Ouvrir le menu principal

Parc national Serranía La Neblina

parc national du Venezuela
Parc national Serranía La Neblina
Pico da Neblina.jpg
Pico da Neblina.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
13 600 km2
Administration
Catégorie UICN
Identifiant
Création

Géolocalisation sur la carte : Venezuela

(Voir situation sur carte : Venezuela)
Point carte.svg

Le parc national Serranía la Neblina (Parque Nacional Serranía la Neblina en espagnol) est un parc national du Venezuela situé dans l'État d'Amazonas.

Il a été créé le [1].

SituationModifier

Il se situe dans l'État d'Amazonas, au sud-ouest du parc national Parima Tapirapecó. Ce parc jouxte la frontière brésilienne. Il recouvre la zone des montagnes de la Neblina. Ce massif culmine à 3 040 m avec le Pico La Neblina. Ce massif montagneux est continuellement couvert de nuages, ce qui est à l'origine de son nom de « La Neblina ». Situé en pleine Amazonie, c'est la plus haute élévation d'Amérique du Sud, en dehors des sommets la cordillère des Andes.

DescriptionModifier

La Serranía La Neblina est le plus grand tepuy sur Terre. Le relief est entaillé par de profondes vallées. Ce tepuy massif est en effet coupé en deux par le Cañon Grande du Río Baría, un des cañons les plus profonds du monde. Le parc fait partie de la réserve de la Biosphère du Alto-Orinoco-Casiquiare, avec le parc Parima Tapirapecó.

FloreModifier

Le parc a une végétation endémique très variée. On y trouve un arbuste qui n'existe que dans le parc, le Neblinaria celiae. On y trouve également toute une variété de plantes carnivores.

FauneModifier

Les mammifères abondent, comme le jaguar, le danta (ou Tapirus terrestris), le cunaguaro (ou Felis pardalis) et différentes espèces de singes; les serpents sont nombreux et multicolores comme les boas émeraude, les anacondas, les bothrops, et les mapanares verts (plus exactement lachesis muta), ces deux derniers très venimeux.

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Serranía La Neblina », sur Sistema Venezolano de Información sobre la Diversidad Biólogica (consulté le 26 mai 2016)

AnnexesModifier