Parc national de Koh Lanta

parc national de Thaïlande

Le parc national de ko Lanta ou parc national de Mu ko Lanta (thaï : อุทยานแห่งชาติหมู่เกาะลันตา) a été créé en 1990[1].

Il est situé au sud de la Thaïlande dans la province de Krabi, dans la mer d'Andaman. Sa superficie est de 134 km2.

C'est à 81 % un espace maritime (environ 108,5 km2) et à 19 % un espace terrestre (environ 25,5 km2).

Koh Lanta et les principales îles thaïlandaises de la mer d'Andaman et du golfe de Thaïlande

Une île principale et des archipels de petites îlesModifier

Le parc national est constitué du sud de la grande île de ko Lanta (เกาะ ลันตา ใหญ่ ; sommet à 488 m) et d'archipels de petites îles et îlots montagneux calcaires aux pentes de 35 à 50 degrés.

Au Nord-Est de ko Lanta se trouvent les petites îles ko mai Ngam(เกาะ ไม้งาม ), ko mai Ngam Tai (เกาะ ไม้งาม ใต้) et ko Gnu (l'île des serpents ;เกาะ งู) et les îlots เกาะ บาตู et เกาะ ราปูพัง ...

À l'Est de ko Lanta se trouvent ko Talabeng (เกาะ ตะเล็งเบ็ง) et les îlots เกาะหนุ่ย, เกาะนกงั่ว (îlot des oiseaux...), เกาะ ผี (îlot des fantômes) ...

Au Sud-Ouest, à 11 km de ko Lanta, il y a ko Ngai (เกาะ ไหง ; 4 km de long et 2 km de large) et l'îlot ko Ma (îlot du cheval ; เกาะ มา้)...

Au Sud, à 26 km de ko Lanta, il y a l'île de ko Rok Nok (เกาะ รอก นอก ; sommet à 208 m ; possède une exceptionnelle source d'eau douce dans la baie d'Ao San Chao) et l'île de ko Rok Nai (เกาะ รอก ใน ; sommet à 156 m)...

Au Sud-Ouest on trouve les îles ko Ha (les 5 îles ; เกาะ ห้า); les minuscules îlots de ko Hin Daeeng (rocher rouge ; เกาะ/กอง หิน แดง) et ko Hin Muang (rocher violet ; กอง หินม่วง)[2] etc.

FloreModifier

Les îles du parc national de ko Lanta abritent :

  • surtout des forêts tropicales humides (19,5 km2 des 25,5 km2 soit environ 80 % des terres émergées) aux nombreux cours d'eau permanents (khlong Chack, khlong Namchuet, khlong Ning...), situées essentiellement dans les monts karstiques au sud de ko Lanta Yai et à ko Ngai ;
  • mais aussi quelques mangroves dans l'île de ko Lanta et les petites îles du Nord-Est : ko mai Gnam, ko mai Gnam Tai et ko Gnu ;
  • et, uniquement sur l'île de ko Lanta et l'île de Ngai, une petite forêt de bord de mer entre la plage et la forêt tropicale humide ;
  • ainsi que des plages de rochers et de belles plages de sable blanc.
 
Clitoria ternatea à Ko Lanta
 
Route principale de Ko Lanta et forêt tropicale humide

Forêts tropicales humides :

 
Mangroves à Ko Lanta

Mangroves :

 
Plage et végétation de bords de mer à Ko Lanta Yai

Forêts des bords de mer :

Sur les sols calcaires secs, ensoleillés, pauvres et minces de ko Rok et ko Ha, on trouve des arbres : figuier ficus racemosa ; dragonnier de Cochinchine ; euphorbia antiquorum etc.[3]

FauneModifier

Le parc national de ko Lanta recense dans son parc quelques centaines d'espèce remarquables.

Dans les îles, il y a une bonne dizaines d'espèces de mammifères, 134 espèces d'oiseaux, une douzaine d'espèces de lézards, 6 espèces de serpents, 5 espèces d'amphibiens, des poissons d'eau douce et d'innombrables insectes et araignées.[4]

Autour des îles, dans la mer, il y a de très nombreuses espèces d'animaux marins.

