Ouvrir le menu principal
Paris-Nice 2004
Généralités
Course
62e Paris-Nice
Étapes
8
Date
Distance
1 309 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 62e édition de Paris-Nice a eu lieu du 7 au .

L'Allemand Jörg Jaksche (CSC) vainqueur du contre-la-montre inaugural remporte cette édition après avoir été leader de bout en bout. Il devance de quinze secondes l'Italien Davide Rebellin (Gerolsteiner). L’Américain Bobby Julich (CSC) complète le podium avec 43 secondes de retard sur le vainqueur.

Pour les autres classements, Rebellin s'adjuge celui par points, tandis que l'Espagnol Aitor Osa (Liberty Seguros) s'adjuge le maillot de meilleur grimpeur et l'Australien Michael Rogers (Quick Step-Davitamon) celui de meilleur jeune. L'équipe CSC, avec quatre coureurs dans le top 10 du classement général gagne le classement par équipes.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

ÉquipesModifier

20 équipes de 1re divisions sont invitées pour participer à ce Paris-Nice :

Nom de l'équipe Pays
AG2R-Prévoyance   France
Alessio-Bianchi   Italie
Brioches La Boulangère   France
Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf   Belgique
Cofidis   France
Crédit agricole   France
CSC   Danemark
Euskaltel-Euskadi   Espagne
Fassa Bortolo   Italie
FDJeux.com   France
Gerolsteiner   Allemagne
Illes Balears-Banesto   Espagne
Liberty Seguros   Espagne
Lotto-Domo   Belgique
Phonak   Suisse
Quick Step-Davitamon   Belgique
Rabobank   Pays-Bas
RAGT Semences-MG Rover   France
T-Mobile   Allemagne
US Postal   États-Unis

FavorisModifier

Parmi les favoris qui se présentent au départ de la Course au soleil à Chaville, on peut citer le vainqueur sortant, le Kazakh Alexandre Vinokourov (T-Mobile) qui tentera de remporter son troisième Paris-Nice de rang. Parmi ses adversaires, on peut trouver Dario Frigo (Fassa Bortolo), Tyler Hamilton, Alex Zülle (Phonak), Levi Leipheimer (Rabobank), Denis Menchov (Illes Balears-Banesto), Axel Merckx (Lotto-Domo), David Millar (Cofidis), Isidro Nozal (Liberty Seguros), Franco Pellizotti (Alessio-Bianchi), Davide Rebellin (Gerolsteiner), Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi), sans oublier le trio Ivan Basso-Jörg Jaksche-Jens Voigt (CSC).

Du côté des Français, on peut retrouver Florent Brard (Chocolade Jacques), Laurent Brochard (AG2R Prévoyance), Sandy Casar (FDJeux.com), David Moncoutié (Cofidis), Christophe Rinero (RAGT Semences-MG Rover), Richard Virenque (Équipe cycliste Quick Step-Davitamon) ou encore Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau (Brioches La Boulangère).

ÉtapesModifier

Déroulement de la courseModifier

1re étapeModifier

La première étape est donc un contre-la-montre de 13,2 kilomètres entre Chaville et Issy-les-Moulineaux. L'Italien Davide Rebellin (Gerolsteiner) réalise dans une première partie le meilleur temps sur une route sèche[1]. Les autres favoris effectuent ensuite le parcours sur la pluie[2]. Le champion du monde de la discipline anglais David Millar (Cofidis) termine 4e à 13 secondes, le Suisse Alex Zülle (Phonak) 6e à 14 secondes, l'Allemand Jens Voigt (CSC) 9e à 22 secondes[2]. On retrouve ensuite Fabian Cancellara à 32 secondes, Levi Leipheimer à 40 secondes et Santiago Botero à 56 secondes. Viennent après Dario Frigo à 39 secondes alors que l'Espagnol Isidro Nozal se présente sur la rampe de lancement avec une minute de retard. Pour son retour, Tyler Hamilton (Phonak) signe le 28e temps à 38 secondes du vainqueur. Le Kazakh Alexandre Vinokourov (T-Mobile), réalise un bon chrono avec une 16e place à 26 secondes. Des autres favoris, on notera l'excellent résultat de Frank Vandenbroucke (Fassa Bortolo), 11e à 22 secondes[3]. Mais le vainqueur du jour est Jörg Jaksche (CSC) qui devance Rebellin et Erik Dekker (Rabobank) de 4 secondes[1].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche   Allemagne CSC en 17 min 19 s
2 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner + 4 s
3 Erik Dekker   Pays-Bas Rabobank 4 s
4 David Millar   Royaume-Uni Cofidis 13 s
5 Alberto Contador   Espagne Liberty Seguros 13 s
6 Alex Zülle   Suisse Phonak 14 s
7 Bobby Julich   États-Unis CSC 16 s
8 Grischa Niermann   Allemagne Rabobank 22 s
9 Jens Voigt   Allemagne CSC 22 s
10 Laurent Brochard   France AG2R-Prévoyance 22 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche       Allemagne CSC en 17 min 19 s
2 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner + 4 s
3 Erik Dekker   Pays-Bas Rabobank 4 s
4 David Millar   Royaume-Uni Cofidis 13 s
5 Alberto Contador     Espagne Liberty Seguros 13 s
6 Alex Zülle   Suisse Phonak 14 s
7 Bobby Julich   États-Unis CSC 16 s
8 Grischa Niermann   Allemagne Rabobank 22 s
9 Jens Voigt   Allemagne CSC 22 s
10 Laurent Brochard   France AG2R-Prévoyance 22 s

