Ouvrir le menu principal
Parlement des Salomon
(en) National Parliament of Solomon Islands

11e législature

Description de l'image Coat of arms of the Solomon Islands.svg.
Type
Type Parlement monocaméral
Présidence
Monarque Élisabeth II
Élection
Gouverneur général Frank Kabui
Élection
Premier ministre Rick Houenipwela (Parti de l'alliance démocratique)
Élection
Speaker Ajilon Nasiu
Élection
Structure
Membres 50
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
  • Parti démocrate (8)
  • Parti Kadere (8)
  • Parti démocrate unifié (4)
  • Parti de l'alliance démocrate (3)
  • Parti de l'alliance populaire (2)
  • Parti unifié (2)
  • Parti du peuple d'abord (1)
  • Parti pour le développement rural (1)
  • Indépendants (21)
Élection
Système électoral Scrutin uninominal majoritaire à un tour
Dernière élection 3 avril 2019

Honiara

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web www.parliament.gov.sb

Le Parlement national (en anglais : National Parliament) est le corps législatif monocaméral des Salomon.

Les Salomon sont un royaume du Commonwealth, dont les institutions politiques sont fondées sur le système de Westminster (britannique). Le Parlement est établi par la Constitution de 1978, adoptée en vue de l'indépendance du pays. Les députés sont élus pour quatre ans au suffrage universel direct, lors d'un scrutin uninominal majoritaire à un tour dans chacune des cinquante circonscriptions[1],[2].

L'article 59(2) de la Constitution dispose qu'un projet de loi adopté par le Parlement est soumis au Gouverneur général, « qui lui accorde immédiatement son assentiment » au nom de la Reine, promulguant la loi. La Constitution ne prévoit pas que le Gouverneur général ou la reine puissent refuser d'accorder leur assentiment à une loi. La promulgation est ainsi automatique - disposition qui reflète une convention constitutionnelle britannique[1].

Le Premier ministre est élu par le Parlement parmi ses membres. Il nomme ses ministres parmi les députés. Il peut être démis par une motion de confiance au Parlement. Ainsi, en accord avec le modèle de Westminster, le Premier ministre n'exerce ses fonctions qu'aussi longtemps qu'il bénéficie de la confiance d'une majorité parlementaire[1].

En pratique, l'absence de grands partis politiques signifie qu'aucun parti ne peut obtenir une majorité de sièges, et que le Parlement est généralement composé de députés sans étiquette aux côtés de nombreux petits partis avec un faible nombre de sièges. En conséquence, les majorités sont formées par des coalitions instables, et les motions de confiance faisant chuter les gouvernements sont fréquentes au gré d'alliances fluctuantes[3].

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Constitution des Salomon
  2. (en) Informations sur le Parlement, site officiel du Parlement salomonais
  3. (en) "Background Note: Solomon Islands", Secrétariat d'État des États-Unis