Ouvrir le menu principal

Paris-Tours 2008

édition 2008 de Paris-Tours, course cycliste française
Paris-Tours 2008
Logo tours.gif
Logo
Généralités
Course
102e Paris-Tours
Date
Distance
252 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
179
Coureurs à l'arrivée
175
Vitesse moyenne
43,484 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

La 102e édition de la course cycliste Paris-Tours, inscrite à l'UCI Europe Tour (1.HC.), s'est déroulée le dimanche entre Saint-Arnoult-en-Yvelines et Tours, en France. Elle a été remportée par le Belge Philippe Gilbert (La Française des jeux).

Sommaire

ContexteModifier

Invitations des équipesModifier

Le vainqueur sortant, Alessandro Petacchi et son équipe, LPR Brakes-Ballan, ont été récusés par l'organisateur : ASO, en raison du fait de ne pas s'être inscrit au programme de contrôle du passeport sanguin, ce qui a, de suite, manifesté le désir de boycott de l'épreuve par certains cyclistes. Deux autres formations continentales : Misubishi-Jartazi et Cycle Collstrop ont été interdites de départ pour la même raison[1]. Cette dernière sera finalement invitée cinq jours plus tard, à la suite d'une vérification opérée par l'UCI. Vingt-trois équipes se présenteront donc au départ de Saint-Arnoult[2].

La course pourrait être la dernière de Gerolsteiner et de son manager, Hans-Michael Holczer, à la suite du contrôle positif à l'EPO CERA de Stefan Schumacher[3].

Les sprintersModifier

Victime d'une glissade la semaine précédente au Circuit franco-belge, Tom Boonen, touché au poignet pourra, sur avis des médecins, prendre part à la course avec un bandage[4], le Belge s'était déjà blessé au même endroit lors de sa chute à l'entraînement, avant les championnats du monde[5], en septembre. Il sera soutenu par son nouveau coéquipier, Allan Davis.

D'autres sprinters sont présents, comme Robbie McEwen qui porte pour la dernière fois le maillot de Silence-Lotto, bien encadré par ses jeunes lieutenants Greg Van Avermaet et Jürgen Roelandts, vainqueur de la course espoirs 2007[6]. S'imposant sur trois étapes du Tour d'Italie[7], mais moins à l'aise sur les classiques, Daniele Bennati emmené par son coéquipier Francesco Chicchi, second l'an passé[8], pouvant également prétendre à un bon résultat, au même titre que les deux Gerolsteiner, Heinrich Haussler et Robert Förster. Erik Zabel fait lui ses adieux au monde du cyclisme sur route, après une longue carrière, sur une course qu'il s'est adjugé à trois reprises dans le passé[9],[10], il devra néanmoins faire face à Matti Breschel, vainqueur de la dernière étape du Tour d'Espagne, au Columbia, Bernhard Eisel, en force sur Paris-Bourges[11], jeudi dernier, au contraire de Gerald Ciolek, malade[12]. Óscar Freire, Tyler Farrar, Sébastien Hinault et Mark Renshaw, tous deux chez Crédit agricole, José Joaquín Rojas, les deux AG2R La Mondiale, Alexander Usov accompagné du suisse, Martin Elmiger. Anthony Geslin, Jimmy Casper, Yauheni Hutarovich, Samuel Dumoulin, Sebastian Siedler, Kenny van Hummel, et Borut Božič ne doivent pas être sous-estimés en cas d'arrivée groupée[13].

Les puncheursModifier

Le coureur français, Ludovic Turpin a été contraint de déclarer forfait pour cause de maladie, selon un communiqué de presse de Vincent Lavenu[14].

Comme chaque année, les puncheurs pourront tenter leur va-tout dans les dernières côtes de Crochu, de l'Épan, du Pont Volant, et du Petit Pas d'Âne[15], le récent champion du monde, Alessandro Ballan s'alignera au départ[16], tout comme les trois animateurs de la fin de l'édition précédente : Philippe Gilbert[17], qui quitte Marc Madiot après six ans passés dans son équipe[18], Filippo Pozzato et le néerlandais, Karsten Kroon. Le champion olympique, Samuel Sánchez, Thomas Voeckler, Nick Nuyens, Frédéric Guesdon, vainqueur en 2006, Stijn Devolder, ayant remporté la kermesse de Zele[19], Juan Antonio Flecha, s'étant imposé au Circuit franco-belge[20], Kurt Asle Arvesen, Markus Zberg, et Marcus Burghardt sont également susceptibles de s'échapper dans le final de l'épreuve.