Faune terrestreModifier

 
Grotte à Ko Lanta Yai, repaire de chauves-souris

On peut voir dans les forêts des îles et îlots des mammifères dont :

On peut observer une multitude d'oiseaux :

 
Lézard volant
 
Varan malais

Il y a d'assez nombreux lézards :

ll y a aussi quelques serpents : des trimeresurus purpureomaculatus, des trimeresurus sabahi et des vipères des temples (tropidolaemus wagleri) ; des couleuvres volantes ou serpents volants ; des Lycodons capucinus ; et des pythons réticulés ;

On peut voir des grenouilles et des crapauds : polypedates leucomystax ; des limnonectes blythii et des limnonectes hascheanus ; des crapauds masqués ; et des ingerophrynus parvus ;

Dans les mares et les klongs (canaux) de la grande île de ko Lanta, on trouve des poissons d'eau douces danios bleus, danios perlés, poissons à tête de serpent etc.

La faune terrestre incluses bien entendu de très nombreux insectes tels des mille-pattes diplopodes et trigoniulus corallinus, les inévitables moustiques et des papillons hypolimnas bolina ... ainsi que des araignées, des vers et des sangsues, des cloportes et bien d'autres espèces. Et pensons aussi aux animaux que l'on trouve sur les plages comme les crabes fantômes oxypode pallidula et les Bernard l'hermite terrestres coenobita rugosus[6],[7].

Faune marineModifier

Le fond de la mer d'Andaman nous fait admirer une très grande biodiversité de coraux durs tels les coraux bulles et les coraux corne de cerf acropora, des coraux durs ou mous tels les alcyonacea et les gorgones (appelées aussi coraux cornés) et des coraux mous comme les nephtheidae ; d'anémones de mer, d'éponges et d'ascidies .

On voit aussi des comatules, des coussins de belle-mère, des étoiles de mer bleues, des oursins-diadème de l'Indo-Pacifique et des oursins-diadème de Savigny ; des bénitiers géants, le plus grand coquillage de la planète ; des vers sapins de Noël ; des crabes porcelaine (neopetrolisthes maculatus), des grandes crevettes nettoyeuses, des limaces de mer, des concombres de mer, des seiches ...

Il y a aussi des poissons bien connus très abondants : des murènes ; des poissons-clowns à trois bandes et des poissons-clowns de Clark; des poissons-cochers communs ; des poissons coffre jaune ; des poissons-demoiselles ; des poissons grenouilles ; des poissons-papillons à collier blanc et des poissons-papillons barons ; des poissons porcs-épics ; des poissons trompettes ; des raies à points bleus et des raies manta ; des rascasses et des rascasses volantes ; des requins à pointes noires ; des selars à bande dorée ; des tazars rouges ; des zangles cornus etc.

Les pêcheurs thaïlandais pêchent au large des castagnolines noires, des ailerons argentés (pampus argenteus), des maquereaux trapus rastrelliger brachysomma et des maquereaux des Indes.

Et il y a bien d'autres poissons dans les récifs coralliens moins connus que l'on peut s'amuser à regarder, à photographier et à identifier ...

Il est aussi possible d'observer des tortues imbriquées ainsi que des mammifères marins tels des dauphins et des dugongs.

 
Tortue imbriquée

Problèmes écologiquesModifier

Un début de déforestation et les déchets des ménages et des touristes sont deux des menaces qui nuisent à la bonne protection de la biodiversité du parc national de Koh Lanta[8].

Notes et référencesModifier

  1. (th) « หมู่เกาะลันตา (Mu Ko Lanta) » (texte et carte), sur park.dnp.go.th (consulté le )
  2. (th) « กองหินม่วง, แดง (Hin Daeng - Hin Muang) - หมู่เกาะลันตา », sur park.dnp.go.th (consulté le )
  3. (en) National Park Office et National Park, Wildlife and Plant Conservation Department, National Parks in Thailand, , 280 p. (ISBN 974-286-087-4, lire en ligne), Mu Ko Lanta National Park pages 240 et 241
  4. (en) « Ko Lanta national park », sur thainationalparks.com (consulté le )
  5. (en) The Nation, « At peace with the gentle giants of Koh Lanta », sur nationthailand.com, The Nation (Thailand),
  6. (en) Saritdet Maruka, « Krabi park ask for new home for crabs », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  7. « Bernard-l'ermite recherche coquille désespérément », sur 24heures.ch, 24 heures (Suisse),
  8. (en) Pattarawadee Saengmanee, « Saving the seas : Local activists and scores of volunteers team up to clean Koh Lanta as marine life slowly heals », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,

Liens externesModifier