Park Crescent

route britannique

Park Crescent
Image illustrative de l’article Park Crescent
Park Crescent
Situation
Coordonnées 51° 31′ 22″ nord, 0° 08′ 46″ ouest
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Quartier(s) Marylebone
Morphologie
Forme Croissant
Histoire
Création 1812
Monuments Statue d'Édouard-Auguste de Kent
Géolocalisation sur la carte : Londres
(Voir situation sur carte : Londres)
Park Crescent

Park Crescent est une rue et un ensemble de bâtiments de Londres.

Situation et accèsModifier

Cette voie se situe au nord de Portland Place et au sud de Marylebone Road et de Park Square, à proximité de Regent's Park.

Elle se compose d'élégantes maisons mitoyennes en stuc conçues par l'architecte John Nash, dans une forme de demi-cercle (« croissant », d'où son nom). En son centre se trouve une statue d'Édouard-Auguste de Kent.

On trouve à proximité les stations de métro Regent's Park, où circulent les rames de la ligne   Bakerloo, et Great Portland Street, desservie par les lignes   Circle   Hammersmith & City   Metropolitan.

Origine du nomModifier

HistoriqueModifier

 
Avant-projet de 1814 montrant le Regent’s Circus achevé.

À l’origine, l’intention de l’architecte John Nash est de construire une vaste place circulaire (un circus)[1], appelée Regent’s Circus. Park Crescent, la partie sud, est achevé en 1812 mais l’entrepreneur fait faillite. La partie nord, symétrique, ne sera jamais construite et John Nash révise ses plans, aménageant à la place l’actuel Park Square[2]. Les bâtiments de Park Crescent sont terminés par William Richardson, Henry Peto et Samuel Baxter[3].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • No 12 : le chirurgien britannique Joseph Lister (1827-1912) a habité à cette adresse de 1877 à 1912[4].
  • No 23 : Joseph Bonaparte, frère de Napoléon, a brièvement habité ici[3].

RéférencesModifier

  1. (en) Edward Jones et Christopher Woodward, Guide to the Architecture of London, Phoenix, 2013 (ISBN 978-1-7802-2493-0).
  2. (en) John Summerson, Georgian London, Yale University Presse, 2003 (ISBN 978-0-300-08988-2).
  3. a et b (en) Weinreb, Ben et Hibbert, Christopher, The London Encyclopaedia, Macmillan (réimpr. 1992), p. 197-198.
  4. (en) London Remembers.

Sur les autres projets Wikimedia :