2e étapeModifier

Cette première étape en ligne tracée entre Chaville et Montargis est destinée aux sprinteurs. Sans grandes difficultés, les rois de la dernière ligne sont favoris pour cette étape[4]. L'échappée du jour est réalisée par le Letton Raivis Belohvoščiks (Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf), prenant jusqu'à dix minutes d'avance sur le peloton[5]. L'équipe du leader, CSC se met alors à rouler pour revenir sur le Letton. Mais avec le vent, une fois l'échappé repris, l'équipe danoise poursuit son effort et provoque des cassures dans le peloton. Michele Bartoli, Ivan Basso, Michael Blaudzun, Jörg Jaksche, Jakob Piil, Fränk Schleck et Jens Voigt s'échappent avec seulement les Français Christophe Le Mével et Geoffroy Lequatre (Crédit agricole) et les Belges Geert Verheyen et Jurgen Van de Walle (Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf)[5]. Il faudra 80 kilomètres à un groupe de poursuivants de 25 coureurs pour revenir sur le groupe de tête[5]. À Montargis, le Basque Pedro Horrillo (Quick Step-Davitamon) s'impose devant Beat Zberg et Bartoli[4]. Parmi les favoris, seuls José Azevedo (US Postal), Fabian Cancellara et Frank Vandenbroucke (Fassa Bortolo), Sylvain Chavanel (Brioches La Boulangère), Óscar Pereiro (Phonak), Davide Rebellin (Gerolsteiner) et Michael Rogers (Quick Step-Davitamon) ne perdent pas de temps sur le leader du classement général. Les autres leaders comme Dario Frigo (Fassa Bortolo), Levi Leipheimer (Rabobank), Denis Menchov (Illes Balears-Banesto), Alexandre Vinokourov (T-Mobile) ou Alex Zülle (Phonak) perdent plus de cinq minutes à l'arrivée[5].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Pedro Horrillo   Espagne Quick Step-Davitamon en 3 h 47 min 55 s
2 Beat Zberg   Suisse Gerolsteiner + m.t.
3 Michele Bartoli   Italie CSC m.t.
4 Philippe Gilbert   Belgique FDJeux.com m.t.
5 Aart Vierhouten   Pays-Bas Lotto-Domo m.t.
6 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner m.t.
7 Gerben Löwik   Pays-Bas Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf m.t.
8 Thor Hushovd   Norvège Crédit agricole m.t.
9 George Hincapie   États-Unis US Postal m.t.
10 Jens Voigt   Allemagne CSC m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche     Allemagne CSC en 4 h 05 min 12 s
2 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner + 6 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 18 s
4 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 22 s
5 Jens Voigt   Allemagne CSC 22 s
6 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 25 s
7 Pedro Horrillo   Espagne Quick Step-Davitamon 31 s
8 Beat Zberg   Suisse Gerolsteiner 32 s
9 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 32 s
10 Fabian Cancellara   Suisse Fassa Bortolo 34 s

