes.

Le parti n'est actif que dans la partie germanophone du Valais, où il représente la deuxième force politique. Il ne fait pas partie du Centre gauche - PCS, mais du Parti démocrate-chrétien.

HistoriqueModifier

Le parti est fondé le 14 novembre 1949, notamment par Wolfgang Loretan, pour répondre à la montée des mouvements chrétiens sociaux ouvriers[2].

Orientation politiqueModifier

Le CSPO soutient le PDC au niveau national et au niveau cantonal, les élus du CSPO siègent toutefois dans un groupe séparé du PDC, et ont donc leur propre groupe au Grand Conseil Valaisan.[3]

Présidents du PartiModifier

Mandat Nom
1949–195? Leo Guntern
1955–1965 Wolfgang Loretan
1965–1973 Hans Wyer
1973–1974 Louis Carlen
1974–1984 Peter Bloetzer
1984–1989 Odilo Guntern
1989–1993 Wilhelm Schnyder
1993–1994 Adolf Anthamatten
1994–2002 Paul Inderkummen
2002–2008 Andreas Biner
2008–2009 Graziella Walker Salzmann
2009–2013 Valentin Cina
2014–2019 Alex Schwestermann
Depuis 2019 Konstantin Bumann

MandatsModifier

Résultats électorauxModifier

Élections au Conseil nationalModifier

Le parti compta au moins 1 élu au Conseil National entre 1951 et 2003, entre 2007 et 2011, puis entre 2015 et 2019. Depuis les élections fédérales de 2019, le parti ne compte plus aucun élu au Conseil National.[4]

Élections au Conseil des ÉtatsModifier

Le parti ne compte plus d'élu au Conseil des États depuis 2015. Il n'a pas compté beaucoup de conseillers aux états. Il a souvent soutenu les candidats PDC à ces élections.[4]

Élections au Parlement cantonalModifier

Suite aux élections cantonales de 2021, le parti perd 2 sièges mais compte encore 8 membres au Grand Conseil Valaisan et reste le deuxième groupe parlementaire du Haut-Valais au Grand Conseil.[5]

Nombres de sièges au Grand ConseilModifier

Par législature, et pour le Haut-Valais uniquement, le parti n'étant pas présent dans le Valais romand.

Législature Nombre de sièges
1953–1957 14 sur 40
1957–1961 15 sur 40
1961–1965 17 sur 40
1965–1969 17 sur 41
1969–1973 19 sur 41
1973–1977 18 sur 41
1977–1981 16 sur 41
1981–1985 15 sur 41
1985–1989 16 sur 41
1989–1993 15 sur 41
1993–1997 14 sur 40
1997–2001 14 sur 40
2001–2005 13 sur 40
2005–2009 15 sur 39
2009–2013 14 sur 39
2013–2017 12 sur 38
2017–2021 10 sur 34
2021–2025 8 sur 33

RéférencesModifier

  1. a et b Élections en Suisse
  2. Silvia Arlettaz, « Valais / 4.1.3 Les partis » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  3. « Parlament des Kantons Wallis », sur parlement.vs.ch (consulté le 15 mai 2021)
  4. a et b (de) « National- & Ständeräte », sur CSPO (consulté le 15 mai 2021)
  5. (de) « Grossrat », sur CSPO (consulté le 15 mai 2021)

Lien externeModifier