ParcoursModifier

 
Carte du parcours.

Comme chaque année, la course prend son envol de Saint-Arnoult-en-Yvelines, et file sur les plaines de la Beauce dans la première partie de course, la première difficulté significative est l'Estrivède, aux portes de La Ville-aux-Clercs, avant de franchir le ravitaillement à Vendôme, nouveauté dans le parcours par rapport à l'édition précédente[21].

Alors que les coureurs entreront dans le département d'Indre-et-Loire, deux nouvelles montées se présenteront avant les localités de Cangey et Amboise, il restera alors une soixantaine de kilomètres à parcourir.

Viendra ensuite, la première des quatre côtes situées en fin de course : avec celle de Crochu, son sommet étant jugé à la borne numéro 225.

Après avoir traversé Ballan-Miré, les côtes de l'Épan, du Pont Volant, et du Petit Pas d'Âne marqueront la fin de l'épreuve, avant d'arriver sur la « plus longue avenue du monde » (2,5 kilomètres), dite de Grammont, où sera jugé l'arrivée, dans la ville de Tours, terme de la « Classique des lévriers »[22].

Récit de la courseModifier

L'échappée matinale se dessine au kilomètre sept, Sébastien Delfosse attaque en compagnie de Lucas Euser, Cyril Lemoine, et Tom Veelers, le peloton laisse partir et permet à David Zabriskie de rejoindre le quatuor, l'avance des cinq hommes ira jusqu'à dépasser les dix minutes[23].

Au pied de la côte de Crochu, le groupe de tête éclate : seul Lemoine parvient à résister durant un moment avant d'être repris par dix coureurs ayant accéléré entretemps, Thomas Voeckler, Franck Renier, Markus Zberg, Tony Martin, Maarten Tjallingii, Mirco Lorenzetto, Manuel Quinziato, Arnaud Coyot, Kasper Klostergaard et Steven Cozza[24].

 
Mickaël Delage emmenant Sébastien Turgot, Nicolas Vogondy, le futur vainqueur, Philippe Gilbert et Jan Kuyckx, à trois kilomètres de l'arrivée.

À dix-sept kilomètres de l'arrivée, le groupe est à nouveau désorganisé et avalé par le peloton avant la côte de l'Épan, où Mickaël Delage, Nicolas Vogondy, Sébastien Turgot, et Jan Kuyckx sortent à leur tour, des attaques ont lieu dans le peloton qui explose et se casse en plusieurs parties, et Filippo Pozzato bondit avec Óscar Freire et Philippe Gilbert dans sa roue. Ce dernier contre puissamment et va rejoindre le groupe de tête où Delage se sacrifie pour son coéquipier sur l'Avenue de Grammont où un peloton d'une vingtaine de coureurs se trouve en chasse derrière. Vogondy est le premier à lancer le sprint, trop tôt puisqu'il est dépassé par Philippe Gilbert qui tient le bon bout résistant au retour de son compatriote Kuyckx et de Turgot qui frappe son vélo du poing[25],[26],[27],[28],[29],[30],[31],[32],[33],[34],[35].

C'est la dernière victoire du coureur originaire d'Aywaille sous le maillot de La Française des jeux, avec Marc Madiot, puisqu'il évoluera dans la formation Silence-Lotto, la saison prochaine, tout comme Mickaël Delage[36]. Celui qui est surnommé par ses fans, « Phil », avait déjà échoué à trois et huit cents mètres de la ligne lors des éditions 2005[37] et 2007[38], tandis qu'en 2006 (treizième), il s'était mis au service de son coéquipier Guesdon, victorieux cette année-là[39]. Il succède à Petacchi, qui remporte de son côté le Grand Prix Bruno Beghelli[40].

Classement final[41]Modifier

Liste des participants[42]Modifier

Lampre 
Liquigas 
Rabobank 
Quick Step-Innergetic 
Silence-Lotto 
AG2R La Mondiale 
Crédit agricole 
Bouygues Telecom 
Agritubel 
Team Milram 
La Française des jeux 
Cofidis 
Topsport Vlaanderen 
Gerolsteiner 
Euskaltel-Euskadi 
Caisse d'Épargne 
Team CSC-Saxo Bank 
Skil-Shimano 
Tinkoff Credit Systems 
Team Columbia 
Garmin Chipotle 
Landbouwkrediet-Tönissteiner 
Cycle Collstrop 

Légende : A : abandon ; NP : non-partant.