3e étapeModifier

La troisième étape entre La Chapelle-Saint-Ursin et Roanne tracée sur 227 kilomètres offre aux sprinteurs l'occasion de prendre leur revanche après le coup de force de l'équipe CSC la veille. Sous des températures presque négatives, le peloton s'élance bien couvert. L'échappée du jour se forme au kilomètre 31 par l'impulsion de l'Allemand Thomas Ziegler (Gerolsteiner), suivi par le Néerlandais Léon van Bon (Lotto-Domo). Alors qu'ils comptent jusqu'à treize minutes d'avance, les équipes de sprinteurs commencent la poursuite. L'avance du duo de tête diminue fortement, elle n'est plus que de 6 minutes et 15 secondes à 45 km de l'arrivée puis 3 minutes 15 aux 30 km, 2 minutes aux 25 km et 1 minute 40 aux 20 km. Ils rentrent dans la ville d'arrivée avec 50 secondes d'avance, avance qui leur permet de se disputer la victoire d'étape. Van Bon devance Ziegler qui se console avec le maillot de meilleur grimpeur. Le Belge Tom Boonen (Quick Step-Davitamon) règle le peloton avec 25 secondes de retard. L'Allemand Jörg Jaksche conserve le maillot de leader et pas de changement notable au classement général.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Léon van Bon   Pays-Bas Lotto-Domo en 5 h 38 min 18 s
2 Thomas Ziegler   Allemagne Gerolsteiner + m.t.
3 Tom Boonen   Belgique Quick Step-Davitamon 25 s
4 Robert Hunter   Afrique du Sud Rabobank 25 s
5 Pietro Caucchioli   Italie Alessio-Bianchi 25 s
6 Jens Voigt   Allemagne CSC 25 s
7 Kim Kirchen   Luxembourg Fassa Bortolo 25 s
8 Thor Hushovd   Norvège Crédit agricole 25 s
9 Fabian Wegmann   Allemagne Gerolsteiner 25 s
10 Pablo Lastras   Espagne Illes Balears-Banesto 25 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche     Allemagne CSC en 9 h 43 min 55 s
2 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner + 6 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 18 s
4 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 22 s
5 Jens Voigt     Allemagne CSC 22 s
6 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 25 s
7 Pedro Horrillo   Espagne Quick Step-Davitamon 31 s
8 Beat Zberg   Suisse Gerolsteiner 32 s
9 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 32 s
10 Fabian Cancellara   Suisse Fassa Bortolo 34 s

4e étapeModifier

La quatrième étape de cette 62e édition de ce Paris-Nice est tracée entre Roanne et Le Puy-en-Velay sur 179 kilomètres. Au programme de cette étape, on retrouve le col de la Croix du Lac (3e catégorie), la côte des Essarts (3e catégorie) et surtout le col de la Croix de l'Homme Mort (2e catégorie), point culminant de l'épreuve avec ses 1 163 mètres de haut. Malheureusement, la neige tombée pendant la nuit encombre les premiers kilomètres de l'épreuve. Les 50 premiers kilomètres de la course sont donc neutralisés, les coureurs les font en défilé. Lors du nouveau départ à Saint-Germain-Laval, les conditions climatiques s'aggravant, les équipes et la direction entament des négociations et l'étape est donc annulée dans sa totalité. Aucun changements donc au classement général et aux différents classement annexes.

5e étapeModifier

La cinquième étape se déroule entre les villes du Puy-en-Velay et de Rasteau sur 215 kilomètres. Lancée sur des bases élevées, la course voit l'échappée du jour se former au kilomètre 15 par l'intermédiaire du Polonais Dariusz Baranowski (Liberty Seguros), le Vénézuélien Unai Etxebarria (Euskaltel-Euskadi) et l'Espagnol Aitor Osa (Illes Baleras-Banesto). Après avoir compté sept minutes d'avance, ils sont repris à 28 kilomètres de l'arrivée. Le vent souffle sur la course et l'équipe CSC tente de refaire le coup de la deuxième étape. Des bordures se forment de nouveau et on retrouve seulement dix coureurs en tête de la course, Michele Bartoli, Jörg Jaksche, Bobby Julich, Jakob Piil, Fränk Schleck, Jens Voigt (CSC), Baden Cooke (FDJeux.com), George Hincapie (US Postal), Davide Rebellin (Gerolsteiner) et Alexandre Vinokourov (T-Mobile). Jaksche surveille Rebellin, son poursuivant au classement général et le Kazakh Vinokourov en profite pour attaquer une première fois sans résultat puis une seconde fois de façon décisive. Il remporte l'étape avec quatre secondes d'avance sur le reste du groupe, victoire qu'il dédit à son compatriote Andrei Kivilev, mort en course un an auparavant jour pour jour.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan T-Mobile en 5 h 06 min 15 s
2 Jörg Jaksche     Allemagne CSC + 4 s
3 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner 4 s
4 Michele Bartoli   Italie CSC 4 s
5 Jens Voigt     Allemagne CSC 4 s
6 George Hincapie   États-Unis US Postal 4 s
7 Bobby Julich   États-Unis CSC 4 s
8 Baden Cooke   Australie FDJeux.com 4 s
9 Fränk Schleck   Luxembourg CSC 11 s
10 Allan Davis   Australie Liberty Seguros 29 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche     Allemagne CSC en 15 h 50 min 08 s
2 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner + 10 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 25 s
4 Jens Voigt   Allemagne CSC 27 s
5 George Hincapie   États-Unis US Postal 44 s
6 Michele Bartoli   Italie CSC 53 s
7 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 54 s
8 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 57 s
9 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 1 min 04 s
10 Fränk Schleck   Luxembourg CSC 1 min 16 s

6e étapeModifier

La sixième étape se déroule entre Rasteau et Gap sur une distance de 173,5 kilomètres. Après une minute de silence en mémoire des victimes de l'attentat de la veille à Madrid, le départ est donné et l'Espagnol Aitor Osa s'échappe en solitaire. Il est rejoint ensuite par le Français Nicolas Portal (AG2R Prévoyance). Après avoir eu plus de dix minutes d'avance à 65 kilomètres de l'arrivée, l'Espagnol lâche Portal et passe en tête du Col de la Sentinelle, empochant le maillot de meilleur grimpeur. À 25 kilomètres de l'arrivée, Alberto Contador (Liberty Seguros), Gorka González (Euskaltel-Euskadi), Bobby Julich (CSC), Kim Kirchen (Fassa Bortolo) et Denis Menchov (Illes Balears-Banesto) s'échappent mais sont repris juste avant le premier passage dans la ville de Gap où Jörg Jaksche prend quelques secondes de bonification à un sprint intermédiaire. Le Col de Manse voit des nouvelles attaques avec Dave Bruylandts (Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf), Floyd Landis (US Postal-Berry Floor) et Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi) dans un premier temps, repris un peu plus haut par Denis Menchov. Ces quatre-là font le trou et vont se disputer la victoire à Gap. Le Russe Menchov se montre le plus rapide sur la ligne et dédit sa victoire au peuple espagnol. Le groupe Maillot Jaune se présente sur la ligne 24 secondes plus tard, Jörg Jaksche conserve le maillot jaune.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Denis Menchov   Russie Illes Balears-Banesto en 4 h 52 min 22 s
2 Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel-Euskadi + m.t.
3 Floyd Landis   États-Unis US Postal m.t.
4 Dave Bruylandts   Belgique Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf m.t.
5 Kim Kirchen   Luxembourg Fassa Bortolo 24 s
6 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 24 s
7 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner 24 s
8 Jörg Jaksche     Allemagne CSC 24 s
9 Íñigo Landaluze   Espagne Euskaltel-Euskadi 24 s
10 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 24 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche      Allemagne CSC en 19 h 42 min 49 s
2 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner + 14 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 42 s
4 Jens Voigt   Allemagne CSC 46 s
5 George Hincapie   États-Unis US Postal 48 s
6 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 58 s
7 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 1 min 00 s
8 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 1 min 08 s
9 Fränk Schleck   Luxembourg CSC 1 min 35 s
10 José Azevedo   Portugal US Postal 1 min 45 s

7e étapeModifier

La septième étape se déroule entre les villes de Digne-les-Bains et Cannes sur une distance de 185,6 kilomètres. Trois coureurs s'échappent en début de courses, le Néerlandais Erik Dekker (Rabobank), l'Espagnol Íñigo Landaluze (Euskaltel-Euskadi) et le Français David Moncoutié (Cofidis). Ils sont repris à 28 kilomètres du but au pied du col du Tanneron où le Kazakh Alexandre Vinokourov (T-Mobile) lance les débats. Il ne creuse pas d'écart puis est repris par le groupe Maillot jaune. Frank Vandenbroucke (Fassa Bortolo) et Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi) attaquent ensuite et franchissent le sommet du col en tête. Sanchez lâche ensuite le Belge dans la descente mais est repris par Vinokourov sur la portion plate. Le Kazakh remporte l'étape avec 18 secondes d'avance sur le peloton Maillot jaune réglé par Kim Kirchen (Fassa Bortolo) devant Jens Voigt (CSC). Pas inquiété par ses poursuivants au classement général, Jörg Jaksche conserve son maillot de leader de la course, reprenant même une seconde par le jeu des bonifications.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan T-Mobile en 4 h 39 min 02 s
2 Kim Kirchen   Luxembourg Fassa Bortolo + 18 s
3 Jens Voigt   Allemagne CSC 18 s
4 Beat Zberg   Suisse Gerolsteiner 18 s
5 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner 18 s
6 George Hincapie   États-Unis US Postal 18 s
7 Dmitriy Fofonov   Kazakhstan Cofidis 18 s
8 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 18 s
9 Philippe Gilbert   Belgique FDJeux.com 18 s
10 Sylvain Chavanel   France Brioches La Boulangère 18 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche     Allemagne CSC en 24 h 22 min 08 s
2 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner + 15 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 43 s
4 Jens Voigt   Allemagne CSC 43 s
5 George Hincapie   États-Unis US Postal 46 s
6 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 57 s
7 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 1 min 01 s
8 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 1 min 08 s
9 Fränk Schleck   Luxembourg CSC 1 min 36 s
10 José Azevedo   Portugal US Postal 1 min 46 s