Notes et référencesModifier

  1. « Paris-Tours - L'équipe de Petacchi récusée par ASO », La Dernière Heure/Les Sports, 4 octobre 2008.
  2. « L'équipe Collstrop au départ », www.letour.fr, 9 octobre 2008.
  3. « Les têtes tombent », www.sport24.com, 6 octobre 2008.
  4. « Boonen pourra rouler Paris-Tours », www.sport.be, 6 octobre 2008.
  5. « Tom Boonen chute à l'entraînement ! », La Dernière Heure/Les Sports, 26 septembre 2008.
  6. « Classement espoirs 2007 », www.letour.fr, 14 octobre 2007.
  7. (en) « Bennati takes three despite Cavendish comeback », www.cyclingnews.com, 22 mai 2008.
  8. « Classement élites 2007 », www.letour.fr, 14 octobre 2007.
  9. « La fin d'une époque », Le Figaro, 11 octobre 2008.
  10. (nl) « De laatste spurt van Erik Zabel », Het Nieuwsblad, 12 octobre 2008.
  11. (en) « Eisel adds one more for Columbia », www.cyclingnews.com, 9 octobre 2008.
  12. « Paris-Tours : 180 coureurs au départ », L'Équipe, 11 octobre 2008.
  13. (en) « One more time : sprinters' season ends in Tours », www.cyclingnews.com, 12 octobre 2008.
  14. « AG2R : Turpin renonce à Paris-Tours », Orange, 10 octobre 2008.
  15. « Profil des derniers kilomètres », www.letour.fr, 12 octobre 2008.
  16. « Ballan à Paris-Tours et en Lombardie », www.sport.be, 2 octobre 2008.
  17. « La course qui me convient le plus », La Dernière Heure/Les Sports, 11 octobre 2008.
  18. Marc Madiot : « La grande va venir », La Dernière Heure/Les Sports, 11 octobre 2008.
  19. « La kermesse de Zele pour Devolder », www.sport.be, 8 octobre 2008.
  20. « Flecha détrône Roelandts », www.sport.be, 5 octobre 2008.
  21. « 22 équipes sélectionnées », www.letour.fr, 4 octobre 2008.
  22. « Le parcours élites », www.letour.fr, 12 octobre 2008.
  23. « Film de la course », Eurosport, 12 octobre 2008.
  24. « Les dépêches », www.letour.fr, 12 octobre 2008.
  25. (en) « Gilbert takes first major victory », www.cyclingnews.com, 12 octobre 2008.
  26. « Philippe Gilbert s'en va en champion », La Dernière Heure/Les Sports, 12 octobre 2008.
  27. « Gilbert remporte Paris-Tours », www.sport.be, 12 octobre 2008.
  28. « Philippe Gilbert offre Paris-Tours en cadeau d'adieu à Madiot », RTBF, 12 octobre 2008.
  29. « Gilbert, évidemment », www.letour.fr, 12 octobre 2008.
  30. « Philippe Gilbert remporte Paris-Tours », RTL, 12 octobre 2008.
  31. « Gilbert remercie Madiot », Eurosport, 12 octobre 2008.
  32. « Paris-Tours : Philippe Gilbert enfin ! », Le Soir, 12 octobre 2008.
  33. « La Belgique réunie », Le Figaro, 12 octobre 2008.
  34. « La victoire pour Gilbert », L'Équipe, 12 octobre 2008.
  35. (nl) « Philippe Gilbert wint Parijs-Tours », Sporza, 12 octobre 2008.
  36. Marc Madiot : « je sentais que c'était écrit », La Dernière Heure/Les Sports, 13 octobre 2008.
  37. (en) « Zabel's farewell present to T-Mobile », www.cyclingnews.com, 9 octobre 2005.
  38. (en) « First time in the French autumn classic for Alessandro Petacchi », www.cyclingnews.com, 14 octobre 2007.
  39. (en) « Frédéric « Gabon » is Mister Guesdon again », www.cyclingnews.com, 8 octobre 2006.
  40. (en) « Petacchi takes revenge in Beghelli », www.cyclingnews.com, 12 octobre 2008.
  41. « Classement élites 2008 », www.letour.fr, 12 octobre 2008.
  42. « Liste des partants », www.letour.fr, 12 octobre 2008.

Liens externesModifier