8e étapeModifier

La huitième et dernière étape de la Course au Soleil est une boucle tracée autour de Nice avec au programme la montée du Col de Châteauneuf (2e catégorie) et trois montées du Col d'Èze (1re catégorie). Le Belge Frank Vandenbroucke (Fassa Bortolo) attaque le premier dans la première escalade du col d'Eze, au kilomètre 5. Suivi par l'Américain Bobby Julich coéquipier du leader Jörg Jaksche, il est repris mais cinq coureurs s'échappent juste après : les Espagnols Íñigo Cuesta (Cofidis), Aitor Osa (Illes Balears-Banesto) et Marcos Serrano (Liberty Seguros), l'Américain Tyler Hamilton (Phonak) et l'Allemand Mathias Kessler (T-Mobile). Dans la seconde montée du col d'Eze, Benoît Poilvet (Crédit agricole), Denis Menchov (Illes Balears-Banesto), David Moncoutié (Cofidis) et Alexandre Vinokourov (T-Mobile). Menchov et Vinokourov s'isolent ensuite alors que le reste du groupe est repris par le peloton. Ils se disputent la victoire d'étape et le Kazakh l'emporte à Nice, sa troisième victoire d'étape de la semaine. Le podium final ne change pas au cours de l'étape et donc Jörg Jaksche s'impose devant l'Italien Davide Rebellin à 15 secondes et son coéquipier Bobby Julich à 43 secondes.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan T-Mobile en 3 h 35 min 43 s
2 Denis Menchov   Russie Illes Balears-Banesto + m.t.
3 Torsten Hiekmann   Allemagne T-Mobile 1 min 37 s
4 Gorka González   Espagne Euskaltel-Euskadi 1 min 48 s
DSQ Levi Leipheimer[6]   États-Unis Rabobank 1 min 48 s
6 David Moncoutié   France Cofidis 1 min 48 s
7 Alberto Contador   Espagne Liberty Seguros 1 min 48 s
8 Tyler Hamilton   États-Unis Phonak 1 min 48 s
9 Kim Kirchen   Luxembourg Fassa Bortolo 1 min 48 s
10 Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel-Euskadi 1 min 48 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche     Allemagne CSC en 28 h 00 min 01 s
2 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner + 15 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 43 s
4 Jens Voigt   Allemagne CSC 43 s
5 George Hincapie   États-Unis US Postal 46 s
6 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 57 s
7 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 1 min 01 s
8 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 1 min 09 s
9 Fränk Schleck   Luxembourg CSC 1 min 36 s
10 José Azevedo   Portugal US Postal 1 min 46 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Jörg Jaksche     Allemagne CSC en 28 h 00 min 01 s
2 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner + 15 s
3 Bobby Julich   États-Unis CSC 43 s
4 Jens Voigt   Allemagne CSC 43 s
5 George Hincapie   États-Unis US Postal 46 s
6 Frank Vandenbroucke   Belgique Fassa Bortolo 57 s
7 Óscar Pereiro   Espagne Phonak 1 min 01 s
8 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon 1 min 09 s
9 Fränk Schleck   Luxembourg CSC 1 min 36 s
10 José Azevedo   Portugal US Postal 1 min 46 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Davide Rebellin     Italie Gerolsteiner 96
2 Jens Voigt   Allemagne CSC 85
3 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan T-Mobile 80

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Aitor Osa     Espagne Illes Balears-Banesto 82
2 Erik Dekker   Pays-Bas Rabobank 30
3 David Moncoutié   France Cofidis 28

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Michael Rogers     Australie Quick Step-Davitamon en 28 h 01 min 10 s
2 Fränk Schleck   Luxembourg CSC + 27 s
3 Sylvain Chavanel   France Brioches La Boulangère 3 min 26 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 CSC   Danemark en 84 h 01 min 53 s
2 US Postal   États-Unis + 1 min 20 s
3 Quick Step-Davitamon   Belgique 7 min 05 s

Classements UCIModifier

Les tableaux suivants présentent les classements mondiaux (individuel et par équipes) établit par l'UCI au lendemain de l'arrivée de Paris-Nice, le 14 mars 2004[7]. Parmi les dix premiers du classement individuel, seuls Davide Rebellin et Alexandre Vinokourov marquent des points lors de l'épreuve. Au classement par équipe, l'équipe CSC, avec deux coureurs sur le podium, prend les rênes du Top 10.

Classement individuel
Coureur Pays Équipe Points
1 Erik Zabel   Allemagne T-Mobile avec 2 134,75
2 Paolo Bettini   Italie Quick Step-Davitamon 2 077
3 Alessandro Petacchi   Italie Fassa Bortolo 1 899
4 Alejandro Valverde   Espagne Comunidad Valenciana 1 807
5 Gilberto Simoni   Italie Saeco 1 643
6 Davide Rebellin   Italie Gerolsteiner 1 601
7 Lance Armstrong   États-Unis US Postal-Berry Floor 1 591
8 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan T-Mobile 1 445,50
9 Iban Mayo   Espagne Euskaltel-Euskadi 1 425
10 Michael Boogerd   Pays-Bas Rabobank 1 421
Classement par équipes
Équipe Pays Points
1 CSC   Danemark avec 1 450
2 Rabobank   Pays-Bas 1 020
3 US Postal-Berry Floor   États-Unis 720
4 Gerolsteiner   Allemagne 713
5 Quick Step-Davitamon   Belgique 702
6 Cofidis   France 689
7 Illes Balears-Banesto   Espagne 599
8 Fassa Bortolo   Italie 576
9 Alessio-Bianchi   Italie 457
10 Lotto-Domo   Belgique 454

Évolution des classementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot jaune, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes et aux sprints intermédiaires. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot à pois, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des ascensions de 1re, 2e et 3e catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans les ascensions de 1re, puis de 2e, enfin de 3e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc et bleu, est le classement général des coureurs nés depuis le 1er janvier 1979.

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[8].

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes
1 Jörg Jaksche Jörg Jaksche Jörg Jaksche Non décerné Alberto Contador CSC
2 Pedro Horrillo Davide Rebellin Raivis Belohvoščiks Michael Rogers
3 Léon van Bon Jens Voigt Thomas Ziegler
4 Annulée
5 Alexandre Vinokourov Davide Rebellin
6 Denis Menchov Jörg Jaksche Aitor Osa
7 Alexandre Vinokourov Davide Rebellin
8 Alexandre Vinokourov
Classements finals Jörg Jaksche Davide Rebellin Aitor Osa Michael Rogers CSC

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Paris-Nice Pos Position finale au classement général
      Indique le vainqueur du classement général       Indique le vainqueur du classement de la montagne
      Indique le vainqueur du classement par points       Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
# Indique la meilleure équipe
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le maillot blanc
(coureurs nés après le 1er janvier 1979)
T-Mobile
TMO
Num Coureur Pos
1 Alexandre Vinokourov (KAZ) 46e
2 Mario Aerts (BEL) 59e
3 Santiago Botero (COL) AB-6
4 Torsten Hiekmann (GER)* 15e
5 Matthias Kessler (GER)* 54e
6 Stephan Schreck (GER) AB-8
7 Christian Werner (GER)* 50e
8 Sergueï Yakovlev (KAZ) AB-3
Rabobank
RAB
Num Coureur Pos
11 Levi Leipheimer (USA) DSQ[6]
12 Bram de Groot (NED) 74e
13 Kevin De Weert (BEL)* AB-8
14 Erik Dekker (NED) 57e
15 Mathew Hayman (NED) AB-8
16 Robert Hunter (RSA) AB-8
17 Marc Lotz (NED) 66e
18 Grischa Niermann (GER) NP-6
CSC #
CSC
Num Coureur Pos
21 Ivan Basso (ITA) 11e
22 Michele Bartoli (ITA) AB-7
23 Michael Blaudzun (DEN)
  Champion du Danemark
NP-7
24 Jörg Jaksche (GER)   1er
25 Bobby Julich (États-Unis) 3e
26 Jakob Piil (DEN) AB-7
27 Fränk Schleck (LUX)* 9e
28 Jens Voigt (GER) 4e
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
31 David Millar (GBR)
  Champion du monde du contre-la-montre
82e
32 Frédéric Bessy (FRA)
33 Íñigo Cuesta (ESP) 78e
34 Christophe Edaleine (FRA)* AB-7
35 Dmitriy Fofonov (KAZ) 33e
36 David Moncoutié (FRA) 53e
37 Cédric Vasseur (FRA) 43e
38 Matthew White (AUS) AB-7
US Postal-Berry Floor
USP
Num Coureur Pos
41 Floyd Landis (États-Unis) 16e
42 José Azevedo (POR) 10e
43 Viatcheslav Ekimov (RUS) 40e
44 George Hincapie (États-Unis) 5e
45 Benoît Joachim (LUX)
  Champion du Luxembourg
61e
46 Benjamín Noval (ESP) 35e
47 Víctor Hugo Peña (COL) AB-8
48 David Zabriskie (États-Unis)* AB-8
Quick Step-Davitamon
QST
Num Coureur Pos
51 Michael Rogers (AUS)*   8e
52 Tom Boonen (BEL)* AB-7
53 Wilfried Cretskens (BEL) AB-8
54 Pedro Horrillo (ESP) 29e
55 Kevin Hulsmans (BEL) AB-8
56 Patrik Sinkewitz (GER)* 30e
57 Bram Tankink (NED) 17e
58 Richard Virenque (FRA) AB-7
FDJ.com
FDJ
Num Coureur Pos
61 Sandy Casar (FRA)* 44e
62 Baden Cooke (AUS) NP-6
63 Carlos Da Cruz (FRA) AB-8
64 Bernhard Eisel (AUS)* AB-5
65 Philippe Gilbert (BEL)* 19e
66 Frédéric Guesdon (FRA) AB-8
67 Thomas Lövkvist (SWE)* 56e
68 Matthew Wilson (AUS)
  Champion d'Australie
AB-8
Euskaltel-Euskadi
EUS
Num Coureur Pos
71 Samuel Sánchez (ESP) 18e
72 Gorka Arrizabalaga (ESP) AB-8
73 Mikel Artetxe (ESP) HD-5
74 Unai Etxebarria (VEN) AB-8
75 Dionisio Galparsoro (ESP) 28e
76 Gorka González (ESP) 21e
77 Markel Irizar (ESP)* 84e
78 Íñigo Landaluze (ESP) 27e
Lotto-Domo
LOT
Num Coureur Pos
81 Robbie McEwen (AUS) NP-5
82 Hans De Clercq (BEL) AB-8
83 Christophe Detilloux (BEL) AB-5
84 Axel Merckx (BEL) 47e
85 Koos Moerenhout (NED) AB-5
86 Léon van Bon (NED) AB-5
87 Rik Verbrugghe (BEL) 42e
88 Aart Vierhouten (NED) 72e
AG2R Prévoyance
A2R
Num Coureur Pos
91 Laurent Brochard (FRA) 23e
92 Mikel Astarloza (ESP)* HD-5
93 Samuel Dumoulin (FRA)* 69e
94 Stéphane Goubert (FRA) NP-6
95 Yuriy Krivtsov (UKR)* AB-7
96 Jean-Patrick Nazon (FRA) AB-6
97 Nicolas Portal (FRA)* AB-8
98 Mark Scanlon (IRL)*
  Champion d'Irlande
75e
Crédit agricole
CA
Num Coureur Pos
101 Patrice Halgand (FRA) AB-8
102 Thor Hushovd (NOR) AB-8
103 Andrey Kashechkin (KAZ)* 37e
104 Christophe Le Mével (FRA)* 55e
105 Geoffroy Lequatre (FRA)* 81e
106 Benoît Poilvet (FRA) 31e
107 Benoît Salmon (FRA) 80e
108 Bradley Wiggins (GBR)* AB-8
Fassa Bortolo
FAS
Num Coureur Pos
111 Dario Frigo (ITA) NP-6
112 Fabian Cancellara (SUI)* AB-8
113 Dario Cioni (ITA) AB-8
114 Volodymyr Gustov (UKR) AB-6
115 Kim Kirchen (LUX) 20e
116 Gustav Larsson (SWE)* AB-8
117 Alberto Ongarato (ITA) AB-8
118 Frank Vandenbroucke (BEL) 6e
Liberty Seguros
LIB
Num Coureur Pos
121 Isidro Nozal (ESP) 45e
122 Dariusz Baranowski (POL) 67e
123 Alberto Contador (ESP)* 26e
124 Allan Davis (AUS)* AB-8
125 Álvaro González de Galdeano (ESP) AB-8
126 Javier Ramírez Abeja (ESP) 39e
127 Luis León Sánchez (ESP)* 73e
128 Marcos Serrano (ESP) 34e
Gerolsteiner
GST
Num Coureur Pos
131 Davide Rebellin (ITA)   2e
132 Olaf Pollack (GER) AB-5
133 Ronny Scholz (GER) 60e
134 Marco Serpellini (ITA) 79e
135 Georg Totschnig (AUT)
  Champion d'Autriche
36e
136 Fabian Wegmann (GER)* 71e
137 Beat Zberg (SUI) 13e
138 Thomas Ziegler (GER)* AB-7
Illes Baleares-Banesto
FDJ
Num Coureur Pos
141 Denis Menchov (RUS) 12e
142 Daniel Becke (GER) AB-5
143 Vladimir Karpets (RUS)* 24e
144 Pablo Lastras (ESP) 64e
145 Aitor Osa (ESP)   70e
146 Steffen Radochla (GER) AB-8
147 Vicente Reynés (ESP)* AB-8
148 Xabier Zandio (ESP) 63e
Chocolade Jacques-Wincor Nixdorf
CHO
Num Coureur Pos
151 Florent Brard (FRA) 49e
152 Raivis Belohvoščiks (LAT)
  Champion de Lettonie contre-la-montre
AB-7
153 Dave Bruylandts (BEL) 48e
154 Gerben Löwik (NED) 52e
155 Chris Peers (BEL) NP-6
156 Zbigniew Piątek (POL) 62e
157 Jurgen Van de Walle (BEL) AB-8
158 Geert Verheyen (BEL) AB-7
Alessio-Bianchi
ALE
Num Coureur Pos
161 Pietro Caucchioli (ITA) AB-8
162 René Jørgensen (DEN) NP-5
163 Marcus Ljungqvist (SWE) NP-6
164 Vladimir Miholjević (CRO) 41e
165 Claus Michael Moller (DEN) 32e
166 Franco Pellizotti (ITA) AB-8
167 Ellis Rastelli (ITA) AB-7
168 Scott Sunderland (AUS) 76e
Brioches La Boulangère
BLB
Num Coureur Pos
171 Didier Rous (FRA)
  Champion de France
AB-8
172 Walter Bénéteau (FRA) AB-8
173 Franck Bouyer (FRA) 77e
174 Sylvain Chavanel (FRA)* 14e
175 Anthony Geslin (FRA)* AB-7
176 Jérôme Pineau (FRA)* AB-7
177 Franck Renier (FRA) 68e
178 Thomas Voeckler (FRA)* AB-7
Phonak
PHO
Num Coureur Pos
181 Tyler Hamilton (USA) 38e
182 Cyril Dessel (FRA) AB-7
183 Nicolas Jalabert (FRA) AB-8
184 Alexandre Moos (SUI) 51e
185 Óscar Pereiro (ESP) 7e
186 Daniel Schnider (SUI)
  Champion de Suisse
58e
187 Tadej Valjavec (SLO)
  Champion de Slovénie
AB-7
188 Alex Zülle (SUI) 25e
RAGT Semences-MG Rover
RAG
Num Coureur Pos
191 Christophe Rinero (FRA) AB-8
192 Guillaume Auger (FRA) AB-8
193 Éric Berthou (FRA)* 85e
194 Mickaël Buffaz (FRA)* AB-8
195 Yoann Le Boulanger (FRA) 65e
196 Klaus Mutschler (GER) 83e
197 Eddy Seigneur (FRA)
  Champion de France contre-la-montre
AB-8
198 Bruno Thibout (FRA) AB-5

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jaksche annonce la couleur sur eurosport.fr, le 7 mars 2004, consulté le 20 juin 2004
  2. a et b Paris-Nice # 1 : Jaksche rattrape le temps perdu sur velo10.com, le 7 mars 2004, consulté le 20 juin 2004
  3. C’est Jaksche qui ouvre le bal sur velochronique.com, le 7 mai 2004, consulté le 21 juin 2012
  4. a et b Horrillo et CSC dans le vent sur eurosport.fr, le 8 mars 2004, consulté le 20 juin 2004
  5. a b c et d Paris-Nice # 2 : CSC, trois lettres de noblesse sur velo10.com, le 8 mars 2004, consulté le 20 juin 2004
  6. a et b En 2012, Levi Leipheimer fait partie des anciens coureurs de l'US Postal/Discovery Channel témoignant devant l'USADA des pratiques de dopage au sein de cette équipe. Il avoue s'être dopé entre 1999 et 2007. L'USADA le suspend pour six mois à compter du 1er septembre 2012 et lui retire les résultats sportifs obtenus du 1er juin 1999 au 30 juillet 2006, et du 7 au 29 juillet 2007 : (en) Leipheimer accepts USADA sanction following doping admission, Cycling News, 10 octobre 2012. Consulté le 19 juin 2013.
  7. Dernières brèves du cyclisme sur velo101.com, le 15 mars 2004, consulté le 20 juin 2012
  8. « Règlement particulier », sur letour.fr

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :